Logo ={0} - Retour à l'accueil

Barrage du Jotty

Dossier IA74001070 inclus dans paysage du bassin-versant des Dranses réalisé en 2011

Fiche

Parties constituantes non étudiéesusine, barrage
Dénominationsbarrage
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Biot (le)
Hydrographiesla), Dranses Dranse de Morzine
AdresseCommune : La Baume
Lieu-dit : le Jotty
Adresse : le
Plan du Mouillet
Cadastre : Baum (la) 0A 293 ; 292 ; 291 ; 288 ; 289 ; Vern z (la) OB 1050 ; 1049

La Société du Chablais a édifié à Bonneveaux, suivant arrêté préfectoral du 15 décembre 1916, l´usine hydroélectrique du Pont de l´Eau Noire de 2100 kw de puissance installée, qui utilise les eaux de la Dranse d´Abondance. Cette usine est reliée par une ligne triphasée de 30 000 volts à une usine réceptrice située à Vongy (commune de Publier). La totalité de la production de l´usine de Bonneveaux est réservée à l´usine de Vongy sauf des réserves de très faible importance en faveur des communes riveraine de l´usine, Bonnevaux et Vacheresse qui sont alimentées en énergie électrique. L´usine réceptrice de Vongy appartient à l »Ancienne Société Braunstein frères. Face à la demande toujours plus croissante en électricité, la Société Hydroélectrique des Dranses décide de construire une nouvelle unité de production. Elle demande le 28 juillet 1919, la concession pour l´aménagement de trois chutes dont celle de Bioge dans la vallée des Dranses. Cette demande est reprise la 20 mai 1921 en conformité des prescriptions de la loi du 16 octobre 1919. Par lettre en date du 17 août 1925, le Directeur de la Société Hydroélectrique des Dranses demande une concession de 75 ans pour la chute de Bioge. La centrale est construite sur un terrain communal située dans le lit de la Dranse et en bordure du chemin de Grande communication n°22 à Bioge pour l´établissement d´une usine hydro-électrique et ses accessoires. Le conseil municipal de Vinzier dans sa séance du 6 septembre 1925 accorde à la dite Société une autorisation de concession pour la valeur annuelle de un franc. La commune entent obtenir une puissance de 20 kw en échange de la cession de ce terrain. La société devra avant la construction de son usine se pourvoir des autorisations nécessaires en ce qui concerne le chemin G.C. n°22 et les ouvrages à établir sur la Dranse. En 1948, de nouveaux aménagements sont projetés pour accroitre la production électrique de l´usine. Le but recherché est l´adjonction aux ouvrages existants des ouvrages de prise et d´amenée d´eau de la Dranse de Morzine. La construction du barrage du Jotty est lancée. La concession de Bioge est renouvellée par décret du 28 mars 1953, cette chut comprend un barrage une prise d´eau sur l´Ugine, une sur le Brevon, une autre sur la Dranse d´Abondance et le barrage du Jotty.

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1956, porte la date
Auteur(s)Auteur : Electricité de France ingénieur attribution par source

La chute de Bioge utilise le débit de la Dranse d´Abondance et de son affluent l´Ugine. L´aménagement comprend sur la Dranse d´Abondance un barrage et une prise d´eau. Une autre sur l´Ugine avec une galerie de 500 m déversant les eaux en amont du barrage d´Abondance. Une galerie d´amenée de 2 194 mètres et une chambre d´équilibre avec une conduite forcée de 277 mètres 50. L´usine dite de Bioge est située sur la rive droite de la Dranse d´Abondance, au confluent de cette dernière avec la de Morzine dans la commune de Vinzier. La centrale comprend trois turbines de 3 800 CV chacune avec un niveau de restitution de 532 mètres. Le barrage du Jotty vient compléter cet ensemble. Il comprend un barrage voûté de 21 m 50 de hauteur de ses fondations construit à la confluence du ruisseau Nicodex et de la Dranse de Morzine. Le barrage retient ainsi les eaux sur une longueur de 1200 mètres sur une surface submergée de 13 hectares pour un volume utile de la retenue de 1 000 000 mètres cube. Une prise d´eau installée en rive droite vient compléter le dispositif avec une galerie d´amenée de 3 750 mètres pour arriver à la chambre d´équilibre. Une seconde conduite forcée de 280 mètre de longueur complète le dispositif. La centrale est complétée d´une nouvelle unité de production avec une turbine de 12 500 CV. La hauteur de la chute est évaluée à 114 mètres pour un débit dérivé maximal de 12 mètres cubes toutes les 9 secondes.

Le groupement d´usine de Pressy-Bioge comprend : - La centrale de Bioge qui turbine les eaux issues du barrage du Jotty, des prises d´eaux sur le Brevon (qui alimente le barrage du Jotty), sur l´Ugine et sur la Dranse d´Abondance. - La centrale de Chevenoz, juste en amont de la centrale de Bioge, sur la Dranse d´Abondance. Elle turbine les eaux issues de la prise d´eau du Fion. - La centrale de Bonnevaux, sur la Dranse d´Abondance. Elle turbine les eaux issues de la prise d´eau dite de « Sous le Pas ». Le barrage du Jotty est intégré à l´infrastructure de Bioge et constitue un fort marqueur du territoire à l´entrée de la commune de la Baume. Le Lac du Jotty possède ainsi une retenue d´eau de 700 000 m3 de 18ha (1 million de m3 à l´origine) située sur le cours de la Dranse de Morzine. Cet ouvrage est situé dans un cadre naturel remarquable.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Cadastre 2011, Conseil général de la Haute-Savoie/ Direction des Affaires Culturelles/ SIG/ BDORTHO® - BDCARTO® - © IGN - copie et reproduction interditesPlan

    CAH Haute-Savoie
Bibliographie
  • BERGES Aristide, La Houille Blanche. Grenoble : Truc, 1899, 213 p.

  • France, Ministère de l´Agriculture, Annales. Direction de l´hydraulique et des améliorations agricoles. Fascicule 34, Service d´études des grandes forces hydrauliques (région des Alpes). Tome III, organisation et comptes rendus des travaux. Paris : Imprimerie Nationale, 1908, 181 p.

  • Société Hydroélectrique des Dranses, L´aménagement de la chute de Bioge sur la Dranse d´Abondance (Haute-Savoie). Grenoble : Société Hydro-électrique des Dranses, 1932, 17 p.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Mahfoudi Samir