Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulins de Dhéré actuellement maison d'habitation et chenil

Dossier IA74001225 réalisé en 2016

Fiche

Parties constituantes non étudiéesmaison, remise, chenil
Dénominationsmoulin
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Seyssel
HydrographiesBassin-Versant du lac d'Annecy Le torrent d'Entrevernes
AdresseCommune : Duingt
Lieu-dit : Château Dhéré Haute-Savoie
Adresse : 491 route des
Viviers
Cadastre : 2015 OA 80 ; 2015 OA 415 ; 2015 OA 416 ; 2015 OA 417 ; 2015 OA 793

Il semblerait que le village de Dérée, Dhéré ou d'Hérée était au Moyen-Age une annexe de la paroisse de Duingt. Cette maison forte (communément appelée château) fut construite entre la fin du XVème siècle et les premières années du XVIème siècle pour le seigneur Bertrand de Dérée ou probablement pour son fils Louis. Il semblerait que cette maison forte soit venue remplacer une autre résidence. La première mention du château de Dérée est faite vers 1472. Ce site appartenant à une lignée féodale passa en 1546 à la famille Chevron-Villette qui possèdait également une maison forte dans la parroisse de Giez (l'actuel Château de Giez) puis à la maison de la famille Sales vers 1648 (dont la famille est aussi propriétaire du château de Thorens).

Le hameau de Dhéré fut le chef lieu de la paroisse de Duingt jusqu'à la destruction de l'église paroissiale, ce hameau est absorbé par Duingt en 1793. Les moulins semblent être des dépendances de cette maison forte. Il est représenté sur la mappe sarde de la paroisse de Duingt de 1732. Le Moulin figuré au numéro 652 de cette mappe appartient au marquis François de Salles propriétaire également du château de Dhéré et de Château Vieux à Duingt.

Période(s)Principale : 15e siècle , (?)

Sur cette section de la route des Viviers allant du hameau du Château de Dhéré au près des Viviers, le torrent d'Entrevernes a été canalisé gommant l'ancienne prise d'eau des moulins Dhéré et le lit primitif de la rivière. Des murs de soutènement réalisés en pierre de taille semblent être les vestiges pouvant indiquer l'emplacement de l'ancien bief comblé ainsi que le bassin de rétention d'eau. Ces vestiges se trouvent à 175 mètres en aval des bâtiments du chenil. de même, les bâtiments se trouvant à l'emplacement des moulins de Dhéré ressemblent à une ancienne porcherie. Il s'agit de deux édifices construits dans l'alignement de la route des Viviers. Ces deux édifices restent fortement contraints dans leur partie sud-est par la pente du coteau qui vient descendre au niveau de leur pieds. A la place de l'ancienne scierie, une bâtiment agricole en béton est visible à l'amont du bâtiment de l'ancien moulin. Il est protégé par un toit à deux pans avec des tuiles mécaniques. La façade antérieure donnant sur la route des Viviers est agencée en sept travées comportant chacune une baie semblable à un soupirail. Cette physionomie du bâti est semblable à celle que l'on retrouve pour les porcheries. Cette grange porcherie est utilisé pour l'élevage de chiens de chasse. Dans son prolongement le bâtiment de l'ancien moulin se signale au visiteur par sa hauteur imposante. Ce bâtiment est dessiné sur la mappe sarde datant du début du XVIII ème siècle. Répondant aux contraintes liées à la fabrication de la farine, l'édifice semble avoir subi quelques transformations. Réalisé en pierres de taille et en galets, les murs sont enduits par de la chaux ou du ciment venant mourir sur les pierres en calcaire des chaînage d'angle. Les encoches des axes des deux roues hydrauliques ont été murés. La façade pignon s'articule le long de quatre travées comportant des baies éclairant la partie logement se trouvant au rez-de-chaussée et à l'étage. Le mur gouttereau donnant sur la route a été transformé, des aérations ont été aménagées au sous-sol correspondant à l'ancienne salle d'eau du moulin et au rez-de-chaussée laissant à penser qu'une partie du bâtiment servait aussi à l'élevage sûrement de volailles (ces informations restent à confirmer). Un toit à deux pans débordant sur les façades principales avec tuiles mécaniques couronnant ce bâtiment.

Mursbois
béton
pierre
ciment
Toittuile mécanique
Plansplan régulier
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré, 1 étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à deux pans
Énergiesénergie hydraulique
États conservationsremanié

Aussi anciens que le château Dhéré, les moulins restent peu connus du grand public. Avec le bourg, ces bâtiments agricoles répondent à des logiques territoriales d'une agriculture d'autosuffisance. Par bien des aspects paysagers ou historiques, ce site s'intègre parfaitement au paysage de cet ancien bourg. Au regard du PLU de la commune de Duingt, il se trouve en zone urbaine Ucx qui correspond au secteur d'habitat dense du Près des viviers. Le château de Dhéré se trouve dans un site répertorié depuis 1944 à l'inventaire des Sites puis inscrit au titre des Monuments historiques le 6 décembre 1984 (les fresques du XVI ème siècle), cette inscription a été étendue le 6 avril 2006, au château dans sa totalité.

Statut de la propriétépropriété privée
Sites de protectionabords d'un monument historique
Protectionsinscrit MH, 1984/12/06
Précisions sur la protection

Inscrit au titre des Monuments historiques le 6 décembre 1984 (les fresques du XVI ème siècle), cette inscription a été étendue le 6 avril 2006, au château dans sa totalité.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Haute-Savoie : 6 S 67. Établissement d’une scierie et d’une prise d’eau sur la dérivation des moulins de Dhéré du ruisseau d’Entrevernes pour servir à son fonctionnement par M. Rassat Claude. 1863

    AD Haute-Savoie : 6 S 67
Documents figurés
  • AD Haute-Savoie : 1 C d 250-COPIE. Copie de la mappe sarde de la paroisse de Duingt, 1728-1738. Plan. Archives départementales de la Haute-Savoie. 1728-1738

    AD Haute-Savoie : 1 C d 250-COPIE
  • AD Haute-Savoie : 3 P 3/4337. Cadastre français de la commune de Duing, 1864. Plan. Tableau d'assemblage. 1864

    AD Haute-Savoie : 3 P 3/4337
  • AD Haute-Savoie : 3P3/4339. Extrait de la Section A Feuille n°2 du cadastre de Duingt. Plan. Archives départementales de la Haute-Savoie. 1865

    AD Haute-Savoie : 3P3/4339
Bibliographie
  • Joseph-Marie LAVANCHY. Les Châteaux de Duin. Le château de Dérée. Annecy : Imprimerie de J. Niérat, 1884, 118 p.

    p.104-115
  • Véronique LEVERT. Demande d'extension de l'inscription du château de Dhéré à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. Annecy : Dominique Ferejean, Conseil général de la Haute-Savoie, 2005. 41 p.

  • François PERRON. Petit Guide Historique et Touristique de Duingt et de sa Grotte. Duingt à travers l'histoire. Sevrier : Editions Maurice Cassegrain, 1958. n.p.

© Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil Savoie Mont Blanc © Conseil Savoie Mont Blanc - Mahfoudi Samir