Logo ={0} - Retour à l'accueil

Porte haute et vantaux de la grande salle

Dossier IM42002183 réalisé en 2005

Fiche

Voir

Dénominationsporte, vantail
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Chalain-d'Uzore
Lieu-dit : le bourg
Emplacement dans l'édificeaile est
grande salle

Dans le 3e quart du 16e siècle (sans doute dans la continuité du chantier de la Bastie d´Urfé, entre 1548 et 1558), Claude de Lévis-Couzan, qui possède le château de Chalain d´Uzore depuis 1535, y fait réaliser une campagne de travaux d´aménagement et de décoration. Il dote la grande salle d´une porte à encadrement et vantaux sculptés (étudiée, IM42002182), d´une cheminée monumentale (datée 1562, IM42002185), et sans doute d´autres aménagements intérieurs (plancher, plafond...) dont ne subsistent que la porte haute reliant la grande salle à l´étage de l´aile est et des éléments de décor d´architecture (voir description du château, IA42002971). Sur les portes de l´aile est et sur la cheminée de la grande salle sont inscrites des sentences en latin, qui soulignent le bon gouvernement prôné par le maître des lieux, mais aussi sa confiance dans la grâce divine, selon le courant de pensée issu du Concile de Trente. La porte était équipée d'un vantail en bois sculpté : Révérend du Mesnil admire en 1880 les "panneaux de bois superbement sculptés" des portes du château, et ce vantail est encore visible sur une photographie de la fin du 19e siècle. Il a sans doute été vendu avant le rachat du château par Charles Cholat (1914) et remplacé par un vantail en marqueterie, du 18e siècle, lors des travaux de restauration-reconstruction du château dans le 1er quart du 20e siècle. D'après les notes de Louis-Pierre Gras, conservées à la Bibliothèque de la Diana, ce vantail pourrait provenir de la chapelle (disparue ou dénaturée) du château de la Corée (Champdieu, IA42003123) : L.-P. Gras indique que la chapelle aurait porté la date 1764, et il y décrit "deux panneaux en bois de rose : un palmier dans un vase et un papillon et un oiseau y volent. Devise : quasi palma ex altuta vasum [sic] et quasi cervus"; il transcrit quelques lignes plus loin les versets "Et quasi plantatio rosae et quasi cupressus. Eccli - 24.", qui se trouvaient peut-être sur un second vantail (disparu), à moins qu'il ne les aie recopiés après avoir recherché l'origine du début de l'inscription dans la Bible.

Période(s)Principale : 3e quart 16e siècle
Principale : 18e siècle
Lieu de provenanceÉdifice ou site : Rhône-Alpes, 42, Champdieu, château de la Corée<br/> Partie en remploi
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu
Personnalité : Lévis-Couzan Claude de commanditaire

Porte en grès, décor en bas-relief, peint doré (inscription, cannelures, feuilles et filets des chapiteaux, motifs décoratifs en relief) : colonnes cannelées à chapiteau corinthien, stylobates sans décor ; entablement à trois fasces, soffite, corniche et chambranle à décor sculpté en bas-relief, frise lisse (inscription peinte) Vantail disparu : en bois sculpté en bas-relief ; vantail actuel : marqueterie (bois noirci ou ébène, loupe, citronnier...).

Catégoriessculpture, menuiserie, marqueterie
Matériauxgrès, décor en bas-relief, peint faux or
bois, décor en bas-relief
bois, marqueterie
Précision dimensions

Dimensions non prises.

