Logo ={0} - Retour à l'accueil

Niche architecturée du reliquaire de la Vraie Croix

Dossier IM42002137 réalisé en 2006

Fiche

Voir

Dénominationsniche
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Saint-Thomas-la-Garde
Lieu-dit : le bourg
Emplacement dans l'édificechapelle Saint-Thomas
mur est

L.-P. Gras donne le texte du procès-verbal de partage des reliques de la Vraie Croix effectué le 27 novembre 1755, qui décrit la présentation de ces reliques à cette date : 'ledit sieur Dupont [Barthélemy Dupont, curé de la paroisse] nous auroit [sic] conduit dans une tribune étant dans ladite église anciennement à l´usage des Dames du monastère supprimé et dont la destruction a été ordonnée, dans laquelle nous aurions [sic] trouvé, dans une forme de petite chapelle pratiquée au mur de l'église et assez bien décorée, une grande croix de bois doré'... La tribune, qui assombrissait l'église, a pu être supprimée assez rapidement après 1755. Il est possible que l'exposition du reliquaire dans la chapelle Saint-Thomas remonte à cette période : l'encadrement architecturé peut dater de la 2e moitié du 19e siècle, mais la niche en elle-même peut être plus ancienne. L.-P. Gras mentionne en 1873 un autel sous la niche du reliquaire, cité également dans le devis estimatif du 24 juin 1885, et qui a été supprimé.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

La croix-reliquaire de la Vraie Croix (étudiée) est placée dans une niche en arc brisé, creusée dans le mur et fermée par une grille en fer (barreaux plats). La niche est bordée d'un décor en bas-relief, en pierre (?) peint en blanc : contreforts surmontés de pinacles à crochets, gâble, soubassement posé sur des consoles. L'ensemble est placé dans un encadrement formé de deux piliers reposant sur des consoles, portant sur leurs trois faces des consoles et des dais garnis de statuettes en plâtre peint en gris ; un garde-corps ajouré de quadrilobe et un gâble surmontent le tout.

Catégoriessculpture
Matériauxpierre
plâtre, décor en bas-relief, décor en ronde-bosse, peint
Précision dimensions

h = 282,5 ; d = 164 ; pr = 40. Dimensions totales. Dimensions approximative des statuettes : h = 60.

Iconographiessaint Pierre
saint André
saint Jacques
saint Barthélemy
saint Jean
saint Thomas
Les Instruments de la Passion
la couronne d'épines
décor d'architecture: pinacle, dais architectural, quadrilobe, gâble
Précision représentations

Bordure de la niche : sur le soubassement, Instruments de la Passion (lance et éponge entrecroisées dans la couronne d'épines), gâble bordé de feuilles de choux frisé. Encadrement : consoles feuillagées, dais ornés d'arcatures, feuilles et pinacles ; statues, de gauche à droite : pilier de gauche, saint Thomas (lance), saint Barthélemy (couteau), saint Jean (calice) ; pilier de droite, saint Pierre (clef), saint André (croix), saint Jacques (bâton, coquille).

Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Saint-Thomas-la-Garde. Boîte de documents divers. Réparation et agrandissement de l'église. 1879-1897. Réparation de l'église. Devis estimatif des travaux à terminer. 24 juin 1885. (...) Marche en Pierre à l'entrée des chapelles. Chapelle des fonts baptismaux : pour faire la marche, on enlèvera la partie basse en bois de l'autel, afin de poser les fonts baptismaux dans l'axe du retable.

Bibliographie
  • GRAS, Louis-Pierre. Obituaire de Saint-Thomas en Forez, suivi de l'histoire de ce prieuré. Lyon : Auguste Brun, libraire ; A. Vingtrinier, imp., 1873.

    p. 65-67, 97
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry