Logo ={0} - Retour à l'accueil

Bannière de procession de saint Etienne (n°1)

Dossier IM42001983 réalisé en 2005

Fiche

Voir

Dénominationsbannière de procession
Numérotation artificielle1
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Essertines-en-Châtelneuf
Lieu-dit : le bourg
Emplacement dans l'édificegrenier de la mairie

La bannière est dédiée à saint Etienne et à la Vierge, saints patrons de l'église (la visite pastorale de 1662 donne Notre-Dame de l'Assomption comme vocable de l'église). Selon l'abbé Epinat (Le Pont, juin 1948), elle aurait été achetée à l'occasion de la grande mission de février 1862.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1861
Auteur(s)Auteur : anonyme (source figurée)

Bannière en forme de rectangle vertical à bordure inférieure découpée en 4 lobes. Fond en satin de soie uni façonné rouge (damas ?). Décor peint doré sur le tissu, avec des rehauts de brun et de noir (inscription). Toiles peintes rapportées sur les deux faces. Bordure de franges en cordonnet doré.

Catégoriestissu
Matériauxsoie, satin, tissu façonné, damas, peint faux or
fil métal, torsadé, doré
toile, support peinture à l'huile
Précision dimensions

Iconographiesélément d'architecture
pinacle
gâble
remplage flamboyant
saint Pierre
saint Paul
ange: agenouillé, prière
ange
saint Etienne
fond de paysage
Assomption
Précision représentations

Motifs façonnés du tissu de fond : roses, vigne, épis de blé. Au centre de chaque face, architecture gothique à gâbles, pinacles, clochetons, remplages, des rinceaux de lierre ou de vigne, deux anges priant en partie haute, sainte Pierre (à gauche) et saint Paul (à droite) en partie basse, encadrant une niche polylobée. Au-dessus : deux anges tenant un phylactère avec une inscription. Sur les côtés : superposition de clochetons et colonnettes. En bas, dans chaque lobes : un gâble avec une rosace encadré de deux anges agenouillés en prière. Représentation sur les toiles peintes : face principale, saint Etienne (diacre, palme, nimbé, fond de paysage avec une architecture). Revers, l'Assomption de la Vierge (inspirée de Poussin).

Inscriptions & marquesinscription concernant l'iconographie, peinte, sur l'oeuvre
date, peinte, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Inscription peinte sur les phylactères : sur la face principale, SANCTE STEPHANE ORA PRO NOBIS ; au revers, SANCTA MARIA ORA PRO NOBIS. Date peinte aux pieds de saint Etienne : 1861.

États conservationsmauvais état
Précision état de conservation

Le tissu de fond est très altéré (la soie a fusé, nombreuses déchirures transversales), les parties peintes sont usées.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreÀ signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Bibl. Diana, Montbrison. Procès-verbal de la visite pastorale de Monseigneur Camille de Neuville, 1658-1662. Transcription réalisée par l'abbé Merle, milieu 20e siècle

Bibliographie
  • EPINAT, Joannès (abbé). Le Pont. Bulletin paroissial de la commune d'Essertines-en-Châtelneuf. Juin 1948. Rubrique Un peu d'histoire de chez nous : 'Notre église et ses curés'.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry