Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA42002505 réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Verrières-en-Forez
Lieu-dit : Vernay-bas
Adresse : 3e ferme
Cadastre : 1809 D 182 ; 1986 AE 50

La ferme étudiée existait déjà sur le cadastre ancien : 1809 D 182. De fait, la ferme possède un certain nombre d´ouvertures en place, mais un peu remaniées, qui la daterait du 16e siècle. Le logis ancien avait un aître à l´étage, aujourd´hui disparu, et toutes les baies du rez-de-chaussée ont été refaites. Sur la droite du logis ancien, un second est élevé en 1951, d´après un renseignement oral ; homogène en élévation il avait intérieurement une ancienne cheminée qui accueillait la bouche du four à pain encore existant et en saillie sur le mur pignon est du logis.

Période(s)Principale : 16e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Principale : 21e siècle
Dates1951, daté par tradition orale
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

La ferme de Vernay-bas est dite à juxtaposition. Le corps de bâtiment principal, situé au nord de la cour fermée, comprend un logis ancien au centre, encadré sur sa gauche de sa grange-étable et sur sa droite d´un logis plus récent. En retour d´équerre de la grange-étable, sur le côté ouest de la cour, une ancienne remise a été aménagée en habitation. Le logis central de la ferme est encadré par le débord, en façade, des deux murs pignon latéraux ; entre ceux-ci s´étirait un aître (galerie en façade de communication) qui desservait l´étage carré, et accessible par un escalier en bois extérieur droit, aujourd´hui disparue. Le rez-de-chaussée, dont toutes les baies ont été repercées ou fortement remaniées, abritait une cuisine. Dans l´angle droit du fond de cette dernière, devait se trouver une cheminée dans laquelle ouvrait la bouche du four à pain actuel ; la voûte de celui-ci est inscrit dans l´espace occupé par la cave voûtée, accessible depuis la cuisine et se développant sur toute sa largeur. Le rez-de-chaussée a dû servir un temps d´étable. A l´étage, deux baies anciennes à gauche ouvraient sur une ou deux chambres. La première ouverture, aujourd´hui une fenêtre, était une ancienne porte dont les piédroits d´origine avaient été descendus lorsque cet étage devait servir de grange à foin ; la seconde baie, une fenêtre à meneau, est murée, et l´appui de fenêtre ayant été descendu il soutient actuellement une niche à statuette. Une autre fenêtre, plus à droite a été repercée. En partie haute de la façade, on distingue les sections des poutres qui soutenaient l´avant-toit, aujourd´hui rehaussé. La grange-étable, a ses ouvertures en dehors de la cour : une porte double et une baie pour l´étable, sur la façade ouest, une autre double porte avec montoir (pente aménagée) pour accéder à la grange, sur la façade arrière, orientée au nord. Le nouveau logis, construit en 1951, a sa façade sur cour ; elle comporte deux travées de baies à l´encadrement composite (pierre de taille pour linteaux et appuis, brique pour les piédroits des fenêtres, et tout pierre de taille pour la porte), et deux niveaux (rez-de-chaussée, étage carré). La cuisine, au rez-de-chaussée, abrite un escalier droit en bois desservant les deux chambres de l´étage, et la bouche d´un four à pain qui devait ouvrir dans une cheminée, aujourd´hui disparue ; la voûte du four à pain est en saillie sur le mur pignon est. L´ancienne remise, enfin, devait servir de passage couvert pour le portail d´accès à la cour, actuellement muré au sud de celle-ci. Le matériau de construction de la ferme est le moellon de granite, l´encadrement des baies, hormis celles du logis neuf, est en pierre de taille de granite, et les toitures à longs pans sont couvertes de tuiles creuses.

Mursgranite
moellon
Toittuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît
Couvrementsvoûte en berceau
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier droit en charpente
TypologiesType A1: ferme à juxtaposition
État de conservationremanié

Ferme à aître du 16e siècle.

Statut de la propriétépropriété privée
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Monnet Thierry