Logo ={0} - Retour à l'accueil

Usine de produits pharmaceutiques dite Gignoux et fils puis société l'air liquide puis Lipha actuellement laboratoire Merck

Dossier IA69001105 réalisé en 2004

Fiche

Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication
Dénominationsusine de produits pharmaceutiques
Aire d'étude et cantonLyon patrimoine industriel - Lyon
AdresseCommune : Lyon 3e
Adresse : 115 avenue, Lacassagne , rue
Jules-Verne
Cadastre : 1999 DI 43

L'activité chimique et pharmaceutique démarre à la fin du XIXe siècle (1893) dans ce quartier avec l'installation de la fabrique de produits chimique de Paul Gignoux et fils au 115 chemin des Pins (deviendra avenue Lacassagne en 1926) qui se rendra célèbre par la fabrication de l'eau oxygénée médicinale et industrielle (qui joue un rôle important dans le blanchiment de la soie), de bioxyde de baryum et de sels de barute, d'orseille, de mordant de rouille, et de produits pour teinture. Après la mort de Paul Gignoux en 1902, la société va éclater et être vendue aux enchères. Elle est rachetée par la société Air Liquide, société anonyme pour l'étude et l'exploitation des procédés George Claude (ancienne maison Paul Gignoux et fils), qui reprend les mêmes productions. A partir de 1945, c'est la Lyonnaise Industrielle Pharmaceutique LIPHA qui reprend la société de produits pharmaceutiques (eau oxygénée, produits galéniques...). Les bâtiments actuels correspondraient à cette période de construction vers 1950. Dans les années 1980 cette société est reprise les laboratoires parmaceutiques Merk. Les grands immeubles laboratoires en alignement sur les rue Jules Vernes et Lacassagne sont ornés de fresques représentant les portraits de savants (Pasteur etc...). Après la fermeture des Laboratoires, en 2006, le site est occupé en partie par le théâtre des Asphodèles.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1893, daté par source

Le site se compose de trois bâtiments tous en béton avec toit terrasse : un de 7 étages carrés en alignement sur l'avenue Lacassagne, un immeuble qui fait l'angle avec la rue Jules Verne de trois étages carrés et un immeuble à l'intérieur de la parcelle de trois étage carrés également.

Mursbéton
Toitbéton en couverture
Étages7 étages carrés
Couverturesterrasse

Depuis la fermeture des Laboratoires Merck, en 2006, le site est occupé en partie par le théâtre des Asphodèles.

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Après le rachat de la société Gignoux par Air Liquide, quatre frères Gignoux achètent en 1907 l'usine de la société des films de Décines, pour se lancer dans la fabrication d'éther et de nitrocellulose pour l'industrie pharmaceutique. La maison Gignoux a donc réorienté ses productions de l'industrie des colorants pour le textile aux productions destinées à la jeune industrie photographique. Par ailleurs Georges Gignoux (un des 4 frères) lance l'idée d'un nouveau nom pour la société : Gifrer, contraction de Gignoux frères et prend pour emblème le griffon.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AM Lyon : 385 WP 030, PCA n° 582-55, construction d'un mur de clôture par la Sté Lipha Lyonnaise industrielle pharmaceutique. 1955

Bibliographie
  • Indicateur Henry 1910. AM Lyon (accès libre)

    p. 2370, 736
  • Indicateur Henry 1917. AM Lyon (accès libre)

    p. 2354, 2360
  • Indicateur Henry 1928. AM Lyon (accès libre)

    p. 2170, 2166, 391
  • Indicateur Henry 1945. AM Lyon (accès libre)

    p. 1419, 267
  • Indicateur Henry 1970. AM Lyon (accès libre)

    p. 469
  • ANGLERAUD, B., PELLISSIER, C. Les dynasties lyonnaises, des Morin-Pons aux Mérieux du XIXe siècle à nos jours. Ed. Perrin, 2003

    p. 136, 216, 487, 513, 582, 636, 670
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Halitim-Dubois Nadine