Logo ={0} - Retour à l'accueil

Demeure appelée Les Marronniers

Dossier IA42003280 inclus dans Les faubourgs de la ville de Montbrison réalisé en 2008

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • jardin
    • cabane
    • mur de clôture
AppellationsLes Marronniers
Parties constituantes non étudiéesjardin, cabane, mur de clôture
Dénominationsdemeure
Aire d'étude et cantonMontbrison - Montbrison
AdresseCommune : Montbrison
Adresse : 16 avenue de
Pleuvey
Cadastre : 1986 BL 113

En 1906 Jules Francisque Courbière, ingénieur civil des chemins de fer, achète une terre et un « chenvier » à la société des chemins de fer PLM ; société qui, une fois le chantier de la Gare achevé, vend aux particuliers des parcelles inutilisées des avenues de Pleuvey et d´Alsace-Lorraine. Sur ce sol en légère déclivité, à l´angle des deux avenues, Jules Courbière construit sa maison, en 1907, ne faisant appel à aucun architecte et entrepreneur. La « villa élevée sur caves, rez-de-chaussée, étage et mansarde ... avec parcelle de jardin attenante » est habitée peu de temps par son propriétaire ; ce dernier décède en 1911. C´est probablement un membre de sa famille qui réalise le décor peint sur toile marouflée de la véranda.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1907, daté par source
Auteur(s)Auteur : Courbière, Jules ingénieur civil attribution par source

La maison est construite sur des fondations en pierre tandis que les murs sont en mâchefer et en brique recouverts d´un enduit. L´édifice de plan massé présente deux excroissances asymétriques dans les angles opposés, l´un à pans coupés sur jardin, l´autre sur rue. Une véranda en terrasse avec garde-corps à balustres s´appuie contre l´élévation latérale gauche et l´avant-corps sur jardin. La toiture, à croupes et longs pans à égouts retroussés et lucarnes-pignons, est couverte d´ardoises et de tuiles creuses. Un perron avec degré en équerre en pierre, accessible depuis la rue, rachète le dénivelé pour accéder au rez-de-chaussée surélevé. Les étages sont desservis par un escalier en bois, tournant à retours avec jour et rampe d´appui en balustrade.

Murspierre
résidu industriel en gros oeuvre
enduit
Toittuile creuse mécanique, ardoise
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturesterrasse
toit à longs pans
croupe
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier en équerre en maçonnerie
escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour en charpente
États conservationsbon état
Techniquesdécor stuqué
sculpture
peinture
Précision représentations

Décor stuqué sur le pourtour des plafonds du salon et de la salle à manger : motifs de fruits, fleurs, colombe, escargot. Dessus de portes à décor sculpté : buste de femme, motifs floraux. Toile marouflée dans la véranda représentant un paysage au bord de l'eau

Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. Privée, Montbrison Acte de vente Pinatel passé chez maître Langlade, notaire à Montbrison, le 22 mars 1924

Documents figurés
  • [Villa, avenue de Pleuvey] (v°) F. David MONTBRISON (Loire). Carte postale, 1ère moitié 20e siècle (Coll. Part. Louis Tissier)

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Hartmann-Nussbaum Simone