Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ensemble du décor de la chapelle d'Eustache de Lévis, actuellement chapelle des morts (chapelle 1) : clefs de voûte, culot

Dossier IM42001592 réalisé en 2004

Fiche

Voir

Dénominationsclef de voûte, culot
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Montbrison
Emplacement dans l'édificechapelle 1

Cette chapelle a été construite pour le chanoine Eustache de Lévis, chantre à la collégiale. Eustache de Lévis est le troisième des quatre fils de Jean de Lévis (branche de Florensac), baron de Couzan, et de Marie de Lavieu. A la mort de son épouse, ce dernier se remarie avec sa belle-soeur Louise (ou Jeanne) de Bressoles (ou Brésoles), veuve de Charles de Lavieu (frère de Marie de Lavieu), ce couple étant resté sans enfant (Gras, 1870). La chapelle abrite les sépultures d'Eustache de Lévis (qui rédige son testament en 1527 ; Gras, 1870) et celle de Louise de Bressoles. Elle est alors dédiée aux saints Jean-Baptiste, Louis et Eustache ; on trouve plus tard la mention du vocable de Saint-François (G. Brassart, p. 167-168). La Mure décrit cette chapelle dans son Catalogue d'Illustres (édité par Renon, 1847 ; p. 560-561) : le tombeau était dans la "voûte à l'opposite de l'autel", que l'on peut identifier à l'arc mouluré creusé dans le mur occidental de la chapelle. Cette sorte de vaste enfeu était muré au 19e siècle : selon L.-P. Gras, l'abbé Peurière le fait rouvrir en 1870 lors des travaux de réfection générale de la chapelle, et l'aurait doté à cette occasion de l'écusson aux armes des Lévis (mais branche aînée : à trois chevrons, sans brisure), en ciment. Selon G. Brassart (p. 170), ce pseudo enfeu n'aurait pas été utilisé. La Mure décrit également la verrière de la chapelle, qui représentait d'un côté Eustache de Lévis et Louise de Bressoles, de l'autre Marie de Lavieu et Jean de Lévis, avec leurs saints patrons, saint Jean-Baptiste, saint Louis et saint Eustache, présidés par la Vierge. Vers 1840 un fragment de ce vitrail, un écusson écartelé aux armes de Lévis-Couzan, était encore visible (Renon, p. 168). La Mure indique que les armoiries d'Eustache de Lévis et de Louise de Bressoles, peintes ou sculptées, apparaissent en plusieurs emplacements dans la chapelle, mais il ne précise pas leur distribution. Selon lui, plusieurs écussons étaient chargés "sur le tout de Fougerolles, qui est Lavieu le moderne", armoiries de Charles de Lavieu. Leur présence est à mettre en relation avec le testament de ce dernier, qui lègue ses biens aux enfants mâles de sa soeur Marie de Lavieu, "à charge de nom et d'armes" (Gras, 1870). Ces écussons, dont aucun ne subsiste, se trouvaient peut-être sur les verrières, de même que ceux qui avaient pour support des anges "avec une devise que le temps a effacée" ou des lions, dont il ne reste pas non plus de trace (sauf pour celui du contrefort à l'extérieur). En 1808, la chapelle devient chapelle des morts et reçoit un nouveau décor (elle est peinte en noir et blanc), supprimé dans la 2e moitié du 19e siècle lorsque l'abbé Peurière fait restaurer la chapelle (nouvel autel, retable, étudié ; le vitrail, étudié, est certainement lui aussi lié aux travaux de Peurière).

Période(s)Principale : 2e quart 16e siècle
Dates1527
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu
Personnalité : Lévis Eustache de, chanoine commanditaire

La chapelle est construite contre le contrefort sud-est du clocher sud. Son angle sud-ouest est renforcé par un contrefort oblique, sur lequel sont sculptées les armes du commanditaire supportées par un ange formant le culot d'une console. La chapelle est couverte d'une voûte d'ogives quadripartite à quatre liernes, dont les clefs portent un décor sculpté en bas-relief. Les ogives reposent sur des colonnes engagées terminées par une mouluration à pans (décor sculpté en bas-relief).

Catégoriessculpture
Matériauxgrès, décor en bas-relief
Précision dimensions

Dimensions non prises

Iconographiesécusson
Dieu le Père
tricéphale
Précision représentations

La clef de voûte centrale est ornée d'une figure de Dieu le Père (assis sur un trône, bénissant, tiare à trois niveaux, globe surmonté d'une croix) dans un médaillon circulaire. Dans l'angle nord-est, la retombé de l'ogive s'orne d'un trifrons.

Inscriptions & marquesarmoiries, sur l'oeuvre, sculpté
Précision inscriptions

Des écussons aux armes du commanditaire et de sa famille sont sculptées sur de nombreux emplacements : - sur les retombées des ogives et la base de l'archivolte de l'arc d'entrée de la chapelle (des deux côtés), armoiries de Lévis-Couzan : écartelé, au 1 et au 3, de Lévis-Florensac : à 3 chevrons, au lambel de gueules en chef de 3 pièces, chacune surchargée de trois besants ; au 2 et au 4, de Couzan : à la croix ancrée. - sur le contrefort extérieur : console ornée d'un écusson soutenu par un ange ; les armes sont aujourd'hui très érodées, mais Renon dit qu'il s'agissait d'un écusson écartelé aux armes de Lévis-Couzan identiques à celles des retombées des ogives. - sur les clefs des tiercerons, armoiries de Louise de Bressoles (écussons dans des carrés à faces concaves posé sur une clef circulaire) : écartelé, au 1, de Lévis-Couzan (en a, de Lévis-Florensac : à 3 chevrons, au lambel de gueules en chef de 3 pièces ; en b, de Couzan : à la croix ancrée) ; au 2, de Bressoles (à trois bandes). - sur le sommet de l'arc de l'enfeu, armoiries de Lévis : à trois chevrons.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • BRASSART, Gabriel. Notre-Dame d'Espérance. Dactyl., s. d.

    p. 167-170
  • GRAS, Louis-Pierre. Revue Forézienne. Histoire et archéologie, 4e année, 1870

    p. 202
  • RENON, François (Dom). Chronique de Notre-Dame d'Espérance de Montbrison, ou étude historique et archéologique sur cette église, depuis son origine (1212) jusqu'à nos jours. Roanne : imprimerie de A. Farine, rue Royale, 1847

    p. 185, 391, 560-561, pl. X
  • REY, Emile (Dr.). Monographie historique et descriptive de Notre-Dame d'Espérance de Montbrison. Lyon : impr. Mongin-Rusand ; Montbrison : Lafond, 1885

    p. 75-76
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry - Mermet Vincent