Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 7 sur 7 - triés par pertinence
  • Présentation de l'aire d'étude du recensement du vitrail ancien de Rhône-Alpes
    Présentation de l'aire d'étude du recensement du vitrail ancien de Rhône-Alpes Ain
    Titre courant :
    Présentation de l'aire d'étude du recensement du vitrail ancien de Rhône-Alpes
    Illustration :
    Détail de la baie 2 de l'église Saint-Nicolas-de-Tolentin de Brou, Bourg-en-Bresse Détail de la baie 109 de l'église Notre-Dame de Champ-près-Froges : la Pentecôte Détail de la baie 0 de la cathédrale Saint-Jean de Lyon : bordure du registre inférieure, coté Détail de la baie 4 de l'église Notre-Dame-des-Marais de Villefranche-sur-Saône : Vierge à l'Enfant Vue d'ensemble de la baie 0 de l'ancienne abbatiale Sainte-Marie d'Ambronay IVR82_19820100045PA Détail de la baie 5 de l'église Saint-André de Saint-André-d'Apchon : Vierge à l'Enfant vue d'ensemble des baies 0, 1, 2 et 3 de l'église de Brou, Bourg-en-Bresse IVR82_19820100048PA Vue d'ensemble de la baie 0 de la Sainte-Chapelle du château des ducs de Savoie à Chambéry Vue d'ensemble de la 0 de l'église Saint-Pierre de Manthes IVR82_19812600115PA Vue d'ensemble de la baie 2 de l'église Saint-Martin de Saint-Martin-d'Estreaux : verrière de
    Texte libre :
    , auquel se rattachent les panneaux dépareillés de la cathédrale de Clermont-Ferrand. Par ailleurs , l'ancienne église de la Bénisson-Dieu dans la Loire, conserve des exemples de grisailles cisterciennes datées des vitraux pour l'Hôtel de ville en 1498 ; en Savoie, au château de Chambéry, deux peintres-verriers siècle l'une des fenêtres de l'hôtel de la Bessée à Ville-franche-sur-Saône ; il s'agissait comme l'a églises, les chapelles, et à l'hôtel de Ville de Lyon, on trouve les noms de très nombreux peintres extérieurs à la région interviennent comme Thibaud de Clemont-Ferrand, restaurateur des vitraux de la d'après l'introduction de la partie Rhône-Alpes du Corpus Vitrearum III (1986), rédigée par et la Haute-Savoie. La profonde originalité de ce territoire provient de sa diversité, à la fois bassin Atlantique. Composé de provinces aussi diverses que la Bresse, le Lyonnais, le Beaujolais, le siècle, seul le Lyonnais est sous la domination des rois de France ; au XVe, le Dauphiné est rattaché
    Référence documentaire :
    décoratifs de Paris. Paris : Édition des Deux-Mondes, 1958. AUBERT, Marcel. CHASTEL, André. GRODECKI, Louis , sous la haute direction du Musée des arts décoratifs de Paris. Paris : Édition des Deux-Mondes, 1958. BAUDSON, François. Le Vitrail. Visage de l'Ain, n°3, 1948, p. 10-18. BAUDSON, François. Le Vitrail. Visage de l'Ain, n°3, 1948, p. 10-18. l'ancien diocèse de Lyon. Paris : H. Laurens, 1911 BRISAC, Catherine. Les Vitraux de l'étage inférieur du chœur de Saint-Jean de Lyon. Thèse de 3e cycle, 3 vol., Paris : Sorbonne, 1977. BRISAC, Catherine. Les Vitraux de l'étage inférieur du chœur de Saint-Jean de Lyon. Thèse de 3e cycle, 3 vol., Paris : Sorbonne, 1977. , Catherine, PEREZ Marie-Félicie, TERNOIS, Daniel. Les vitraux du XIXe siècle dans les églises de Lyon . Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art français, année 1982, parution 1984
  • Ville de Lyon
    Ville de Lyon Lyon
    Titre courant :
    Ville de Lyon
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Inventaire de la Ville de Lyon
    Illustration :
    Vue de Lyon, ca 1570 (G. Braun, Théâtre des cités du Monde, Cologne, ca 1575-1587 Plan de Simon Maupin, 1659. plan, grav., 1659 AC Lyon. 0001 S 0171 IVR82_20016901167P Plan de Simon Maupin, 1659 (AC Lyon, 1 S 171) IVR84_20196900357NUCAB Plan de Séraucourt, 1735. plan, grav., 1740 AC Lyon. 0001 S 0010a IVR82_20016901164P Plan de Jacquemin, 1747. plan, grav., 1747 AC Lyon. 0003 S 0693 IVR82_20016901168P Plan de Morand, 1764. plan, grav., 1768 AC Lyon. 0003 S 0115 IVR82_20016901174PA Nouveau plan géométral de la ville de Lyon, année 1789 (AC Lyon : 0003 S 00117 a plan de Dignoscyo, 1821. plan, ms., 1821 AC Lyon. 0002 S 0020 IVR82_20016901176PA Plan de Dardel, 1853, partie sud. plan, lithogr., 1853. Partie sud AC Lyon. 1541 WP 30 Plan des inondations de 1840 et 1856, 1936. plan, impr., 1936 AC Lyon. 963 WP 82
    Copyrights :
    © Ville de Lyon
    Texte libre :
    des quais depuis l´hôtel-Dieu, dont la façade est réédifiée par Soufflot en 1739, et la destruction de l´enceinte le long du fleuve : la façade dehôtel-Dieu est ouverte vers l´est, vers les terrains dehôtel-Dieu, ravagé régulièrement par les inondations. Seul le village de La Guillotière avec la construction dehôtel de ville et du couvent Saint-Pierre, et celles de la place Louis le péage (pont Morand) en remplacement des trois bacs exploités par l'Hôtel-Dieu. Les travaux commencés en caserne de la Part-Dieu ; ce mur va former une césure dans le tissu urbain jusqu´à la fin du XIXe siècle Chronologie de l'occupation du site et urbanisation L´occupation de la ville de Lyon, que les découvertes archéologiques de ces dernières années font remonter à l´époque gauloise sur la rive gauche de la Saône, se concentre sur cette rive entre Saint-Jean et Vaise, sur la colline de Fourvière et au pied de celle de la Croix-Rousse. Au Haut Moyen Age cette occupation se restreint, du fait en grande partie de
    Référence documentaire :
    Description au naturel de la Ville de Lyon ..../ [Simon] Maupin, 1659___ Description au naturel de la Ville de Lyon et paisages alentours d'icelle / [Simon] Maupin, cuivre original 1659. 3e édition cuivre. 8 f.pap. collées en une 1,355 x 0,840. 1 ; 4.320 (150 toises de roi = 0,063) (AC Lyon. 1 S 171) Plan général de la ville de Lyon, levé et gravé par Claude Séraucourt Plan général de la ville de Lyon, levé et gravé par Claude Séraucourt, vérifié et orienté par R.P. Grégoire de Lyon religieux du Tiers-Ordre de Saint-François en 1735, augmenté et rectifié en 1740. 1 : 3000. Grav. (AC Lyon : 1 S Plan géométral et proportionel de la ville de Lyon où sont désignés ses 28 quartiers ou pennonages avec deux tables : l'une alphabétique et numérale qui indique le nom et emplacement de chaque rüe , l'autre les maisons qui limitent les quartiers / C. Jacquemin, 1747 Plan géométral et proportionel de la ville de Lyon où sont désignés ses 28 quartiers ou pennonages avec deux tables : l'une alphabétique et
  • Présentation et synthèse du patrimoine industriel de la ville de Lyon
    Présentation et synthèse du patrimoine industriel de la ville de Lyon Lyon
    Titre courant :
    Présentation et synthèse du patrimoine industriel de la ville de Lyon
    Description :
    Rappel conventions ville de Lyon/Etat/Région Par convention signée le 8 décembre 1998, l'Etat (Direction régionale des affaires culturelles) et la Ville de Lyon ont décidé de lancer l'inventaire topographique du patrimoine architectural de la ville. L'inventaire topographique et architectural porte sur l'ensemble de la commune de Lyon. Il comprend un recensement exhaustif des édifices, édicules et ensembles bâtis et non bâtis. Chaque fiche d'identité est accompagnée d'une photographie minimum et du plan de localisation du monument, géo référencé sur le cadastre numérisé de la ville. Dans un premier temps, l'étude ne de travailler en parallèle sur deux secteurs : un secteur soumis à de fortes mutations urbanistiques , et un secteur « historique ». Les secteurs sont choisis chaque année par le comité de pilotage sur propositions du comité scientifique et technique de l´Inventaire. Les secteurs en mutations urbanistiques. Le septembre 2000, s'est achevée en 2002 ; l´archivage devrait être terminé à la fin 2002. Le quartier de la
    Annexe :
    se situent notamment l’hotel de ville, l’Opéra, Le musée des beaux-arts. La présence de l’Hôtel de ses quartiers au XIXe siècle. Enfin, le reste de l´arrondissement, la Part Dieu, La Villette, la Lyon. La ferme de la Part Dieu est déjà bien visible sur le plan de scénographique de Lyon de 1550 encore aux archevêques de Lyon, la Part Dieu est à madame de Servient. Les lyonnais franchissent le Rhône la Part Dieu (donation viagère de Catherine Mazenod, Vve Servient en 1725). La première moitié du ce plan ne débordera que sur les parties proche du cours Lafayette (La Corne de cerf et La Part-Dieu important, se complète dans le quartier par le petit fort de la Part-Dieu et la lunette des Hirondelles . Puis s´installe la caserne de la Part-Dieu, en 1844, sur les 13,6 ha vendus par les H.C.L. Les zones de marchandise à la Part Dieu et d´une gare de voyageurs au pont de la Guillotière, le 1er décembre 1851, un et pâtes alimentaires). À Saint-Amour et la Part Dieu s´installe une usine de gaz et gazomètres et
    Illustration :
    Carte du zonage industriel (UI) de la commune de Lyon et Villeurbanne (provenance Agence d'urbanisme de Lyon) IVR82_20086900278NUCA Plan de 1911-1912 (archives privée de monsieur Claude Mermet) IVR82_20096900361NUCA
    Copyrights :
    © Ville de Lyon
    Historique :
    Confluence, de Gerland (technopole), du quartier Part-Dieu, consécration patrimoniale de l´hyper centre de la  : Confluent (1995-2017), Gerland technopole, projet Part-Dieu ( 2017) consécration patrimoniale de l Synthèse historique L'étude du patrimoine industriel de la ville de Lyon concerne les secteurs d'études en cours et tous les arrondissements de la Ville de Lyon. La ville de Lyon se caractérise par une dominants, ils se situent à l´est de Lyon et à Villeurbanne. La chimie annonce, dès 1932, le nouvel espace industriel, celui de Gerland au sud de Lyon. Les entreprises sont souvent de grande taille et installées en périphérie, loin des zones urbanisées. Le secteur textile est situé dans tous les quartiers de la ville . Celui du meuble et de l´ébénisterie est concentré dans le quartier de la Guillotière. En fait, dès le métiers à tisser et d´appareils de manipulation des fils et des étoffes, le commerce des drogues et la montre la carte des sites repérés, il en ressort très nettement quatre poches de friches industrielles
    Référence documentaire :
    AM Lyon, 2S 456. Les cartes industrielles de France : le Rhône. 1932. Société de documentation AM Lyon, 2S 456. Les cartes industrielles de France : le Rhône. 1932. Société de documentation LEQUIN, Yves. Les ouvriers de la région lyonnaise (1848-1914), les intérêts de classe et LEQUIN , Yves. Les ouvriers de la région lyonnaise (1848-1914), les intérêts de classe et république, P.U.L LEQUIN, Yves. Les ouvriers de la région lyonnaise (1848-1914), la formation de la classe ouvrière LEQUIN, Yves. Les ouvriers de la région lyonnaise (1848-1914), la formation de la classe ouvrière ,Paris, Presses Universitaires de France, 1959 MENAIS, Georges-Paul. Géographie industrielle de Lyon. Tome 1. France, Edition Bibliothèque des MENAIS, Georges-Paul. Géographie industrielle de Lyon. Tome 1. France, Edition Bibliothèque des Guides BEGHAIN P., BENOIT B., CORNELOUP G., THEVENON B., Dictionnaire historique de Lyon, Ed. Stéphane
  • Présentation du secteur d'étude Lyon
    Présentation du secteur d'étude Lyon Lyon - en ville
    Annexe :
    imposant d´ouvrages fortifiés. Dehôtel de la division à la préfecture et à la mairie, les liaisons , trempe dans le Rhône les assises de ses arches noircies par les brumes ; à droite, la coupole de l’Hôtel KLEINCLAUSZ, Arthur. Histoire de Lyon. Extraits KLEINCLAUSZ, Arthur. Histoire de Lyon. Lyon 3, p. 61 « La ville de Lyon, écrit l´économiste libéral Adolphe Blanqui, est une des plus remarquables de l´Europe par son insigne malpropreté. Les rues en sont fort étroites et le climat généralement pluvieux y entretient à perpétuité des flots de boue ... L´intérieur des maisons est bien plus sale encore rejoindre de nouveau dans toute l´habitation ... La négligence est poussée à un tel point que les immondices département du Rhône, 1829, IX, p. 395 : extrait de la relation d´un voyage au Midi de la France, par M de la Croix-Rousse au Nord, les hauteurs de Loyasse, Fourvière et Saint-Just à l´Ouest, les terrains à demi déserts de Perrache au Sud. Hormis le quartier aristocratique de Bellecour et d´Ainay, ce n
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Inventaire de la Ville de Lyon
    Illustration :
    Vue de la presqu'île avec le dôme Pascalon de l'hôtel-Dieu, de la cathédrale Saint-Jean et de Sixième arrondissement : plan du parc de la Tête d'Or, à Lyon, dressé par de Dignoscyo fils, 1863 Sixième arrondissement ? : angle du cours Lafayette et de la rue Garibaldi (détruit Neuvième arrondissement : plan du quartier de Vaise et de l'Industrie, vers 1877 Vue du quai du docteur Gailleton et des pentes de Saint-Just, depuis le 4 place Raspail Vue du quai du docteur Gailleton et des pentes de Saint-Just, depuis le 4 place Raspail Vue de la presqu'île et des pentes de la Croix-Rousse, depuis le 4 place Raspail Vue de la presqu'île, des ponts sur le Rhône et des pentes de la Croix-Rousse, depuis le 4 place Vue des quais Jules-Courmont et Jean-Moulin et des pentes de la Croix-Rousse, depuis le 4 place Vue du quartier Saint-Jean et de la Croix-Rousse depuis la toiture de la cathédrale Saint-Jean
    Copyrights :
    © Ville de Lyon
    Historique :
    Un dépouillement systématique des permis de démolir et de construire est effectué auprès de la Direction de l'Aménagement urbain (DAU) de la Ville de Lyon. Les dossiers retenus font l'objet d'un repérage
    Référence documentaire :
    Brotteaux. Editions lyonnaises d'Art et d'Histoire, collection "Vues de quartier". Lyon, 1998. 128 p. ill rééd. 1982 CLAPASSON, André. Description de la ville de Lyon avec des recherches sur les hommes célèbres qu'elle a produits. Lyon : impr. A. Delaroche, 1741 CLAPASSON, André. Description de la ville de t.3, p. 61 KLEINCLAUSZ, A. Histoire de Lyon. 1952 KLEINCLAUSZ, Arthur. Histoire de Lyon. Lyon RADIO FRANCE, France Culture, La Fabrique de l'histoire, Louis Pradel : Bitume, béton et Vieux Lyon RADIO FRANCE, France Culture, LAURENTIN, Emmanuel La Fabrique de l'histoire Lyon en politique 2/4 SAINT-OLIVE, P. Recueil de vues. Livre 1. Vues de Lyon. SAINT-OLIVE, Paul. Recueil de vues. Livre 1. Vues de Lyon. Lyon : 1830-1869 ., 2003. Réédition avec mise à jour de La Duchère, 30 ans, les mémoires d'un grand ensemble 335 p. ; 18 cm
  • Le mobilier de la cathédrale Saint-Jean
    Le mobilier de la cathédrale Saint-Jean Lyon - Cathédrale Saint-Jean place Saint-Jean - en ville
    Titre courant :
    Le mobilier de la cathédrale Saint-Jean
    Annexe :