Iconographiesdécor d'architecture: chapiteau corinthien, colonne, à cannelures
ove
rai de coeur
perle
feuille d'acanthe
feuille
enroulement
palmette
papillon
oiseau
phylactère
palmier
cèdre
putti
trompe
mascaron
cuir découpé
Précision représentations

Précision sur le décor de la porte : entablement à trois fasces bordées (de bas en haut) d'une frise de rais de coeur, puis de perles et olives, puis de rais de coeur (plus grands). Soffite sculpté de feuilles et enroulements. Corniche : frise de rais de coeur puis rang de denticules puis frise d´oves. Chambranle : frise de perles et olives, frise d´oves. Décor du vantail d´origine : deux panneaux séparés par une traverse à décor de rosaces ; les panneaux sont ornés de motifs symétriques de cuirs découpés, avec enroulements, volutes, feuilles ; panneau supérieur : en partie haute, deux putti musiciens (trompe enroulée) ailés, adossés de profil, mascaron en partie basse ; panneau inférieur, mascaron en partie haute, cartouche ovale avec un fleuron, en partie basse, feuilles, fleurs. Décor du vantail actuel : deux panneaux historiés encadrés d´une large bordure et séparés par un retour de celle-ci ; la bordure présente une guirlande de feuilles et fleurs sur fond noir ; le motif s´organise autour d´une palmette placée au milieu des montants ; il est délimité aux angles et en bas des montants par des feuilles d´acanthe. Chaque panneau est orné d´un cartouche lobé à décor historié représentant un arbre planté dans un vase placé sur un socle, encadré à gauche par un papillon, à droite par un oiseau, et surmonté d´un phylactère avec inscription : en partie haute, un palmier-dattier ; en partie basse, un cèdre.

Inscriptions & marquesinscription, peinte, sur l'oeuvre, latin
inscription, en marqueterie, sur l'oeuvre, latin
Précision inscriptions

Inscription peinte en lettres capitales dorées, sur la frise : LAETA POST TURBAS SOLITUDO (la solitude est agréable après la foule). Inscription en marqueterie sur le vantail, en partie haute, autour du palmier-dattier : QUASI . PALMA . EXULTATA . SUM ; en partie basse, autour du cèdre : ET . QUASI . CEDRUS. (citation tirée du Livre du Siracide, ou Ecclesiastique, dans la Vulgate chapitre 24, 17-18 : Quasi cedrus exaltata sum in Libano et quasi cypressus in monte Sion / Et quasi palma exaltata sum in Cades et quasi plantatio rosae in Hiericho ; dans la TOB : Si 24, 13-14).

États conservationsoeuvre composite
Précision état de conservation

La dorure de la porte est mieux conservée que sur les portes situées en extérieur. Le vantail actuel a été allongé d'une planche en partie basse afin de correspondre aux dimensions de la porte. La marqueterie présente des décollements, craquelures...

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreÀ signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Bibl. Diana, Montbrison. Albums Gras. Album n°4. Carnet non paginé, 2e moitié 19e siècle. P. 41 (env.) "la Corée. Sur la porte de la chapelle : 1764. 2 panneaux en bois de rose : un palmier dans un vase et un papillon et un oiseau y volent. Devise : quasi palma ex altuta ( ?) vasum et quasi cervus ». Devant d'autel. Tableau : mort de ... St Bon ... sur l'autel, tableau : la Vierge à l'Enfant avec au dessus dans des médaillons : saint François et un cardinal. Et quasi plantatio rosae et quasi cupressus. Eccli - 24. Sur la porte de la salle à manger : 1606 sur un écusson parti de Levis et Perrin.

Documents figurés
  • [Porte haute de la grande salle] / 1 photogr. pos. : tirage argentique sur papier citrate. [s.d.] 4e quart 19e siècle (Bibl. Diana. Fonds Brassart, cote 5065).

Périodiques
  • CHOLAT, Auguste. De quelques inscriptions dans les châteaux de la Renaissance au pays d'Astrée. Bulletin de la Diana, t. XXXIX, n°8, 1966

    p. 324
  • REVEREND DU MESNIL, Clément-Edmond. Rapport sur l'excursion archéologique faite par la société de la Diana à Moingt, Champdieu, Chalain-d'Uzore et Montbrison, les 6 et 7 juillet 1879, Bulletin de la Diana, t. 1, n°6, 1880

    p. 230-236
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline