Logo ={0} - Retour à l'accueil

Fiche

Destinationsimmeuble à logements
Dénominationsimmeuble à logements, atelier
Aire d'étude et cantonLyon patrimoine industriel - Lyon
AdresseCommune : Lyon 4e
Lieu-dit : Croix-Rousse
Adresse : 10 place (petite)
Croix-Rousse
Cadastre : 2012 AW 73 Section et numéro du cadastre ancien : Section C de Saint-Clair n° 5 ; 2012 AW 74 Section et numéro du cadastre ancien : Section C de Saint-Clair n° 1

L’immeuble-atelier fait partie du clos Dumenge et a été construit en même temps que les n° 11, 12 place de la Croix-Rousse et 2 Grande rue de la Croix-Rousse par le propriétaire Pierre Gabriel Dumenge. Le clos Dumenge tire son nom de son propriétaire et consiste en 1791 en un simple tènement de vignes. A partir de 1809 Pierre Gabriel Dumenge, propriétaire rentier, hérite du tènement et commence à ouvrir des lotissements au sein de son clos, afin de faire élever des immeubles-ateliers. Une demande d’alignement de Monsieur Dumenge est mentionnée dans les délibérations du conseil municipal du 24 mai 1810, cependant la demande d'alignement est manquante. L’immeuble figure dans le registre des maisons à imposer en 1814 comme étant une construction nouvelle par Monsieur Dumenge, dont l’acquéreur est Monsieur Têtenoire. Les recensements de la population au XIXe siècle confirment la présence d'ouvriers en soie et de fabricants. L'immeuble accueille aujourd'hui un magasin d'optique au rez-de-chaussée et les étages sont occupés par des logements.

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle
Dates1814, daté par source
Auteur(s)Auteur : Dumenge Gabriel
Gabriel Dumenge

Le nom de Pierre-Gabriel peut également être trouvé dans les archives.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
auteur commanditaire

Cet immeuble d'angle possède une façade principale qui donne sur la petite place de la Croix-Rousse. Il s'élève sur trois étages avec un étage de comble visible depuis la petite Place de la Croix-Rousse. Trois travées rythment la façade côté petite place de la Croix-Rousse et quatre travées côté Grande rue de la Croix-Rousse. Le rez-de-chaussée est de plain-pied et est composé de travées rectangulaires dont la maçonnerie en pierre calcaire est apparente sur la Grande rue de la Croix-Rousse, tandis que la façade de la petite place de la Croix-Rousse présente des arcades segmentaires avec un parement en pierre calcaire et bossages continus en tables. Un bandeau horizontal sépare le rez-de-chaussée des étages carrés.

Les percements des étages sont réguliers et le traitement des baies est hétérogène entre la Grande rue de la Croix-Rousse et la place de la Croix-Rousse. Les trumeaux sont étroits, façade place de la Croix-Rousse, et larges, façade Grande rue de la Croix-Rousse. Les baies sont rectangulaires. Le bandeau délimitant les étages sert d’appui aux fenêtres qui sont légèrement en saillie par rapport au bandeau, façade place de la Croix-Rousse. L’encadrement des baies est légèrement en saillie côté petite place de la Croix-Rousse. Les appuis des fenêtres sont saillants, façade Grande rue de la Croix-Rousse. Les fenêtres sont hétérogènes entre les étages. L'étage de comble possède un fronton pignon triangulaire souligné par une corniche en bois qui apporte du relief à la façade. Une baie rectangulaire avec encadrement dessiné à l’enduit, façade place de la Croix-Rousse, vient éclairer les combles. La corniche du toit de l'immeuble est en bois. La façade Grande rue de la Croix-Rousse présente un lambrequin en bois au deuxième étage, troisième travée.

La porte d'entrée de l'immeuble se situe à droite de l’axe médian de la façade donnant petite place de la Croix-Rousse. L'allée et l'escalier sont communs avec le n° 11 petite place de la Croix-Rousse. Il s'agit d'une porte piétonne en bois à un battant avec une imposte en arc en plein-cintre, en bois et en verre. L'encadrement de la porte possède un parement en bossages continus et à crossettes. L'allée présente un plafond à solives apparentes et un sol en pierre. Les murs de l'allée sont recouverts par un enduit sauf le mur latéral ouest où la pierre calcaire et les agrafes sont apparentes. L’escalier est dans œuvre et est perpendiculaire à la rue. Il est rampe sur rampe et à deux volées droites avec main courante simple en ferronnerie. Le mur noyau est plein. L'éclairage de la cage d’escalier s'effectue par de grandes baies rectangulaires ouvertes sur cour, avec garde-corps en ferronnerie. Des petites arcades sont présentes à tous les repos et paliers et sont en pierre apparente au niveau du repos du premier étage. Les repos desservent d’anciens

lieux d’aisance et l’ascenseur. Les repos et paliers sont couverts par de grandes dalles en pierre calcaire. Les paliers desservent quatre appartements, deux latéraux et deux de face. L'escalier est en pierre à gryphées de Saint-Fortunat et en bois pour le dernier niveau qui dessert les combles. L'immeuble possède un ascenseur hors-cage vitré et installé dans la cour du n° 2 Grande rue de la Croix-Rousse.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile mécanique
Étages3 étages carrés, 1 étage de comble
Couvrements
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier droit
Autres organes de circulationsascenseur
États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété privée
Protectionsédifice non protégé

Références documentaires

Documents d'archives
  • 3 WP 4 : Délibérations du conseil municipal de la Croix-Rousse, 1810-1813.

    AC Lyon
  • 3 WP 027 1 à 3 WP 061 : Registres de recensements de la population de la commune de la Croix-Rousse, 1825-1900.

    AC Lyon
  • 3 WP 066 à 3 WP 090 : Contributions - Administrations financières - Impôts directs, 1788-1844.

    AC Lyon
  • 1 C 316 1 et 2 : POINTET Joseph, Historique des propriétés et maisons de la Croix-Rousse de 1350 à 1790, 1926.

    AC Lyon
  • 3 P 138/168 : Etats de sections des propriétés non bâties et bâties : Section C dite de Saint-Clair, 20 octobre 1828.

    AD Rhône
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Madjar Sandrine - Halitim-Dubois Nadine