Logo ={0} - Retour à l'accueil

Usine de construction automobile dite Marius Berliet-Vénissieux puis Renault Véhicules Industriels actuellement Renault Trucks

Dossier IA69000005 inclus dans Usine de construction automobile Audibert-Lavirotte puis Marius Berliet, puis Renault Véhicules Industriels actuellement parc d'activités Marius Berliet réalisé en 1999

Fiche

Œuvres contenues

Précision dénominationfabrication de véhicules industriels
AppellationsMarius Berliet-Vénissieux, puis Renault Véhicules Industriels
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, bureau
Dénominationsusine de construction automobile
Aire d'étude et cantonLyon patrimoine industriel - Vénissieux
AdresseCommune : Vénissieux
Lieu-dit : La Plaine Rhône
Adresse : 402 avenue
Charles-de-Gaulle
Cadastre : 1997 B7

C'est en 1915 que Marius Berliet décide de l'achat du terrain de Vénissieux sous le pseudonyme de Trible, anagramme de Berliet, en vue de l'extension des usines de Lyon-Monplaisir. Mais le projet du site de Vénissieux, c'est surtout la création d'une usine modèle construite par l'architecte René-Yves Bornarel, qui englobe une cité ouvrière (avec une ferme, une école) une piste d'essai et des ateliers de fabrication où tout est organisé en vue de fabriquer en série des camions et des voitures. La fonderie, la forge, l'atelier d'emboutissage (un des plus puissants qui existe en Europe) doivent fournir tous les produits nécessaires à la fabrication des voitures et des camions. Ainsi l'usine n'achète plus que des matières premières, fonte, billettes, tubes et profilés, cuivre et métaux brut. En ce qui concerne la fabrication, Berliet a bien passé l'épreuve de la Première Guerre mondiale, il a obtenu des commandes de guerre notamment des camions pour l'armée, les célèbres CBA 25 HP, cadence de 40 par jour. La fabrication de voitures de tourisme perdure jusqu'à la Seconde Guerre mondiale puis la firme se spécialise dans les véhicules industriels. Les usines Berliet sont mises sous séquestre en 1944 et seront restituées à la famille en 1949. L'entreprise Berliet connaît une évolution rapide, de l'atelier familiale au site de Vénissieux. En effet, Marius Berliet fabrique une voiture complète chez lui en 1895, puis loue aux Brotteaux 3, rue du Michel-Perret (6e arrondissement de Lyon) un atelier. Il rachète en 1903 la société de construction automobile Audibert et Lavirotte au 12, rue des quatre maisons (8e arr. devenue rue Audibert - Lavirotte depuis 1928). En 1908, c'est l'agrandissement du site au 239 avenue Berthelot (8e arrondissement), en 1915 la mise en place du site de Vénissieux. En décembre 1959, Berliet rachète l'usine de construction automobile Rochet-Schneider (Zénith) située dans le 3e arrondissement de Lyon. Enfin, en 1978, Berliet fusionne avec Renault Véhicules industriels. La cité Berliet d'un intérêt patrimonial évident est liée à l'histoire d'une usine phare de la région lyonnaise et reste le témoignage d'un mode d'habitat ouvrier, préservé et d'une grande cohérence.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1915, daté par source
Auteur(s)Auteur : René-Yves Bornarel architecte attribution par source
Auteur : Marius Berliet maître d'oeuvre attribution par source

Cette usine est constituée de différents ateliers construits tous en mâchefer. Elle se constitue d'une forge (fermée en 1999) d'une fonderie qui produit des pièces en fonte lamellaire (blocs moteurs, culasses et carters), de pièces en fonte GS (graphite sphéroïdale, d'un centre d'emboutissage (carters de ponts, supports de différentiels, moyeux de roues), d'une usine moteur et d'un centre de distribution international de pièces de rechange (C.D.I.P.R.).

Mursrésidu industriel en gros oeuvre
Toittuile mécanique, verre en couverture
Étages1 étage carré
Couverturesterrasse
toit à longs pans
shed
États conservationsbon état

en cours d'étude le site de Saint-Priest

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Éléments remarquablescité ouvrière, atelier de fabrication

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives privées de la Fondation de l'automobile Marius Berliet, plans, relevés, bibliographie (toute la documentation concernant le site de Vénissieux). 1915

  • Archives orales : Entretien oral avec monsieur Paul Berliet, ancien Président Directeur Général de l'usine. juin 2000

  • Archives orales : Entretien oral avec monsieur Alain Charvet, entrée chez Berliet en 1962. juin 2000

Bibliographie
  • LOUBET, Jean-Louis. L'industrie automobile 1905-1971. Genève, Librairie Droz, 1999

    p. 130-133, 180-181, 369, 371-372
  • ANGLERAUD, B., PELLISSIER, C. Les dynasties lyonnaises, des Morin-Pons aux Mérieux du XIXe siècle à nos jours. Ed. Perrin, 2003

    p. 10, 151, 227, 568 à 571, 756, 781
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Halitim-Dubois Nadine