Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA42002094 réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Verrières-en-Forez
Lieu-dit : Vernay-haut
Adresse : 1ère ferme
Cadastre : 1986 AD 147

Le nom du lieu-dit des deux écarts est les Adrets sur la cadastre actuel, ils se nommaient Vernay Haut et Vernay Bas sur le cadastre ancien de 1809. Ferme datée 1877 (date gravée sur linteau ancienne porte d´accès à l´escalier) et portant les initiales du propriétaire d´origine : AB (pour Antoine Brunel). L´ensemble de la construction est homogène, une seule modification affecte la lisibilité de la façade : le changement d´emplacement de la porte d´entrée, réduite en fenêtre et reléguée sur la travée de gauche par agrandissement d´une fenêtre. La ferme possédait un four à pain dans le bâtiment en retour d´équerre de la grange-étable et conserve une vigne à Lézigneux..

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1877, porte la date
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu
Personnalité : Brunel Antoine commanditaire

La ferme est dite à juxtaposition. La façade principale comporte à gauche un logis, une grange-étable à droite. En retour d´équerre, sur l´angle nord-est de la grange-étable, un autre corps de bâtiment abrite une remise et deux espaces clos. La cour est fermée par un muret et accessible par un portail situé au sud. Le logis comporte trois travées et s´élève sur trois niveaux (rez-de-chaussée, étage carré et comble à surcroît). La fenêtre de droite, ancienne porte d´origine, a son linteau daté, et ouvre sur le couloir abritant l´escalier droit en bois menant aux niveaux supérieurs. Depuis cet espace on communique par trois portes, à droite, à l´étable, à gauche, à la cuisine, et au fond, sous l´escalier, à la cave à vin voûtée qui s´étire sur toute la largeur du logis. La cuisine, pavée de dalles de granite, abrite une cheminée au centre de son mur gauche ; l´édicule possède des piédroits en granite et un linteau en bois. Depuis la cuisine, on accède à une salle à manger possédant une fenêtre sur son mur pignon et une porte en façade, ancienne fenêtre. Sur l´arrière du logis, au-dessus de la cave voûtée, et accessible par une porte aménagée sur le mur pignon, un logement est aménagé à l´arrière de celui qui se trouve en façade sur cour ; sur le même mur pignon, en contrebas de la porte d´accès au logis arrière, une autre porte donne accès à la cave à vin. La grange-étable possède trois ouvertures en façade : une porte double encadrée d´une fenêtre pour l´étable, et une porte haute pour l´accès à la grange. Sur la façade ouest opposée il y a deux ouvertures : une porte simple pour accéder à un grenier, une porte double de plain-pied pour la grange. Le corps de bâtiment en retour d´équerre contient une remise abritant un cuvage et un bachat (abreuvoir en pierre) adossé à la façade sur cour de l´étable. Deux autres espaces fermés ouvrent sur la remise : un fournil abritant une chaudière et dans lequel donnait la bouche d´un four à pain dont la voûte extérieure, en saillie à l´extérieur, a aujourd´hui disparu ; une porcherie divisée en deux. Le matériau de construction est le moellon de granite, l´encadrement des baies est en pierre de taille de granite, et les toitures à longs pans sont couvertes de tuiles creuses. 18 AB 77 (date encadrant les initiales AB du propriétaire Antoine Brunel, gravées sur la porte d'origine du logis et ouvrant sur l'escalier, aujourd'hui transformée en fenêtre)

Mursgranite
moellon
Toittuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît
Couvrementsvoûte en berceau
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier droit en charpente
TypologiesType A1: ferme à juxtaposition
État de conservationremanié

Bel exemple de ferme à juxtaposition malgré les petites modifications d'ouvertures en façade.

Statut de la propriétépropriété privée
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Monnet Thierry