Logo ={0} - Retour à l'accueil

Mairie, école (école de garçons)

Dossier IA42003370 réalisé en 2007

Fiche

Genrede garçons
Dénominationsmairie, école
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Magneux-Haute-Rive
Lieu-dit : le Bourg
Cadastre : 1988 C 32

La mairie et école de garçons a été construite entre 1880 et 1882, par Benoît Rival, menuisier demeurant à Montbrison, sur un projet de l'architecte Favrot en date de 1879 (11 800 F), et sur un terrain acheté par la commune en 1878. La réception définitive des travaux a lieu le 1er octobre 1882. La mairie a été rénovée en 1992 par l'architecte Jean-Michel Goyet, de Feurs.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1879, daté par source
Auteur(s)Auteur : Favrot architecte attribution par source
Auteur : Rival Benoît menuisier attribution par source
Auteur : Goyet Jean-Michel architecte attribution par source

Le bâtiment est situé sur rue, à un des principaux carrefours du village et donne sur une petite place ; un puits surmonté d'une croix (voir IA42003362) est situé juste devant. Un passage couvert, à gauche de la façade, composé de deux petites remises (sol en terre battue en 1992), permet d'accéder à la cour sur l'arrière, en coeur d'ilot, dans laquelle se trouvent de petites annexes (anciennes toilettes ?). La maison a un étage et un comble à surcroît, sur trois travées. Le rez-de-chaussée était divisé en trois pièces : deux sur rue, séparées par un vestibule, et une sur cour (la salle du conseil) ; l'escalier (tournant, à retours, sans jours, en bois) est perpendiculaire au vestibule, entre les pièces, du côté ouest. L'étage comprenait quatre pièces. Le bâtiment est en pisé enduit, avec des encadrements (en arc segmentaire) et des angles en brique. Un cartouche en rectangle lobé, au-dessus de la fenêtre centrale du premier étage, portait l'inscription ECOLE COMMUNALE. Le toit est à longs pans, en tuile plate mécanique, avec une avancée en forme de fronton triangulaire au centre de la façade. Inscription dans un cartouche en pierre sculptée, sur la façade : SIMON / FARGE / MAIRE / 1881 / FONDATEUR. Inscription (disparue) sur cartouche en rectangle lobé, au-dessus de la fenêtre centrale du premier étage : ECOLE COMMUNALE.

Murspisé
enduit
Toittuile plate mécanique
Étages1 étage carré, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant à retours sans jour en charpente
Techniquessculpture
Précision représentations

Décor du cartouche en pierre sculpté portant la dédicace du maire : enroulement, fleurs, palmettes.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AM Magneux-Haute-Rive. Registre des délibérations du conseil municipal, 13 juillet 1856-9 novembre 1890. Ecole communale, mairie. - Délibération du 14 juillet 1878. Projet d'acquisition de la maison, terre et jardin de Claudine Tillon veuve Delorme, au bourg, 2700 F. La maison et ses dépendances sont destinées à la construction d'une école de garçons. Le plan et devis sera demandé à Favrot architecte. - Délibération du 13 octobre 1878. Plusieurs habitants (dont le régisseur des Murard et des membres du conseil) protestent contre cette acquisition : "la commune possède une maison communale, en mauvais état il est vrai, mais beaucoup moins que celle dont l'acquisition est projetée". Cette maison tombe en ruine, il est impossible de l'agrandir et de trouver autour les dépendances nécessaires (cour de récréation et jardin pour l'instituteur), à moins d'acquérir et démolir des maisons alentours... le conseil rejette cette protestation. - Délibération du 16 mars 1879. Plan et devis de Favrot pour la construction d'une école de garçons (11 800 F), approuvés par le conseil municipal. Vote d'une imposition (on prévoit la vente de l'ancienne mairie dans le budget). - Délibération du 30 mai 1880. L'adjudication des travaux de l'école a échoué : les prix sont trop bas. Le maire a consulté divers entrepreneurs, qui lui ont tous proposé une augmentation du devis ; finalement il demande à Benoît Rival, menuisier demeurant à Montbrison, et qui venait de remporter l'adjudication de l'école de Chambéon. Celui-ci accepte moyennant 500 F d'augmentation du devis et le changement de matériau des portes extérieures (pin au lieu du chêne, mais Rival les vernira à ses frais). - Délibération du 11 septembre 1881. Devis de Favrot pour l'achat de mobilier scolaire : 770 F or la somme votée pour la construction n'en prévoyait que 600. La maison d´école est en passe d'être achevée. - Délibération du 5 février 1882. 342,48 F de dépenses excédentaires dans la construction de l'école - Délibération du 4 juin 1882. Favrot présente un devis de travaux supplémentaire s'élevant à 2515,25 F. La commune le vote et demande un secours. La nouvelle maison d'école et la maison commune sont assurées. - Délibération du 8 octobre 1882. Réception définitive des travaux le 1er octobre. - Délibération du 4 mars 1883. Lettre du préfet en date du 11 décembre 1882 (?) qui renvoie un devis de travaux supplémentaires aux constructions de l'école, parce que ce projet prévoyait une chambre de sûreté ou salle de police ; le conseil renonce à cette salle de police et promet d'affecter tout le bâtiment à l'instruction.

Documents figurés
  • MAGNEUX-HAUTERIVE (Loire). - Place de la Mairie Epicerie Tissot, éditeur IMPR REUNIES DE NANCY / Imprimeries réunies de Nancy (éditeur) ; Epicerie Tissot (éditeur). 1 impr. photoméc (carte postale) : N&B. 1er quart 20e siècle (Coll. Part. L. Tissier).

  • Restructuration de la mairie. Etat des lieux (démolitions). Plan 2.02. Rez-de-chaussée. Etage. / Goyet, Jean-Michel (architecte). 1 dess. : tirage de plan. Echelle 1:50. 1992 (AC Magneux-Haute-Rive, boîte Mairie, rénovation). Jean-Michel Goyet, architecte DPLG, 26 rue de Verdun, 42110 Feurs, 23 juillet 1992. Dossier PU/E.913.

  • Restructuration de la mairie. Projet. Plans. Coupes. Rez-de-chaussée. Etage. / Goyet, Jean-Michel (architecte). 1 dess. : tirage de plan. Echelle 1:50. 1992 (AC Magneux-Haute-Rive, boîte Mairie, rénovation). Jean-Michel Goyet, architecte DPLG, 26 rue de Verdun, 42110 Feurs, 23 juillet 1992. Dossier PU/E.913.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry