Logo ={0} - Retour à l'accueil

Fonts baptismaux (n°2), retable des fonts baptismaux

Dossier IM42001588 réalisé en 2004

Fiche

Voir

Dénominationsfonts baptismaux, retable des fonts baptismaux
Numérotation artificielle2
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Montbrison
Emplacement dans l'édificetravée II
collatéral nord

Les fonts baptismaux de 1896 ont remplacé d'anciens fonts mis en place au début du 19e siècle (lorsque l'église devient paroissiale), décrits par Renon : un 'retable grec de marbre gris turquin de France et blanc veiné (...) ils feront place à un travail plus en harmonie avec le style du monument dans lequel ils figurent'. Ces fonts baptismaux se trouvaient alors contre le mur nord du collaréral nord de la travée III. En 1887, on découvre des peintures derrière ce retable, peut-être démonté en vue du remplacement des fonts. Un premier projet est en effet donné par Claudius Jamot en 1886 : les nouveaux fonts baptismaux devaient occuper le rez-de-chaussée du clocher nord, avec une cuve centrale, un sol en mosaïque, des peintures aux murs (projet de Jacobé Razuret) et une grille de fer forgé ; mais ce projet n'a pas été mené à bien. Les fonts baptismaux seront finalement adossés au mur nord du collaréral nord de la travée II et leur dessin confié à Louis-Antoine Benoît (petit-fils de Claude-Anthelme, architecte de la chaire) qui donne plusieurs variantes pour ce projet à la fin de l'année 1892. L'exécution est confiée aux sculpteurs lyonnais Visconti et Fontan et la pose est achevée en 1896. Les armoiries à la colonne chargée de fleurs de lys, accostée d'un Lyon (armoiries du chanoine Peurière ?) ont remplacé dans la version définitive celles des Puy du Roseil, représentées sur les projets de Jamot et Benoît.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1892
Lieu d'exécutionÉdifice ou site : Rhône-Alpes, 69, Lyon
Auteur(s)Auteur : Benoît Louis-Antoine architecte
Auteur : Visconti sculpteur
Auteur : Fontan sculpteur
Personnalité : Peurière Claude commanditaire

Les fonts baptismaux et leur retable sont en pierre de Tournus. L'ensemble est placé sur une plateforme rectangulaire à pans coupés, autrefois fermée par une grille. La cuve des fonts batismaux est de plan hexagonal, avec un décor en bas-relief ; elle est portée par un pied triangulaire flanqué de trois colonnettes à chapiteau feuillagé. Elle est placée devant un édicule de style néogothique, appuyé à un dosseret flanqué de colonnettes. Le soubassement est encadré de deux piliers, avec une partie pleine et au-dessus un niveau intermédiaire orné d'une frise de cinq quadrilobe en bronze à décor de feuilles, en bas-relief, qui dissimulent quatre placards (le quadrilobe central est fixe). Une corniche à cavet orné d'un décor en haut-relief sépare le soubassement de la partie retable. Celui-ci comprend une arcade brisée reposant sur deux colonnettes, surmontée d'un gâble bordé de crochets et reposant sur des colonnettes géminées. L'arcade est encadrée de deux contreforts bordés de colonnettes et soutenant un petit gâble et un pinacle. Les éléments architecturaux sont soulignés de frises de feuillage en bas-relief. L'arcade présente une scène en haut-relief.

Catégoriessculpture
Structuresd'applique
Matériauxpierre, décor en haut-relief
bronze, décor en bas-relief
Précision dimensions

Iconographiesornement végétal
feuille
Baptême du Christ
Dieu le Père
Saint-Esprit
colombe
ange
draperie
palmier
chien
feuille de vigne
chou frisé
raisin
feuille d'acanthe
à rosette
Précision représentations

L'extérieur de la cuve est sculpté de deux rangs de feuilles de vigne. Le soubassement du retable est décoré d'une draperie plissée. La corniche à cavet est ornée d'une frise de feuilles recourbées et de rosettes. L'intrados de l'arcade est orné d'une frise de feuilles de vigne et raisins. Les rampants du gâble sont bordés d'une frise de feuilles d'acanthe aves trois fleurs au sommet ; sur le gâble, un quadrilobe encadre un écusson armorié. La scène figurée est divisée en deux registres : en bas, le Baptême du Christ par saint Jean Baptiste (qui tient un bâton terminé par une croix et entouré d'un phylactère), dans un paysage de rochers, plantes et palmiers ; un ange tient le vêtement du Christ. En haut, Dieu le Père (coiffé d'une tiare, le globe à la main), accompagné de deux anges tenant un phylactère et de la colombe du Saint-Esprit, bénit la scène.

