Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
  • Église paroissiale Saint-Georges
    Église paroissiale Saint-Georges Montcel - chef-lieu - bâti dense - Cadastre : 1732 3109 1880 B3 332 2013 B3 604
    Texte libre :
    par l'architecte Pierre Ramus, d'Aix-les-Bains : sol en ciment (1935), charpente et couverture (1935
    Référence documentaire :
    , entrepreneur de charpente avenue de Tresserve à Aix-les-Bains et Jean-Baptiste Pianelli, avenue de la Liberté à Aix-les-Bains. Sol de l’église en béton de ciment Portland. P. Ramus, architecte, 1935. plafond, suivant plan et devis descriptif de M. Ramus architecte. Aix-les-Bains, 115 000 F Travaux à la sacristie. 1989. Remise en état meuble en noyer « sacristie », Joseph Amblard, Aix-les-Bains. Peinture juillet 1949. Dressé par [tampon] P. RAMUS / Architecte (Aix-les-Bains) (AC Montcel. Boîte archive Bâtiments communaux / Eglise (I)). P. Ramus J. Delafontaine (DPLG) architectes Aix-les-Bains. -les-Bains, 627 rue du Casino. Crépissage des façades en mortier frotté fin ; appuis pour ouvertures en l’église. Devis descriptif et estimatif (954 000 ) dressé par P. Ramus et J. Delafontaine architectes à Aix
  • Mairie-école de garçons, puis bureau de poste, actuellement maison
    Mairie-école de garçons, puis bureau de poste, actuellement maison Montcel - chef-lieu - bâti dense - Cadastre : 1880 B3 350 2013 B3 261
    Texte libre :
    , de façon saisonnière (à Aix-les-Bains) ou permanente, ce qui les amène à correspondre par écrit avec hangar) est cédée à l’entrepreneur. Pierre Ramus, architecte à Aix les Bains, intervient sur le bâtiment -vérificateur à Aix-les-Bains (Édouard Mathiez, entrepreneur de maçonnerie au Montcel) (AC). Le bureau de poste
    Référence documentaire :
    Ramus, architecte à Aix les Bains. - Agrandissement du bâtiment poste en juin 1965 par Édouard Mathiez vérificateur / 12, chemin de Gamont, 12 / Aix-les-Bains (Savoie). , entrepreneur de maçonnerie au Montcel, sous la surveillance d'Oreste Caporale, métreur-vérificateur à Aix-les -Bains. Réception provisoire en novembre 1965, définitive le 31 mai 1966.
1