    l'architecte diocésain Antoine Chenavard. En 1838, le peintre-verrier de Clermont-Ferrand E. THIBAUD, choisi BRISAC, Catherine. Les verrières anciennes de la cathédrale Saint-Jean : datation, vitraux déplacés , destructions, restaurations Les verrières anciennes de la cathédrale Saint-Jean : datation, vitraux déplacés 1170 - 1173 sur l'initiative de l'archevêque Guichard. Par suite des difficultés financières et encadrées de deux chapelles selon un type dérivé du plan bénédictin) et du transept, s’étend des années 1170 jusqu'à environ 1274 ; celle de la nef (huit travées et bas-côtés) de la fin du XIIe s. à l'année 1392 dates des vitraux anciens conservés correspondent à celles des différentes parties de 1'édifice. - Dans la baie est (7) de la chapelle nord du chœur, une verrière de la fin du XIIe s. Deux anges déposés au Victoria and Albert Museum de Londres (cf. notice, vitraux déplacés) appartiennent également à cette verrière. Provenant probablement d'une verrière d'une baie latérale de cette même chapelle (9 ou 11), la
    Illustration :
    "Intérieur de l'église Saint-Jean, cathédrale de Lyon", dessiné et lith. par A. Dauzats, impr
    Référence documentaire :
    , Catherine, PEREZ Marie-Félicie, TERNOIS, Daniel. Les vitraux du XIXe siècle dans les églises de Lyon . Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art français, année 1982, parution en 1984, p. 159-179 CHALABI, Maryannick. JAZE-CHARVOLIN, Marie-Reine. BERTHOD, Bernard. Et alii. L'orfèvrerie de Lyon CHALABI, Maryannick. JAZE-CHARVOLIN, Marie-Reine. BERTHOD, Bernard. Et alii. L'orfèvrerie de Lyon et de ] / [Musée de Fourvière, 12 mai-15 octobre 2000]. Paris : 2000 (Cahiers du Patrimoine ; 58 / Dictionnaire des poinçons de l'orfèvrerie française)
  • Tuilerie Blâche
    Tuilerie Blâche Loire-sur-Rhône - rue du Haut rue du Centre rue Léonard-Burlat impasse de la Planche - en ville - Cadastre : 1999 AI 288, 291, 292, 459
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Description :
    Le site de l´ancienne tuilerie se compose de différents bâtiments. Le bâtiment d´accueil et bureau comporte deux étages en façade. Le rez-de-chaussée est réservé au local administratif et l´étage à un logement de fonction. Le mur de la façade principale est enduit, la charpente est en bois et le mur pignon est décoré de tuiles vernissées. (voir croquis) 1er hangar, situé près du bâtiment d ´accueil. Il comporte un soubassement en moellons et se constitue ensuite de mâchefer enduit par endroit . Enfin un pan de brique complète et agrandi le mur de façade. La charpente est en bois. Ce bâtiment de la tôle ondulée. 2 logements ouvriers à l´entrée du site, se sont deux petites maisons dont les murs sont enduits et la charpente en bois. Usine de fabrication des tuiles, en brique et IPN structure très élémentaire. Le bâtiment apparemment construit en deux temps. Une partie de la charpente est en bois au niveau de l´accès à la trémie à terre. Peu d´ouverture en façade. Façade d´entrée dans l
    Observation :
    (rue), une nouvelle usine plus moderne est déjà en activité impasse de la Planche. Les photos
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la cour de la première tuilerie qui va être démolie IVR82_20096902043NUCA Vue générale de la première tuilerie qui va être démolie IVR82_20096902046NUCA Vue d'ensemble des dépendance de la 1ère tuilerie IVR82_20096902045NUCA Vue d'ensemble du stockage extérieur de la 1ère tuilerie IVR82_20096902047NUCA Façade arrière de la 1ère tuilerie qui va être démolie IVR82_20096902048NUCA Vue latérale de la 1ère tuilerie IVR82_20096902049NUCA Vue est de la 1ère tuilerie IVR82_20096902050NUCA Cour de la 1ère tuilerie IVR82_20096902051NUCA Vue d'ensemble de la 1ère tuilerie IVR82_20096902052NUCA Vue intérieure de la tuilerie : sortie des tuiles IVR82_20096902053NUCA
    Historique :
