Logo ={0} - Retour à l'accueil

Fort de Tamié [EN COURS]

Dossier IA73004429 réalisé en 2016

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Place forte d'Albertville
Précision dénominationfort polygonal
fort de place
AppellationsFort de Tamié
Dénominationsfort
Aire d'étude et cantonHaute-Combe
AdresseCommune : Mercury
Lieu-dit : Tamié

Le fort de Tamié est édifié entre 1876 et 1881. En 1889-1890, les bâtiments sont complétés par la construction de trois magasins sous roc, avec four à pain, et d’un casernement sous roc de 288 places. Jusque-là l’hébergement des hommes était effectué sous tente (400 places).

Le Syndicat Intercommunal du fort de Tamié fait l’acquisition du fort en 1968. Il fait partie des 18 sites retenus dans le cadre du programme Pierres-fortes® de Savoie, créé en 1995 par la Fondation Facim.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1876, daté par source
1889, daté par source
Auteur(s)Auteur : Séré de Rivière Raymond-Adolphe
Séré de Rivière Raymond-Adolphe (1815 - 1895)

Général et ingénieur auteur du système défensif dit Séré de Rivière.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Le fort est situé à 990 m. L’enceinte et d’une superficie de 16 ha pour un périmètre de 1,8 km.

Il s’agit d’un fort de type Séré de Rivière, qui fait partie des défenses de la place forte d’Albertville. Il joue le rôle de protection du fort de plaine de Villard-Dessous pour couvrir les arrières de la position d'Albertville et éviter son contournement par le nord-ouest de la ligne de défense, via la vallée menant de Faverges au col ou au collet de Tamié. En position isolée, à cheval sur deux cols (le col de Tamié et le col de la Ramaz ou collet de Tamié), il commande la vallée de Tamié et ses deux débouchés. Enfin il joue le rôle de réduit de la Place d'Albertville : il contrôle la ligne de retraite et d'opérations des Bauges, passant par le col du Haut du Four, qui donne accès à l'intérieur du pays une fois la Combe de Savoie occupée. L'étendue considérable de son enceinte lui permet de soutenir une lutte d'artillerie sans l'aide de batteries annexes.

Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Bibliographie
  • BERTHIER, Bruno. BORNECQUE, Robert. Pierres fortes de Savoie. LEMAÎTRE, Pascal (phot.). Facim / Montmélian : La Fontaine de Siloé, 2001.

    p. 212-215
© Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges ; © Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Guibaud Caroline