Logo ={0} - Retour à l'accueil

Presbytère

Dossier IA01000044 réalisé en 1987
Parties constituantes non étudiéesjardin d'agrément, puits
Dénominationspresbytère
Aire d'étude et cantonTrévoux
AdresseCommune : Jassans-Riottier
Adresse : rue de la
Mairie
Cadastre : 1984 B 115, 114

En 1870, François Genéty, architecte lyonnais originaire de Beauregard, dresse les plans d'un nouveau presbytère, la municipalité ayant décidé de transformer l'ancien en école de garçons. Après l'acquisition en 1872 d'un terrain au sud de l'église, l'édifice est construit en 1873 par Jean-François _Pérole, entrepreneur de bâtiments à Beauregard. La façade est cependant plus simple que sur le projet initial, elle ne comporte ni avant-corps central à fronton, ni porte d'entrée cintrée, et la distribution intérieure se trouve légèrement modifiée. En juin de la même année, Poncet (Benoît ?) établit un devis pour des travaux complémentaires : mur de soutènement à l'est et de clôture, portail, creusement d'un puits. Ces travaux, auxquels s'ajoute la construction d'un hangar en pisé, sont confiés au même entrepreneur et réalisés avant juin 1875. Le hangar, remanié, sert aujourd'hui d'annexe et de garage

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1873, daté par source
Auteur(s)Auteur : Genéty François
Genéty François (1838 - 1909)

Architecte né à Beauregard (Ain) le 8 mars 1838, décédé à Trévoux (Ain) le 19 novembre 1909. Il entre à l'école des Beaux-Arts sous Chenavard et Jourdeuil, puis passe successivement par les cabinets d'architectes B. Poncet (1856-1859), F. Giniez (1859-1862), A. et F. Benoît (1863-1866). Il obtient le 1er prix du concours archéologique de la Société Académique de 1862 et 1863. Il contribue à l'édification et/ou à la décoration de nombreux châteaux dans l'Ain (Treyve, Jassans, Beauregard), à la création du mobilier des églises de Beauregard et Jassans, des églises, hôpitaux et groupes scolaires d'Ambérieux, Montmerle, Mizérieux, Bâgé-la-Ville, etc. ainsi que dans d'autres localités. Le 4 juillet 1878, il est admis à la Société Académique d'Architecture dont il reste membre titulaire ; puis, retiré à Trévoux, il en reste membre honoraire (d'après La Construction lyonnaise, n° 23, 1er décembre 1909, chronique nécrologique p. 268).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source

Edifice de plan rectangulaire, construit en pisé sur solin de calcaire (pierre de Saint-Martin) ; plan symétrique simple : 2 niveaux (rez-de-chaussée, étage carré) , 3 travées en élévation antérieure sur jardin, porte d'entrée axiale, baies rectangulaires encadrées de calcaire, toit à longs pans avec croupes sur les petits côtés, couverture en tuiles plates mécaniques ; distribution intérieure symétrique, escalier dans-oeuvre ; dépendance attenante à gauche (ancien hangar transformé) ; mur de clôture en pisé sur solin de calcaire, couvert d'un chaperon de tuiles creusés

Murspisé
calcaire
moellon
Toittuile plate mécanique
Étages1 étage carré
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
croupe
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie
Statut de la propriétépropriété privée
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Jourdan Geneviève