Inscriptions & marquesinscription concernant l'iconographie, gravée, sur l'oeuvre
inscription concernant le commanditaire, gravée, sur l'oeuvre
inscription concernant l'auteur, gravée, sur l'oeuvre
date, gravée, sur l'oeuvre
armoiries, sculptées, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Inscription sur le phylactère tenu par les anges : HIC EST FILIUS MEUS DILECTUS ; sur celui de saint Jean Baptiste : ECCE AGNUS DEI. Inscription gravée sur la face latérale droite du retable : + / A.M.D.G / DONO / PIAE. DAE. / DE PRECY / VID. DE LA BATIE / CURA / DI. CAN. / PEURIERE / PAR. ARCH. / ECCL. N. D. / +. Sur la face latérale gauche : + / BENOIT / ARCH / VISCONTI / SCULP / FONTAN / STAT / ANNO MDCCCXDVI / +. Armoiries : une colonne timbrée de trois fleurs de lys, un lion (non identifiées ; armoiries du chanoine Peurière ?).

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
Protectionsinscrit MH, 1981/09/03

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Lyon : Cote 400-459. ASAAL, t. XXV (1930-1931). Principaux travaux exécutés par Louis-Antoine Benoît [1861-1930].

    p. 168
  • AC Lyon : Cote 400-459. ASAAL. 'Claudius Jamot (1833-1913)', par P. Desjardins. Liste de ses oeuvres : 'Un projet important de baptistère pour l´église Notre-Dame, à Montbrison. Ce projet, exposé au Salon de la Société lyonnaise des Beaux-Arts, pavillon de Bellecour, a valu à son auteur une médaille de bronze'.

    p. 79-84
  • A paroissiales, paroisse Sainte-Claire, Montbrison (sacristie de la collégiale) : Lettre adressée au président du conseil de fabrique, vers 1900. Récapitulatif de travaux : chapelle de la Vierge, des morts, de Saint-Joseph, grandement réparées ; boiseries du choeur grandement réparées ; plafond d´un beau style placé sous le porche de l´église ; une barrière monumentale en fer forgé entoure le monument, par Jamot architecte à Lyon ; nouvelle chaire et fonts baptismaux de Benoît de Lyon.

Documents figurés
  • Eglise Notre-Dame de Montbrison. (Loire). Projet de baptistère dans le clocher nord. Etat actuel du rez-de-chaussée du clocher. Feuille n°1. Plan au-dessus des bases. Coupe sur EF. Coupe sur AB. Coupe sur GH. Coupe sur CD. / Claudius Jamot (architecte). 1 dess. : encre et lavis gris et jaune sur papier. 55,5x68,2 cm. Échelle graphique. 7 décembre 1886. 'Dressé par l'architecte soussigné, à Lyon' ; signé C. Jamot.

  • Eglise Notre-Dame de Montbrison. (Loire). Projet de baptistère au rez-de-chaussée du clocher nord. Plan d'ensemble du baptistère et des mosaïques. Feuille n°2. / Claudius Jamot (architecte). 1 dess. : encre et lavis coloré sur papier. 62,5x48,5 cm. 14 juin 1887. 'Dressé par l´architecte soussigné, à Lyon' ; signé C. Jamot. La partie centrale de la mosaïque est entièrement colorée, avec l'implantation du pied de la cuve et d'une colonnade (?) autour. La mise en couleur de la bordure n'est achevée que sur la moitié gauche, avec deux variantes pour les couleurs ; les armoiries des Puy du Roseil (ébauches d'écussons écartelés d'argent et de gueules) sont figurées dans la bordure. Inscriptions dans le trilobe au pied de la cuve : SPES / FIDES / CHARITAS. Inscriptions dans les sept quartiers rayonnant autour : SAPIENTIA / INTELLECTUS / PRUDENTIA / FORTITUDO / SCIENTIA / PIETAS / TIMOR DOMINI.

  • A paroissiales, paroisse Sainte-Claire, Montbrison (collégiale, étage de la sacristie sud-ouest) : EGLISE NOTRE DAME A MONTBRISON (LOIRE) / PROJET DE BAPTISTERE / A ETABLIR AU REZ DE CHAUSSEE DU CLOCHER NORD / FEUILLE N°3. Face du côté de l'entrée et Coupe sur l'axe du baptistère. Dressé par l'architecte soussigné, à Lyon, le 14 juin 1887, C. Jamot'. 1 dessin : encre sur papier, rehauts colorés, 65,5x86 cm. Armoiries : du chapitre ; des Puy du Roseil (écartelées : au 1 et 4, un bélier ; au 2 et 3, un lion). Monogramme PR (Puy du Roseil ?) couronné.

  • Eglise Notre-Dame de Montbrison. (Loire). Projet de baptistère à établir au rez-de-chaussée du clocher nord. Face de l'entrée donnant dans la basse nef. Feuille n°4. / Claudius Jamot (architecte). 1 dess. : encre et lavis coloré sur papier. 67x49,7 cm. Échelle : 1:20. 14 juin 1887. 'Dressé par l'architecte soussigné, à Lyon' ; signé C. Jamot. L'arcade ouverte sur le bas-côté est munie d'un tympan ajouré en remplage avec deux arcs brisés et un oculus polylobé ; grille en fer forgé avec des éléments dorés, portant les armoiries des Puy du Roseil.

