Logo ={0} - Retour à l'accueil

Village

Dossier IA42001135 réalisé en 2000

Fiche

Dénominationsvillage
Aire d'étude et cantonBoën - Sail-sous-Couzan
AdresseCommune : Marcoux

L'école de filles, tenue par la congrégation religieuse de l'Enfant Jésus, est construite vers 1883. L'école primaire actuelle s'est construite au début du 20e siècle. Le cimetière, après avoir déserté le pourtour de l'église, s'est déplacé en aval dès 1840 et a été agrandi en 1892. Le presbytère, longtemps attendu, est construit vers 1845, en face de l'église, de l'autre côté de la route. La mairie-école de garçons voit le jour vers 1900, abandonnant l'ancienne école qui abritait également une salle du conseil municipal, qui sera par la suite rasée pour élargir la place ou pour supprimer ce bâtiment trop vétuste. Sur ce même emplacement le monument aux morts a été érigé.

Période(s)Principale : 13e siècle
Principale : 16e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle

Le village de Marcoux, situé à 500 m d'altitude, s'étire le long de la voie communale n°3 de Marcoux à Montverdun dont le tracé sinueux épouse les courbes de niveau. A l'entrée du village, et à sa sortie, deux croix signalent l'intersection de deux chemins. Les constructions encadrent la route tandis que sur l'arrière, les clos en pisé protègent jardins et vignobles. C'est autour de l'église, reconstruite vers 1880, que les constructions sont les plus denses et que sont regroupés les édifices publics : écoles, mairie, presbytère, cimetière, monument aux morts. Plus au sud, plusieurs commerces ouvrent sur la rue marchande : un maréchal-ferrant (parcelle 649), un café, ancien logis d'une ferme du 16e siècle (plusieurs encadrement de baies de cette époque demeurent en place, parcelle 1800), une maison à usage d'écurie et de four, et qui en 1827 appartient à la communauté des habitants (parcelle 683). Plus loin encore, derrière une croix en pierre, brisée puis restaurée, se trouve un puits : il a été creusé en 1842, à 6,5 m de profondeur, aux frais du propriétaire dont le mur est tout proche, et avec les matériaux de l'ancien puits du village qui sera détruit (A. C.). En février 1857, la commune souhaite faire construire un nouveau puits devant la grande croix située sur la place du bourg qui deviendrait communal et qu'en cas d'absence d'eau, le précédent puisse être agrandi ; cette dernière hypothèse semble donc avoir été réalisée. Avant de franchir la goutte (ruisseau) le chemin longe un péchoire (bassin rempli d'eau) auquel les bestiaux venaient (viennent ?) s'abreuver. A l'emplacement d'une très importante construction en U, qui apparaît en pointillé sur le plan cadastral napoléonien du fait de son état qui devait être proche de la ruine (1827 A1 389), une école de filles, tenue par la congrégation religieuse de l'Enfant Jésus est construite vers 1883. Ainsi, en 1913, le conseil municipal déclare que le bourg de Marcoux a 3 écoles, une au centre et les 2 autres aux deux extrémités opposées.

Murspisé
Toittuile creuse
Statut de la propriétépropriété publique
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Monnet Thierry