Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin dit Moulin Binvignat

Dossier IA74001568 inclus dans Ecart de la Reisse réalisé en 2010

Fiche

Des moulins et battoirs sont mentionnés à La Reisse dès 1305 comme relevant de la famille de Duingt, propriétaire de la seigneurie de Beauvivier. Un acte notarié daté du 28 juillet 1691, et conservé dans des archives familliales, mentionne la cession, par Jean Thorent, d'un moulin situé à La Reisse, à son frère Louis, pour la somme 28 florins et quatre sols. D´après la Mappe Sarde, dressée vers 1730, Jean-Claude Thorent possède un pressoir à huile et un foulon sur les parcelles 2097 et 2098. Par ailleurs, le marquis de Sales possède un moulin sur la parcelle 2090. Avant 1788, ce dernier devient proprétaire de l´ensemble et l´acense à un dénommé Masset de Saint-Jorioz. En 1809, Eustache Philippe vend à Dominque Prolaz les moulins de La Reisse qu´il avait acquis à la Révolution française. Ce dernier y instale une grosse forge pour réduire la fonte en fer et une petite forge pour convertir le fer forgé en instruments aratoires à l'aide d'un martinet. En 1832, il loue un moulin blanc (moulin farine de blé), un foulon et un battoir à la Reisse, se réservant pour lui-même les martinets, pressoir à huile et scierie à bois et à marbre. En 1906 le cadastre attribue à Calixte Binvignat le moulin sur la parcelle B 258 qui passera en 1928 à Charles Coppier, tandis que Aristide Binvignat hérite du moulin sur la parcelle B 266, avec une ancienne machine à battre le blé construite en 1835 par un ingénieur écossais sur le principe du « drum mill » qui permet de traiter beaucoup de blé avec moins de main d´œuvre. En 1928 une turbine y est instalée.

Dénominationsmoulin
Aire d'étude et cantonPays de Faverges et du Laudon - Faverges
HydrographiesEau-Morte
AdresseCommune : Doussard
Lieu-dit : la Reisse
Adresse : allée de la
Reisse
Cadastre : 1730 2097, 2098 ; 1905 B2 258, 266 ; 2008 B2 228, 229

Un acte notarié, daté du 28 juillet 1691 et conservé dans des archives familliales, mentionne la cession, par Jean Thorent, d'un moulin situé à la Reisse, à son frère Louis, pour la somme 28 florins et quatre sols. D´après la Mappe Sarde, dressée vers 1730, Jean-Claude Thorent possède un pressoir à huile et un foulon sur les parcelles 2097 et 2098. Avant 1788, le marquis de Sales devient proprétaire des moulins et les acense à un dénommé Masset de Saint-Jorioz. Acquis à la Révolution française par Eustache Philippe venu d´Annecy, les moulins sont revendus en 1809 à Dominique Prolaz venu quant à lui d´Ivrée. En 1906 les deux moulins sont propriétés de Calixte Binvignat. En 1928, Charles Coppier acquiert le moulin ouest, tandis que le moulin est est hérité par Aristide Binvignat. En 1928 une turbine est installée.

Période(s)Principale : 2e moitié 17e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle

Le moulin Binvignat, situé au sud du bief venant de l'Eau-Morte, fait face à la place centrale du hameau. Sans logis, attenant le moulin fonctionnait au moyen d'une roue verticale aujourd'hui disparu. Bien que le mécanisme soit toujours en place en sous-sol, il ne reste rien des meules à grain et le rez-de-chaussée est un grand espace vide. Il est parrallèle à un autre moulin établi de l'autre côté du bief. Ce dernier a été entièrement modifié récemment. Le moulin Binvignat, construit en moellon de calcaire, conserve quelques beaux encadrements en calcaire blanc dont une porte avec linteau droit chanfreiné sur coussinets moulurés en doucine caractéristique de la fin du XVIIe siècle. La turbine située à coté du bief est encore bien visible tandis qu'à l'intérieur du bâtiment l'ensemble du système mécanique est encore en place. Le toit, à longs pans, est en mauvais état. La couverture en ardoise est en mauvais état et une partie du toit est couvert en tôle ondulée.

Murscalcaire
moellon
pierre de taille
Toitardoise, tôle ondulée
Couverturestoit à longs pans
Énergiesénergie hydraulique
Typologieslogis dissocié de l'espace de travail
État de conservationdésaffecté

Il s'agit d'un ancien moulin situé en rive droite d'un bief et lié à une exploitation agricole située à proximité. Il conserve de beaux encadrements anciens ainsi que tout son mécanisme avec une turbine hydraulique.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AP Bernard Guénot. 1691, 28 juillet. Vente d'un moulin à la Reisse par Anthoine Thorent à Louys Thorent pour la somme de vingt huit florins et quatre sols (notaire Burdet).

Bibliographie
  • MARIOTTE, Jean-Yves, BAUD Henri, CHALLAMEL, Jean-Bernard, et al. Histoire des communes savoyardes. Le Genevois et le lac d'Annecy. Roanne : Horvath, 1981. 672 p. ISBN 2-7171-0200-0.

    p. 309
Périodiques
  • TISSOT, Robert. La Houille Blanche à Faverges. Bulletin d'histoire et d'archéologie des amis de Viuz-Faverges, 1975, n° 14, p. 1-36.

    p. 25
  • TISSOT, Robert. Les Hauts Fourneaux et les martinettes du mandement de Faverges. Bulletin d'histoire et d'archéologie des Amis de Viuz-Faverges, 1975, n°13, p.1-18.

    p. 17
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Daviet Jérôme