Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ensemble du décor de la chapelle dite de Berri, puis des Paparin, actuellement du Sacré-Coeur (chapelle 6)

Dossier IM42001598 réalisé en 2004

Fiche

Dénominationsautel, retable, statue, clôture de chapelle
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Montbrison
Emplacement dans l'édificechapelle 6

Une légende rapportée par La Mure attibue la fondation de cette chapelle au 'grand bâtard' Mathieu de Bourbon (fils naturel du duc-comte Jean II), en repentir d'un complot qui aurait abouti à l'assassinat, en 1488, de Jean Berri, secrétaire du duc-comte de Bourbon et châtelain de Montbrison et Lavieu. G. Brassart a cependant retrouvé l´acte de fondation de la chapelle, en 1490, par Valentine Manillier, mère de Jean Berri, sous le vocable des saints Jérôme et Christophe ; elle en cède les droits de collateur à son neveu par alliance François Paparin. Mathieu de Bourbon aurait seulement fondé deux prébendes dans cette chapelle pour calmer ses remords. Les Paparin ont dû faire d'importants travaux dans la chapelle car le Dr Rey rappelle que leurs armoiries étaient représentées à l'intérieur et à l'extérieur de la chapelle. La verrière aurait porté les armes du duc Jean II (La Mure). Le 27 août 1842 des vitraux de Thevenot sont mis en place, représentant 12 épisodes de la vie du Christ (étudiés). L'idée d'un projet de réfection générale de cette chapelle est sans doute né au début des années 1880 : le premier projet de clôture est daté de 1881. Peut-être ces travaux étaient-ils liés à l'origine à l'état sanitaire de la chapelle : en effet la voûte menaçant ruine et la fenêtre ont été refaites par Jamot en 1885. La chapelle a certainement été largement remaniée à cette époque, puisque les armoiries des Paparin ont toutes disparu sauf celles de la clef de voûte (écusson aux armes des Paparin soutenues par deux anges ; clef replacée lors de la reconstruction ?). Une grille (étudiée), un autel-retable en pierre calcaire blanche avec statue du Sacré-Coeur (étudié) ont été mis en place à cette occasion. La chapelle a également été pourvue d'un confessionnal, d'un sol en mosaïque (avec les noms de l'architecte et du commanditaire et la date) et d'un lambris de revêtement. Jamot donne un dessin pour ce dernier en 1885 et il est cité dans un Mémoire des travaux de menuiserie du 28 juillet 1888 (A. paroissiales).

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1881
Auteur(s)Auteur : Jamot Claudius architecte
Personnalité : Peurière Claude commanditaire

La chapelle présente une voûte sexpartite dont la retombée médiane du côté nord est soutenue par une colonne. La retombée des ogives se fait sur des colonnettes engagées surmontée d´un petit tailloir polygonal. La fenêtre géminée a deux lancettes en arc brisées contenant chacune deux lancettes polylobées avec jour de réseau à soufflets et mouchettes à l´ouest et soufflets à l'est. Le sol est en mosaïque, à décor de rinceaux, filets, filets ondulés et petits motifs en semi, avec une inscription devant l´autel. Les murs sud et ouest sont revêtus d'un lambris en chêne à panneaux rectangulaires.

Précision dimensions

Dimensions non prises

Inscriptions & marquesinscription concernant le commanditaire, latin, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Devant l'autel, premier cadre : QUICUMQUE CERTUM QUAERITIS / REBUS LEVAMEN ASPERIS ; deuxième cadre : AD COR RECLUSUM VULNERE / AD MITE COR ACCEDITE. Devant la fenêtre : (quadrilobe) SAC. REAED. ET ORN. AN. MDCCCLXXXV / D. PEURIERE PAR. D. IAMOT ARCH. [chapelle réédifiée et ornée en 1885 par M. Peurière curé et M. Jamot architecte].

Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • A paroissiales, paroisse Sainte-Claire, Montbrison (sacristie de la collégiale) : 28 juillet 1888. Mémoire des travaux de menuiserie : boiserie en chêne dans la chapelle du Sacré-Coeur.

Documents figurés
  • Eglise de N-D de Montbrison. (Loire). Projet de soubassement en bois de chêne pour la chapelle du Sacré-Coeur. Face opposée au retable. Face du côté de la fenêtre. / Claudius Jamot (architecte). 1 dess. : encre et lavis coloré sur calque, collé sur papier. 38,2x43,4 cm. Échelle graphique. Lyon, 28 octobre 1885. Signé C. Jamot, architecte. A paroissiales, paroisse Sainte-Claire, Montbrison (ancienne collégiale Notre-Dame). Le papier, sans doute acide, a jauni et présente des déchirures et des lacunes.

Bibliographie
  • BRASSART, Gabriel. Notre-Dame d'Espérance. Dactyl., s. d.

    p. 140
  • REY, Emile (Dr.). Monographie historique et descriptive de Notre-Dame d'Espérance de Montbrison. Lyon : impr. Mongin-Rusand ; Montbrison : Lafond, 1885

    p. 74-75, 85
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry - Mermet Vincent