  • Eglise de Notre-Dame à Montbrison. Loire. Projet de peinture murale au baptistère. 1887 par Razuret. Feuille n°5. / Jacques, dit Jacobé Razuret (peintre). 1 dess. : mine de plomb et lavis coloré sur papier. 50,5 cm. 1887. Les murs représentés sont les murs ouest et sud. Le mur ouest reçoit le décor le plus important, avec une scène figurée (le baptême du Christ sur fond de paysage de désert, avec une architecture stylisée en encadrement) au-dessus d'un bandeau d'écussons armoriés posés sur une plinthe ornée d'une arcature avec des rideaux drapés. Une inscription est commencée au-dessous de la scène : VIDI AQUAM EGREDIENTEM DE TEMPLO. Les armoiries sont esquissées : on devine celles des Puy du Roseil, du chanoine Peurière ? (colonne à trois fleurs de lys accostée d'un lion) et du chapitre (dauphin). Seule la moitié gauche est achevée. Le mur sud est orné d'un quadrilobe à redents encadrant un vase dont sortent des feuilles, une croix et des volutes, dans lesquelles viennent se poser des colombes.

  • Eglise de Ntre Dame à Montbrison. Projet d´un baptistère. / Louis-Antoine Benoît (architecte). 1 dess. : encre et lavis coloré sur calque collé sur papier. 69,3x44,3 cm. Échelle : 1:20. 18 novembre 1892. 'Dressé par l'architecte soussigné, Lyon' ; signé A. L. Benoît. Projet de retable avec ailes latérales et scène du baptême du Christ par Jean Baptiste, avec une ange, Dieu le Père au-dessus.

  • Eglise de Ntre Dame de Montbrison. Projet d'un baptistère. N°2 [en haut, au crayon] / Louis-Antoine Benoît (architecte). 1 dess. : encre et lavis coloré sur calque collé sur papier. 73x45,5 cm. Échelle : 1:20. 18 novembre 1892. 'Dressé par l'architecte soussigné, Lyon' ; signé A. L. Benoît. Au verso, au crayon bleu : Fonts baptismaux et barrières. Projet identique au précédent mais sans ailes latérales. Projet le plus proche de l'état définitif.

  • Eglise de Ntre Dame à Montbrison. Projet d'un baptistère. N°3 [en haut, au crayon] / Louis-Antoine Benoît (architecte). 1 dess. : encre et lavis coloré sur calque collé sur papier. 53x40 cm. 10 décembre 1892. 'Dressé par l'architecte soussigné Lyon' ; signé A. L. Benoît. Projet de retable avec ailes latérales garnies d´anges thuriféraires, au centre saint Jean Baptiste bénissant. Armoiries des Puy du Roseil dans le gâble.

  • Eglise de Ntre Dame à Montbrison. Projet d'un baptistère. N°4 [en haut, au crayon] / Louis-Antoine Benoît (architecte). 1 dess. : encre calque collé sur papier. 31,8x21,4 cm. [s.d.], vers 1892. Tampon : Louis Benoît / architecte / 2, quai de Bondy, 2 / Lyon. Retable avec ailes latérales garnies d'anges thuriféraires, au centre scène du baptême du Christ par Jean Baptiste, avec une ange, Dieu le Père au-dessus. Armoiries des Puy du Roseil dans le gâble.

  • A paroissiales, paroisse Sainte-Claire, Montbrison (sacristie de la collégiale) : 10 juillet 1895. Plan des fonts baptismaux, par Benoît. 19 juillet 1895. Plan de la grille des fonts baptismaux, par Benoît. Devis : bas-relief et grande marche en pierre de Tournus (7500 F), barrière en fer forgé (2600 F).

  • Eglise de Ntre Dame de Montbrison. Projet de barrières pour fermer les fonts baptismaux. / Louis-Antoine Benoît (architecte). 1 dess. : encre et lavis coloré sur calque collé sur papier. 24,5x37,2 cm. Echelle 1:10. [s.d.], vers 1892. Tampon : Louis Benoît / architecte / 2, quai de Bondy, 2 / Lyon.

Bibliographie
  • RENON, François (Dom). Chronique de Notre-Dame d'Espérance de Montbrison, ou étude historique et archéologique sur cette église, depuis son origine (1212) jusqu'à nos jours. Roanne : imprimerie de A. Farine, rue Royale, 1847

    p. 151
Périodiques
  • DURAND, Vincent. HUGUET. Peintures murales découvertes dans l´église de Notre Dame de Montbrison. Notes sur cette église tirées des papiers de La Mure. Bulletin de la Diana, T. IV, 1887

    p. 227-241
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry - Mermet Vincent