Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, puis ensemble de maisons d'ouvriers agricoles

Dossier IA42003340 réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéeshangar agricole
Dénominationsferme, maison
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Magneux-Haute-Rive
Lieu-dit : la Goutesse
Cadastre : 1809 A 111 à 113 ; 1988 A1 81

En 1812, au lieu-dit la Goulette (ou la Goutesse) est implantée une ferme avec une "maison" (1812 A 111), deux "bâtiments ruraux" (A 112 et 113) et un jardin (A 110) ; elle fait partie des domaines dépendant du château de Magneux-Haute-Rive (voir IA42003342 ; donc, en 1812, à M. Goyet de Livron). Dans le courant du 19e siècle, le bâtiment rural ouest est transformé en logis et étable, avec grenier au-dessus (ouvertures en pierre de taille), et de nouvelles étables sont construites (le bâtiment ouest a été agrandi en deux fois vers le sud, d'après les chaînes d'angles). En 1904 (AC, Registre des déclarations... de construction nouvelle), trois étables (dont sans doute une partie de l'ancien bâtiment rural nord) sont transformées, sous la direction du régisseur du château, en habitations (création d'une ouverture pour convertir une "écurie" en maison d'habitation, puis deux portes converties en fenêtres pour transformer deux "écuries" en "chambres d'habitation"). Au début du 20e siècle, l'ancien logis de 1809 (parcelle 1809 A 111) est sans doute démoli et remplacé par une étable, et des remises ainsi qu'une étable lui sont accolées. Ainsi au début du 20e siècle la petite ferme originelle semble avoir été transformée en logements, avec habitation, petite étable et remise, pour ouvriers agricoles employés par le château ; la localisation en lisière du bourg a favorisé cette mutation.

Période(s)Principale : 1ère moitié 19e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle
Dates1904, daté par source

L'édifice se compose de deux barres de maisons mitoyennes, constituées d'un petit logis et d'une petite étable, avec une troisième barre de hangars ou remises parallèle à la barre ouest. La barre située au nord se compose, d'ouest en est, d'une remise ouverte, d'une étable et d'une chambre, puis d'un logis (communiquant avec la chambre) et d'une étable (à l'étage : chambre et grenier), puis de deux logis très remaniés. La barre située à l'ouest comprend, du nord au sud : une porcherie (?), un logis et une étable (à l'étage : grenier), une étable, un logis, une étable, un logis et une dernière étable. La troisième barre comprend, du nord au sud : une étable, une remise, une étable et trois remise. Les bâtiments sont en pisé enduit (haut soubassement en moellon ou galets de granite et brique pour le logis médian de la barre ouest), avec encadrements en granite (marques lapidaires : un carré divisé en quatre, un P) pour les logis de la barre ouest, en brique et granite pour les étables de la barre ouest, en brique et bois pour la barre nord. Une partie des remises est en moellon de mâchefer. Les toits sont à longs pans, en tuile creuse (tuile plate mécanique sur les remises). Avant transformation, l'édifice était une ferme à bâtiments distincts.

Murspisé
granite
résidu industriel en gros oeuvre
enduit
moellon
Toittuile creuse, tuile plate mécanique
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
TypologiesType A1: ferme à juxtaposition, Type C1: logis et grange-étable dans des bâtiments distincts, sur cour

Nom du lieu dit sur le plan de 1809 : la Goutesse ; sur l'Etat de classement des propriétés bâties... De 1812 : la Goulette.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Magneux-Haute-Rive. Registre des déclarations faites par les contribuables en cas de construction nouvelle, de reconstruction... [1894-1910]. (Voir transcription en annexe du dossier Présentation de la commune de Magneux-Haute-Rive).

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry