Logo ={0} - Retour à l'accueil

Presbytère

Dossier IA42002257 inclus dans Village de Lézigneux réalisé en 2006

Fiche

Destinationslogement
Parties constituantes non étudiéespigeonnier, jardin
Dénominationspresbytère
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Lézigneux
Lieu-dit : le Bourg
Cadastre : 1984 E 166

Le presbytère, vendu comme bien national en 1791, est racheté par la commune en 1820, en partie grâce à des fonds prêtés par la fabrique. Cependant le bâtiment s'effondre quelques mois plus tard, en 1822, alors que la commune est en train d'y faire des réparations. Il est reconstruit sur un plan établi par Desbrun, architecte à Montbrison, au même emplacement mais avec un plan-masse régularisé par rapport au cadastre de 1808 (parcelle E 145). En août 1823 le chantier s'achève, il ne reste que des travaux à l'intérieur des appartements. En 1824 François Levaché, maître maçon à Moingt, est chargé du crépissage. Des travaux sont ensuite menés au jardin (parcelle 1984 E 163), situé de l'autre côté du cimetière qui entoure l'église, avec la construction d'un mur en pisé et l'aménagement d'un canal ou boutasse par Blaise Robert, maître maçon demeurant à Lézigneux, en 1831. Le pigeonnier qui occupait l'angle nord-ouest de ce clos (parcelle 1984 E 164), et qui n'est pas dessiné sur le cadastre de 1808, peut dater de cette période (mais il n'est pas expressément mentionné dans la documentation). Les travaux suivants, en 1838-39, mentionnent la reconstruction du petit bâtiment à usage de dépôt et lieux d'aisances, la construction de deux piliers dans la cave, sous la salle et le corridor, avec ouverture d'une fenêtre en pierre de taille, la reconstruction d'une partie du mur du jardin et de sa porte en pierre de taille, le crépissage et la couverture ; les artisans intervenant sur le chantier sont Favier maçon à Montbrison, Benoît Suchet maître carrier à Moingt, Joannard mineur à Moingt, Montet charpentier à Lézigneux, Dupré charpentier à Moingt, Joseph Alberty maître plâtrier à Montbrison, Jacques Marnat maréchal à Lézigneux et Murat maréchal à Moingt. Les photographies anciennes montrent des bâtiments accolés à la façade nord du presbytère, dont une partie constituait peut-être ses dépendances. En 1907, le desservant, qui loue dorénavant le presbytère, y fait de gros travaux ; le bâtiment n'a alors "ni écurie, ni remise, ni fenil, et une cour exiguë". A la fin des années 1960, le jardin est transformé en espace public, ses murs et le pigeonnier sont détruits ; il est aménagé en jeu de boules. Le bâtiment est actuellement divisé en appartements locatifs.

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle
Dates1823, daté par source
Auteur(s)Auteur : Desbrun architecte attribution par source

Le presbytère se compose d'un bâtiment de plan rectangulaire, avec une cave en sous-sol (terrain en dénivelé), un étage carré et un étage de comble. La façade principale comporte trois travées, avec vraisemblablement une porte centrale (transformée en fenêtre) donnant sur un vestibule traversant ; la porte d'entrée est actuellement du côté est (fenêtre modifiée). Les façades latérales ont deux travées. Les murs sont vraisemblablement en pisé enduit, avec une génoise de deux rangs qui court sur les 4 côtés. Le toit est à longs pans et croupes, en tuile creuse. Les dépendances n'existent plus ou ont été dénaturées. Le pigeonnier occupait l'angle nord-ouest du jardin clos (construit sur le mur de clôture). D'après les photographies, il semble avoir eu une cave en étage de soubassement, l'entrée du rez-de-chaussée donnant sur la place publique ; son toit était en pavillon, avec une génoise. Sur la photographie datant du début du 20e siècle, le presbytère présente un enduit à plates-bandes autour des fenêtres et chaînes d'angle en harpe ; le pigeonnier a un enduit à plates-bandes.

