Logo ={0} - Retour à l'accueil

Village

Dossier IA42001157 réalisé en 2000

Fiche

Dénominationsvillage
Aire d'étude et cantonBoën - Sail-sous-Couzan
AdresseCommune : L'Hôpital-sous-Rochefort

Le village s'est établit au 12e siècle autour d'un prieuré et de l'hôpital dont il tire son nom, tous deux construits au bord de l'antique route Lyon-Clermont. L'importance du prieuré et la présence de la seigneurie de Rochefort à proximité ont permis au village, qui acquiert le statut de bourg clos en 1439 (le comte de Forez Charles Ier de Bourbon autorise sa fortification) de se développer. Il assure le rôle d'étape pour les voyageurs sur le grand chemin d'Auvergne, avec des auberges et un relais de poste, sa prospérité commerciale est liée au développement des foires de Lyon, et au 17e siècle il est le siège d'une juridiction ordinaire. Vers 1770 la route royale adopte un nouveau tracé qui suit désormais le fond de la vallée, puis la Révolution entraîne la suppression de la justice locale : l'activité du bourg, déserté par la bourgeoisie d'office et marchande, décline. Il reste à l'Hôpital un office notarial, et le bourg devient une commune puis une paroisse, avec mairie, école et cimetière.

Période(s)Principale : 12e siècle
Secondaire : milieu 15e siècle
Auteur(s)Auteur : Chazelles Claude maçon attribution par source
Auteur : Durand Vincent maître de l'oeuvre attribution par source
Auteur : Ferron ingénieur attribution par source

Pendant l'Ancien Régime, l'habitat se concentre à l'intérieur des remparts : le bourg médiéval est quadrillé par deux rues transversales et d'étroites rues perpendiculaires qui délimitent des îlots quadrangulaires avec cour intérieure bordée par les dépendances et par le logis, qui a sa façade sur la rue (nombreuses maisons du 15e au 18e siècle). Le matériau principal est le pisé, mais on trouve aussi de nombreuses constructions en moellons de granite, avec des encadrements de bois ou parfois de pierre au rez-de-chaussée. Les aménagements du bourg intra muros au 19e siècle (élargissement des rues, projet de place publique, projet de fontaine, disparition des remparts) n'ont pas modifié sa structure. La place du village est dotée d'une halle en charpente utilisée les jours de foire (démolie en 1901). En 1878 la municipalité fait la demande d'un bureau de poste, ouvert en 1907. Surtout, le village commence à sortir de ses remparts : les nouveaux édifices publics se trouvent à l'extérieur : le cimetière, déplacé en 1839 (agrandi en 1878, plan et devis de Vincent Durand, travaux par Claude Chazelle, maçon, achevés en 1881 ; nouveaux agrandissements en 1908 et 1958, plan et devis de Ferron, ingénieur des Ponts et Chaussées) et l'école et mairie, fondée par la fabrique en 1844 (soeurs de Saint-Charles puis soeurs de l'Enfant Jésus de Claveisolles) puis devenue communale.

Murspisé
granite
moellon
Statut de la propriétépropriété publique
Sites de protectionzone naturelle d'intérêt écologique faunistique et floristique
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Guibaud Caroline - Monnet Thierry