Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
  • Cercle d'ingénieurs dit hôtel de la Société amicale des anciens élèves de l'école des Mines de Saint-Etienne
    Cercle d'ingénieurs dit hôtel de la Société amicale des anciens élèves de l'école des Mines de Saint-Etienne Saint-Étienne - 19 rue du Grand-Moulin 1 avenue de la Libération - en ville - Cadastre : 1996 EM 109A
    Titre courant :
    Cercle d'ingénieurs dit hôtel de la Société amicale des anciens élèves de l'école des Mines de
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Description :
    Immeuble situé à l´angle de la rue du Grand-Moulin et de l´avenue de la Libération. La façade, à l ´angle des deux rues forme un arrondi ; elle comporte un nombre de travées irrégulier sur chacune des rues, et deux sur l´arrondi. L´édifice comprend 5 niveaux : un rez-de-chaussée abritant des magasins Grand-Moulin, au centre de la façade (le linteau comporte les inscriptions spécifiant la nature de l bâtiment en L. Le rez-de-chaussée a des bossages continus en table. L´étage d´entresol comporte des séries de baies jumelées à feuillures et garde-corps en fonte aux motifs géométriques. Les étages carrés ont des hauteurs différentes : l´étage noble est beaucoup plus important. Le traitement de ces étages carrés est différent en fonction de l´emplacement de la façade : sur la rue du Grand-Moulin les étages dans un rectangle. Un balcon, en pierre avec des balustres en poires et des tables sculptées de têtes -cintre également inscrit dans un rectangle. Sur l´avenue de la libération (trois travées), une porte
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Patrimoine 19e-20e siècles de Saint-Etienne
    Murs :
    pierre de taille
    Auteur :
    [architecte] Clermont François (1) [commanditaire] Société amicale des anciens élèves de l'Ecole des Mines de Saint-Etienne
    Copyrights :
    © Ville de Saint-Etienne
    Historique :
    édifier un hôtel et témoigner ainsi du rayonnement de ses activités. La Société établit un programme pour , élève de Guadet, et son associé, l'architecte stéphanois François Clermont, qui réalisent l'édifice de Au moment de la création de l'avenue du Président-Faure, actuelle avenue de la Libération, la Société amicale des anciens élèves de l'Ecole des Mines de Saint-Étienne achète une parcelle afin de faire haut-relief reprenant des scènes à l'intérieur des galeries de mine, sont l'oeuvre de Paul-Henri Graf , sculpteur parisien élève de Ponscarne.
    Localisation :
    Saint-Étienne - 19 rue du Grand-Moulin 1 avenue de la Libération - en ville - Cadastre : 1996
  • Établissement de bains, dit Grand Hammam lyonnais, puis Hôtel Claridge, puis université, dite Facultés catholiques de Lyon, actuellement immeuble
    Établissement de bains, dit Grand Hammam lyonnais, puis Hôtel Claridge, puis université, dite Facultés catholiques de Lyon, actuellement immeuble Lyon 2e - 29 rue du Plat - en ville - Cadastre : 2014 AP 6 1899 59 à 62 1831 K 368, 369
    Typologies :
    immeuble à trois corps de bâtiments en U
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Inventaire de la Ville de Lyon
    Destinations :
    hôtel de voyageurs
    Appellations :
    hôtel Claridge Facultés catholiques de Lyon
    Illustration :
    Plan parcellaire de 1899, détail (AC Lyon, 4 S 198) IVR82_20156901401NUCA Maquette de Jean Coquet pour le vitrail de la porte d'entrée (collection Jean-Luc Coquet Détail de la corniche et de l'étage de comble, angle sud-ouest IVR82_20156902477NUCAQ Elévation principale, détail de la porte IVR82_20156902482NUCAQ Projet de restauration de la façade principale, par Stéphanie Brossard-Caille, 2015
    Auteur :
    [architecte] Clermont François (1)
    Copyrights :
    © Ville de Lyon
    Titre courant :
    Établissement de bains, dit Grand Hammam lyonnais, puis Hôtel Claridge, puis université, dite Facultés catholiques de Lyon, actuellement immeuble
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Description :
    Immeuble à trois corps de bâtiments en U. L'élévation principale comprend un rez-de-chaussée surélevé dont les baies cintrées et jumelées, placées au-dessus de soupiraux, encadrent une porte vitrail en dalles de verre avec remplage et réseau en béton. Vantaux en verre et métal à décor géométrique . Composition ordonnancée selon une symétrie axiale : baies jumelées triples au centre puis trois travées de baies jumelées de part et d'autre, délimitées par des pilastres en légère saillie. Le rez-de-chaussée l'étage de comble. Garde-corps en fonte aux trois derniers niveaux. Toit brisé en ardoise couvrant le corps de bâtiment principal, en tuile avec brisis en ardoise pour les corps de bâtiment en retour , pourvus de lucarnes, verrière zénithale. Intérieur non vu.
    Dénominations :
    établissement de bains
    Historique :
    de la Société du Grand Hammam lyonnais. En 1925, l'établissement est transformé en hôtel tout en 1924 par la Société de l'Hôtel Claridge (http://www.delcampe.fr). En 1949 au plus tard, l'immeuble est La présence des bains est attestée à cet emplacement dès le 2e quart du 19e siècle. Un ensemble de bâtiments antérieurs à l'immeuble actuel est visible sur le plan parcellaire de 1865 : deux maisons, l'une à un corps de bâtiment, l'autre à deux corps de bâtiments en L, de part et d'autre d'un passage donnant accès à la cour dans laquelle se trouvent un ensemble de "hangars" abritant vraisemblablement les différents types de bains que propose l'établissement (russes, maures, résineux, etc) ; le tout est alors propriété de M. Flachat (AC Lyon, 4 S 198 -1865). En 1831, la configuration du bâti différait : deux corps de bâtiments parallèles séparés par une cour (AD Rhône, 3 P 965). En 1890, Flachat est propriétaire 4v° et 5 r°), lesquelles comprennent 2 maisons en moellons (parcelles 59 et 60), un établissement de
    Référence documentaire :
    Porte Hôtel Claridge. Vitraux en dalles de verre éclatées / Coquet Jean. Dess. crayon noir, feutres de couleurs, papier beige. Ech. 1 : 20 (collection Jean-Luc Coquet) Porte Hôtel Claridge. Vitraux fol. 4v°-5r° AC Lyon. 4 S 251. Plan général de la ville de Lyon : cahier, 1890-1899. AC Lyon. 4 S 198. Plan général de la ville de Lyon : cahier, 1890-1899. Service Urbanisme et Architecture Ville de Lyon. PC 693821500054. Immeuble 29 rue du Plat 69002 Lyon. Diagnostic patrimonial, mai 2015 Service Urbanisme et Architecture Ville de Lyon. PC détail Cadastre napoléonien. Section K dite de Bellecour. 1831. (AD Rhône. 3 P 965) Cadastre napoléonien. Section K dite de Bellecour. 1831. (AD Rhône. 3 P 965) 1899 (détail) Plan général de la ville de Lyon. Ech. 1 : 500 (AC Lyon. 4 S 198) Plan général de la ville de Lyon. Ech. 1 : 500 (AC Lyon. 4 S 198)
1