    vernissées, des tuiles de couleurs pour les toitures de certains édifices comme l´hôtel Dieu de Beaune, l grâce à la présence d´une argile de qualité. Aujourd´hui, il ne reste plus que la tuilerie Blâche de la tuile plate et de la tuile canal, la principale activité reste la tuile plate qui représente à peu près 90% de la production. La tuile plate correspond elle-même à toute une gamme de tuiles : les ´Abbaye de Brou, la cathédrale de Mantes-la-Jolie, la cathédrale de Langres. Cette tuilerie travaille à 90 % pour les Monuments historiques et fait, de temps à autres, d´autres édifices, l'exemple de la basilique Saint-Anne de Brazaville (Congo), en 2006. Actuellement, une commande concerne l´aéroport du Qatar (le pavillon d´honneur de l´émir du Qatar). Chaîne de fabrication des tuiles La terre crue venue de la carrière de glaise de Givors est acheminée en camion jusqu´au site. Elle est déchargée dans une trémie à jeux de cylindres qui compressent la glaise. Après, un tapis emmène la terre jusqu´à la mouleuse (la
    Localisation :
    Loire-sur-Rhône - rue du Haut rue du Centre rue Léonard-Burlat impasse de la Planche - en
    Parties constituantes non étudiées :
    atelier de fabrication
    Référence documentaire :
    Archives orales : Interview de Monsieur Maillet, directeur de la tuilerie. décembre 2008 Archives orales : Interview de Monsieur Maillet, directeur de la tuilerie. décembre 2008
  • Présentation de l'étude de la ville de Lyon
    Présentation de l'étude de la ville de Lyon Lyon
    Titre courant :
    Présentation de l'étude de la ville de Lyon
    Annexe :
     : - Les opérations d´urgence : l´Antiquaille, Debrousse et l´Hôtel-Dieu. Les travaux vont s´engager dès l 1530 dans l´hôtel de ville. Ainsi, le Musée Gadagne creuse-t-il un sillon qui existe déjà ; son fonds immeubles "patrimoniaux" (Vieux Lyon et Presqu´île) dont l´hôtel de Gadagne. Lors du premier Comité de le terrain Opérations d´urgence : l´Antiquaille, Debrousse, l´Hôtel-Dieu - Début des travaux Convention relative à la propriété intellectuelle de l´inventaire de la Ville de Lyon, 16 mars 2001 Convention relative à la propriété intellectuelle de l´inventaire de la Ville de Lyon, 16 mars 2001 Entre  : l´Etat, Direction Régionale des Affaires Culturelles, représentée par Monsieur le Préfet de la région Rhône-Alpes et du département du Rhône, et la Ville de Lyon, représentée par son Maire en exercice agissant en vertu de la délibération en date du 20 novembre 2000. Préambule : Par convention du 8 décembre 1998, articles 2 et suivants, la Ville de Lyon et l´Etat ont entendu mettre en oeuvre l´inventaire
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Inventaire de la Ville de Lyon
    Illustration :
    Carte de situation de l'aire d'étude IVR82_20036900381NUDA Carte de localisation et d'état des secteurs d'étude en 2003. IVR82_20036900382NUDA Carte de Cassini, milieu 18e siècle IVR82_20036900386NUDA
    Copyrights :
    © Ville de Lyon
    Historique :
    la Ville de Lyon ont décidé de lancer l'inventaire topographique du patrimoine architectural de la ville. L'inventaire topographique et architectural porte sur l'ensemble de la commune de Lyon. Il d'identité est accompagnée d'une photographie minimum et du plan de localisation du monument, géoréférencé sur le cadastre numérisé de la ville. Dans un premier temps, l'étude ne comprend pas l'inventaire du arrêté de travailler en parallèle sur deux secteurs : un secteur soumis à de fortes mutations urbanistiques, et un secteur « historique ». Les secteurs sont choisis chaque année par le comité de pilotage sur propositions du comité scientifique et technique de l´Inventaire. Les secteurs en mutations quartier de la Guillotière a été choisi en septembre 2001 ; il correspond à une bande de part et d´autre de la Grande Rue de la Guillotière, ancienne voie circulation vers le Dauphiné et l´Italie ; l´étude de élimination provisoire ; on a choisi de ne pas travailler pour l´instant sur le secteur sauvegardé (Vieux Lyon
1