Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
  • Immeuble
    Immeuble Lyon 3e - 171 rue Vendôme - en ville - Cadastre : 1999 AC 55
    Description :
    ferronnerie des garde-corps. Au rez-de-chaussée subsiste l'enseigne du garage. Aujourd'hui, le rez-de-chaussée sert toujours d'entrepôt, mais pour une entreprise de déménagement.
    Typologies :
    immeuble à un corps de bâtiment
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Inventaire de la Ville de Lyon
    Illustration :
    Vue de l'élévation IVR82_20046903452NUCA Enseigne au rez-de-chaussée IVR82_20046903454NUCA
    Copyrights :
    © Ville de Lyon
    Historique :
    Cet immeuble, construit par Francisque Bault, appartient à la Michelin Compagnie de Clermont -Ferrand. Il est mentionné comme "immeuble à usage d'habitation et d'entrepôt". Le permis de construire est
    Référence documentaire :
    Arch. mun. Lyon. 339 WP 037. Registre de permis de construire du 1er janvier 1929 au 12 novembre Arch. mun. Lyon. 339 WP 037. Registre de permis de construire du 1er janvier 1929 au 12 novembre 1930
  • Hôpital Edouard-Herriot
    Hôpital Edouard-Herriot Lyon 3e - place d' Arsonval - en ville - Cadastre : 1999 BR 4
    Étages :
    étage de soubassement
    Description :
    chapelle, le plateau médian, coeur de l'hôpital, où se trouvent les services de médecine et de chirurgie bordées de trottoirs, avec orientation vers le sud. Les pavillons en U, simple ou double, comptaient à
    Annexe :
    délibération suivante : Est accepté, en principe, le projet de désaffectation deHôtel-Dieu, tel qu´il est - par la modernisation deHôtel-Dieu, complétée par la construction d´un hôpital de rive gauche ; les ´échange. des immeubles deHôtel-Dieu actuel ; 2° La Ville garantira aux Hospices, sous une forme à libres par la démolition partielle des bâtiments actuellement occupés par les services deHôtel-Dieu ´Etat, pour le classement, comme monument historique, d´une partie des bâtiments deHôtel-Dieu toutes les constructions deHôtel-Dieu, ont été commencées des transformations intérieures répondant ´il en soit, il n´est pas possible d´étudier un projet de lotissement des terrains deHôtel-Dieu ´Hôtel-de-Ville 2e lot des installations électriques à faible courant - horloges électriques DOUCET Etablissements L. PEIX, 125-127 boulevard de la Part-Dieu fourniture et application de ciment blanc pour raccord qui permettra de réaliser ces trois progrès essentiels : création d´un Hôtel des Postes, d´un Hôpital
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Inventaire de la Ville de Lyon
    Observation :
    Un grand nombre de reproductions de documents sont des documents de travail de médiocre qualité
    Illustration :
    Plan masse, d'après le plan cadastral, SUR Ville de Lyon, 1999 IVR82_20066900913NUDA Plan d'ensemble, d'après le plan général de la ville de Lyon. 1 : 2000 IVR82_20066900914NUD Plan d'ensemble. Relevé Société rhodanienne de Topographie, novembre 2005 IVR82_20066900959NUDA Pavillon F. Plan du rez-de-chaussée. Relevé Société rhodanienne de Topographie IVR82_20066900960NUD Pavillon F. Elévation de la façade nord. Relevé Société rhodanienne de Topographie Pavillon I. Plan du rez-de-chaussée. Relevé Société rhodanienne de Topographie IVR82_20066900962NUD Pavillon I. Elévation sud. Relevé Société rhodanienne de Topographie IVR82_20066900964NUD Pavillon I. Elévation est. Relevé Société rhodanienne de Topographie IVR82_20066900965NUD Pavillon E. Plan du rez-de-chaussée. Relevé Société rhodanienne de Topographie IVR82_20066900966NUD Pavillon E. Elévation nord. Relevé Société rhodanienne de Topographie IVR82_20066900967NUD
    Copyrights :
    © Ville de Lyon
    Texte libre :
    l´abandon deHôtel-Dieu (annexe 1), devenu inadapté aux nouvelles techniques médicales. Cette idée (annexe 2), soutenu par les professeurs Courmont et Carle, propose l´abandon deHôtel-Dieu et la prononce pour la démolition deHôtel-Dieu, Edouard Herriot pour conserver la façade de J.-G. Soufflot, la Hôtel-Dieu. Rapport présenté au nom de la commission lyonnaise chargée d´étudier plusieurs non l´Hôtel-Dieu, qui va être démoli. II - Le projet de Tony Garnier Le projet de T. Garnier Grange-Blanche. Les soeurs hospitalières de l´hôpital de la Charité et une partie de celles deHôtel HISTORIQUE I - Le contexte de la construction du nouvel hôpital Les préoccupations d´hygiène nouveau règlement de voirie, et un règlement sanitaire en 1909. En 1907 se tiennent une exposition d décision le 7 mai 1905 et prescrit la modernisation de l´hôpital. En 1909, Edouard Herriot, maire de Lyon construction d´un hôpital moderne dans les nouveaux quartiers est de la ville ; le principe de cet abandon est
    Historique :
    L'hôpital Edouard Herriot est construit par Tony Garnier, à la demande du maire de Lyon Edouard Herriot. L'avant-projet date de 1910 ; les travaux durent jusqu'en 1933. En 1924, Tony Garnier charge l'architecte Louis Thomas de construire la chapelle (qui n'était pas prévue dans l'avant-projet) et les pavillons du plateau haut. L'évolution de l'hôpital conduit à des modifications sur un certain nombre de bâtiments, par surélévation, épaississement ou adjonction dans les cours anglaises. En dépit des mesures de protection, les cheminées de la chaufferie sont arasées en 1997 par mesure de sécurité. Le projet de modernisation actuelle doit conduire à la démolition de 6 pavillons.
    Référence documentaire :
    La désaffection deHôtel-Dieu. Rapport présenté au nom de la commission lyonnaise chargée La désaffection deHôtel-Dieu. Rapport présenté au nom de la commission lyonnaise chargée d´étudier plusieurs Garnier, 1910. In : La désaffection de l'Hôtel-Dieu... Le transfert de l'Hôtel-Dieu. La Construction lyonnaise, t. 25, n° 11, 1er juin 1909, juillet 1909 Le transfert de l'Hôtel-Dieu. La Construction lyonnaise, t. 25, n° 11, 1er juin 1909, p. 121-122 ; n Arch. dép. Rhône. 3156 W 15. Permis de construire 78 805, juin 1970 (pavillon L) Arch. dép. Rhône . 3156 W 15. Permis de construire 78 805, juin 1970 (pavillon L) Arch. dép. Rhône. 3156 W 24. Permis de construire 81 833, janvier 1971 (bâtiment 25) Arch. dép . Rhône. 3156 W 24. Permis de construire 81 833, janvier 1971 (bâtiment 25) Arch. dép. Rhône. 3235 W 12. Permis de construire 87 132, décembre 1971 (bâtiment STU) Arch. dép
  • hôpital d'instruction des armées Desgenettes
    hôpital d'instruction des armées Desgenettes Lyon 3e - 108 boulevard Pinel - en ville - Cadastre : 1999 BX 4
    Genre :
    de militaires
    Annexe :
    Grange-Blanche et à la désaffectation dehôtel-Dieu et de la Charité.29 pages. (AC Lyon, fonds des Hospices civils de Lyon. Conseil général d´administration, Commission générale, séance du 13 décembre 1922. Présidence de M. Brizon. Ordre du jour : Lettre de M. le Marie relative à l´hôpital de Hospices civils de Lyon, 1 LP 1027) (...) Le doyen Lépine donne lecture de son rapport (...) Mais il y a l ´Ecole de Santé militaire ; il ne s´agit pas seulement des intérêts de la Faculté ; je n´apprends à personne que l´hôpital Desgenettes est limitrophe de la Charité et que le terrain laissé libre est lié à l ´utilisation de Desgenettes ; c´est dans ces conditions qu´il est apparu au chef du service de santé militaire faudra bien nécessairement installer en remplacement de Desgenettes lorsque vous aurez obtenu sa désaffectation, soit installé dans le voisinage très immédiat de Grange-Blanche. Comme Doyen de la Faculté, je ne puis accepter que les élèves militaires soient amenés à l´autre bout de la ville à peu près aux heures
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Inventaire de la Ville de Lyon
    Observation :
    Un permis de construire est déposé en janvier 2001 auprès de la Direction de l'Aménagement urbain de la Ville de Lyon : il concerne la surélévation entraînant une modification de la façade principale . En 2004, le Service départemental de l'Architecture et du Patrimoine demande à ce que l'Inventaire soit consulté avant modifications de la chapelle ; des travaux ou démolition concernant le bloc
    Illustration :
    Bâtiment principal, le bloc opératoire : détail de l'éclairage IVR82_20046902032X Le château d'eau : détail de la porte IVR82_20046902019X
    Copyrights :
    © Ville de Lyon
    Historique :
    remplacement de l'ancien hôpital militaire de Lyon établi depuis 1832 sur la rive droite du Rhône, à proximité de l'hôpital de la Charité. Il est inauguré en 1946.
    Référence documentaire :
    p. 4 Hôpital d'instruction des Armées Desgenettes. Ministère de la Défense, Service de Santé des Armées, Hôpital d'instruction des Armées Desgenettes. Ministère de la Défense, Service de Santé des Armées, plaquette de présentation distribuée aux patients à leur arrivée [vers 1990] DREYER, Francis. Histoire de l´hôpital. L´éclairage des salles d´opération aux XIXe et XXe DREYER , Francis. Histoire de l´hôpital. L´éclairage des salles d´opération aux XIXe et XXe siècles : l´apparition
  • Usine de cycles dite fabrique lyonnaise de motocyclettes New-Map et Motosacoche
    Usine de cycles dite fabrique lyonnaise de motocyclettes New-Map et Motosacoche Lyon 3e - 122, 124 avenue Lacassagne - en ville - Cadastre : 1999 BT 1, 4, 5
    Titre courant :
    Usine de cycles dite fabrique lyonnaise de motocyclettes New-Map et Motosacoche
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Description :
    Le site se compose d'un ensemble d'ateliers en rez-de-chaussée à shed, le long du chemin des pins Lacassagne. L'immeuble accolé au n° 124 parcelle BT 5, correspond aux logements des ouvriers de la société . Il se compose de 5 étages et de 8 travées.
    Observation :
    l'immeuble accolé au n° 124 parcelle BT 5, correspond aux logements des ouvriers de la société.
    Illustration :
    Vue nord-ouest, série des ateliers sheds de l'impasse Jean Bart IVR82_20056900048NUC Vue sud des ateliers de l'impasse Jean Bart IVR82_20056900066V
    Dénominations :
    usine de cycles
    Copyrights :
    © Ville de Lyon
    Historique :
    1 000 exemplaires sont construits. Dans les années 1950 une usine ouvre également à Clermont-Ferrand Aux origines de la marque New-Map, un atelier fondé en 1898 par Joseph Martin à l'angle du 122 chemin des pins (devenue en 1926 l'avenue Lacassagne) et de l'impasse Eugène Cambon (actuellement Jean Bart) à Montchat. On connaît peu de choses sur les vingt premières années de cette petite entreprise productions de guerre, en particulier des roues à rayons pour les trains d'atterrissage d'avions. Cette production de roues métalliques pour avions mais également pour automobiles perdurera une fois la guerre terminée. En effet, l'entreprise qui dispose de presses à emboutir, d'un atelier d'émaillage au four et de métalliques. En 1919, Paul Martin (fils) mécanicien de moteur d'avion décide de lancer son entreprise dans la construction de motocyclettes. Le choix du sigle "New-Map" évoque la modernité venue d'outre-manche et renvoie au nom du jeune fondateur, Martin Paul. A partir de 1926, apparaissent les premières machines qui
    Parties constituantes non étudiées :
    atelier de fabrication
    Référence documentaire :
    p. 25 à 28 PETITET S. New-Map, constructeur lyonnais de motocyclettes. Rive Gauche, n° 141, juin 1967 PETITET S. New-Map, constructeur lyonnais de motocyclettes. Rive Gauche, n° 141, juin 1967
  • Demeure d'industriel, dite villa Berliet
    Demeure d'industriel, dite villa Berliet Lyon 3e - 39 avenue Esquirol - en ville - Cadastre : 1980 BY 78
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Description :
    Edifice construit dans un parc clos de murs avec maison de gardien séparée. Villa de plan massé , composée de cinq corps de bâtiment de hauteurs différentes, couverts de tuiles écailles. Tour-belvédère à . Escalier de service tournant, en maçonnerie dans une cage fermée. Aile en retour sur l'élévation postérieure, partiellement adossée à la façade orientale. Garage en rez-de-chaussée, en retour d'équerre sur l'angle antérieur gauche. Cour de service, à l'est, entre l'aile postérieure et le garage.
    Annexe :
    Vente de terrain à Marius Berliet, par la famille Boidard et Brossier, 24 décembre 1910, acte notarié Paradon et Chaîne, notaires à Lyon (A. notariales Brun). Vente d´une parcelle de terrain, située à Lyon, troisième arrondissement, quartier de Montchat lieu-dit « Clos Chaussagne », d´une sud, l´avenue Esquirol et à l´ouest, le chemin de Montaigne. ... Clauses particulières : Les vendeurs vendeurs ou des précédents propriétaires du terrain vendu ; et qu´en sorte jusqu´au classement de ladite
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Illustration :
    Archive de la fondation Berliet IVR82_19976900017X
    Copyrights :
    © Ville de Lyon
    Représentations :
    pomme de pin Portail à vermiculure ; sur les façades, frise de mosaïque à décor de rameaux d'oranger  ; ferronnerie de la façade antérieure et décor du vestibule (stucs et mosaïque) ornés d'un motif de berle (ombellifère) ; motif de pomme de pin dans le hall et d'algue dans la salle a manger ; décor de style louis XVI
    Texte libre :
    bordure du parc de la Tête-d´Or, où s´élèvent alors des hôtels particuliers cossus destinés à une riche Roux-Spitz puis Clermont. Installé à son compte à partir de 1900, il a rapidement une importante études, tant pour la villa de Lyon que pour un hôtel de voyageurs au sein de l´entreprise de Vénissieux -Charvolin, Inventaire général, 1997. HISTORIQUE En 1910, Marius Berliet décide de se faire édifier une demeure en rapport avec sa situation sociale et familiale. L´usine de Monplaisir est alors en plein essor . Il habite, depuis peu, dans le quartier limitrophe de Montchat, rattaché à la ville de Lyon depuis être détruite pour permettre l´implantation de l´hôpital Grange-Blanche, Marius choisit un terrain voisin, proche à la fois de son usine actuelle et de celle qu´il projette secrètement d´implanter dans la plaine de Vénissieux. Il refuse la proposition qui lui est faite de s´implanter boulevard des Belges, en appelé « Clos Chaussagne », que la Société Anonyme Coopérative de constructions d´habitations à bon
    Historique :
    , également auteur de la maison du gardien, édifiée en 1912, et du premier dessin du jardin, daté 1911. Ajout , en 1912, par l'architecte paysager Joseph Linossier. Fabriques de jardin détruites et bassins comblés
    Parties constituantes non étudiées :
    fabrique de jardin
    Référence documentaire :
    A.C. Lyon : 0 344 WP 055, Demande d'autorisation de construire, construction d'un A.C. Lyon : 0 344 WP 055, Demande d'autorisation de construire, construction d'un garage-conciergerie dépendant de la villa, avenue Esquirol, à l'angle de la rue Pascal, par Paul Bruyas (31 mai 1912) ; O 344 WP 047 , Demande d'autorisation de construire, villa avenue Esquirol, entre les rues Montaigne et Pascal, par Paul Bruyas (31 mai 1912) ; O 922 WP 30, Vente à la ville de Lyon du sol des voies privées ouvertes dans le A.D. Rhône : 3E 15 921, Vente par les consorts Boidard et Brossier à Marius Berliet [parcelle de A.D. Rhône : 3E 15 921, Vente par les consorts Boidard et Brossier à Marius Berliet [parcelle de Brossier à Marius Berliet [parcelle de terrain]. Acte notarié Chaine, notaire à Lyon (24 décembre 1910). A. Hospices civils de Lyon : projet de vente à l'Etat français de terrain situés à Lyon-Montchat et A. Hospices civils de Lyon : projet de vente à l'Etat français de terrain situés à Lyon-Montchat et
1