Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin à farine, puis maison

Dossier IA74002795 réalisé en 2017

Fiche

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesfour à pain
Dénominationsmoulin à farine
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais
Hydrographiesdérivation de Adieu (l')
AdresseCommune : Mûres
Lieu-dit : Champ Graingeon
Cadastre : 1887 C6 533, 534, 535 Chez Domenge ; 2017 C6 511

Le site est représenté sur le 1er cadastre français, en 1887, sous le nom de Chez Domenge et avec deux roues. En 1903, Joseph Daviet, feu Donat, est meunier à Mûres (AD 74, E Dépôt 194. 1D : 4. 15 novembre 1903, liste des répartiteurs). Le moulin avait au début du 20e siècle quatre roues, deux roues à pales et deux roues à augets, qui actionnaient (à tour de rôle) chacune un artifice différent : la meule du meunier ; les machines du meunier (trieur, bluterie...) ; la meule et la bluterie du village ; divers engins situés dans le moulin du village (van, concasseur, battoir). Dans les années 1950, le meunier Chabert faint installer une roue de 6 m de diamètre en métal, fabriquée à Lyon, avec un mécanisme de la Société Teisset Rose Brault, de Paris, et un moteur électrique pour suppléer le manque d’eau (Passerelle, n°31). Le moulin a été exploité jusqu'en 1964.

Période(s)Principale : milieu 19e siècle

Le moulin comprend un niveau de sous-sol, un rez-de-chaussée surélevé et un étage carré. Il est divisé en trois travées. A l'étage de soubassement, la travée nord était occupée par un local artisanal, utilisé comme "petit moulin hebdomadaire du village", où les habitants de Mûres pouvaient venir concasser ou moudre du grain pour la nourriture des animaux, la travée centrale, par un four à pain (en molasse, voûte en brique, linteau bois), la travée sud par la machinerie du moulin. Au rez-de-chaussée surélevé, la travée centrale est l'habitation (cuisine et pèle, avec cheminée en molasse à linteau sur consoles en doucine et piédroits à ébrasement), la travée sud contient la meule et la potence. Le comble contenait des machines liée à l'activité du moulin (trieur, bluterie, mélangeur ; non visité).

Le moulin était alimenté par un bief dérivé du ruisseau de l'Adieu, qui traverse tout l'ouest de la commune avant de se jeter dans le Chéran.

Murscalcaire moellon enduit
Toitciment amiante en couverture
Étagessous-sol, étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé
Couvrements
Couverturestoit à longs pans croupe
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • [D. G.]. Patrimoine. Le moulin de Mûres. Passerelle, n°31, printemps 1998.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Guibaud Caroline - Guibaud Caroline