Murspisé
enduit
Toittuile creuse
Étages1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
croupe
Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Loire. Série 2E : 1. Département de la Loire. Commune de Lézigneux. N°1. Délibérations du conseil municipal. 31 Xbre 1820, 10 juillet 1833. Lézigneux. Délibération du 31 décembre 1820. Décision d´acquérir l´ancien presbytère et son jardin pour le desservant de la commune. Il appartient à Mathieu Lafond et Mathieu Dupin cultivateurs à Ecotay.

  • AD Loire. Série 2E : 1. Département de la Loire. Commune de Lézigneux. N°1. Délibérations du conseil municipal. 31 Xbre 1820, 10 juillet 1833. Lézigneux. Délibération du 24 février 1822. Le CM a fait faire des réparations urgentes au presbytère qu'il vient d'acquérir, mais "il en est résulté que le bâtiment ancien s'est entièrement écroulé". Il faut reconstruire depuis les fondations. Nouveau plan établi par Desbrun, architecte à Montbrison. 4264 F. Il faut voter un nouvel impôt or les habitants de la commune "en majeure partie sont peu aisés exceptée une ou deux maisons".

  • AD Loire. Série 2E : 1. Département de la Loire. Commune de Lézigneux. N°1. Délibérations du conseil municipal. 31 Xbre 1820, 10 juillet 1833. Lézigneux. Délibération du 3 août 1823. Une lettre du préfet du 26 juin autorise Camille de Meaux, maire de Montbrison, propriétaire à Lézigneux, à procéder à la vérification des ouvrages effectués au presbytère (reconstruction effectuée en régie sous la direction du maire). Il s'adjoint pour cela Trabucco, architecte voyer de la ville de Montbrison. Il reste quelques travaux intérieurs dans les appartements. Vérification des comptes : le maire a emprunté, pour l'acquisition de l'ancien presbytère : 1168 F à la marguillerie de la commune ; 600 F à Grisard propriétaire de la commune ; 1100 F à Portier avoué à Montbrison. Il est prévu de rembourser 700 F à la Fabrique, qui en prêtant à la mairie "a été privée de s'acheter des vases sacrés dont elle a un pressant besoin, et de servir de ceux qui sont prohibés par les lois de l'église, elle est également dépourvue de linge et autres effets mobiliers...".

  • AC Lézigneux. Registre des délibérations de la commune de Lézigneux, 14 novembre 1886 - 12 août 1894 (n°4). Délibération du 21 octobre 1888. Assurance des bâtiments communaux : presbytère et dépendances, école de filles du bourg.

  • AC Lézigneux. Registre des délibérations de la commune de Lézigneux, 2 septembre 1894 - 8 novembre 1914 (n°5). Délibération du 11 août 1907. Le desservant a dépensé 15 000 F pour réparer le presbytère vétuste, qui n'a ni écurie, ni remise, ni fenil, et une cour exiguë.

  • AC Lézigneux. Registre des délibérations de la commune de Lézigneux, 14 février 1915 - 2 mai 1968 (n°6). Délibération du 2 juin 1937. Poursuite de la location du cuvage de la cure à Jean-Baptiste Faverjon.

  • AC Lézigneux. Registre des délibérations de la commune de Lézigneux, 14 février 1915 - 2 mai 1968 (n°6). Délibération du 19 juin 1966. le jardin du presbytère est conservé pour en faire un jardin public.

  • AC Lézigneux. Boîte : Archives paroisse de Lézigneux. Presbytère. - 30 mars 1824. Construction du presbytère. François Levaché, maître maçon à Moingt, est chargé du crépissage. - 16 octobre 1824. Lettre du préfet. "Acquisition et repération du presbytère". - 10 décembre 1825. Extrait des registres de délibérations de la commune de Lézigneux. Délibération du 3 août 1823 : liquidation des dettes de la commune contractées "pour l'achat et la construction du presbytère". - 4 mai 1831 (date de la validation préfectorale). Devis estimatif des réparations urgentes à faire au jardin du presbytère, par Blaise Robert, maître maçon demeurant à Lézigneux, 102 F : construction d'un mur en pisé, canal ou boutasse. - 16 août 1836 (date de la validation préfectorale). Etat détaillé des réparations faites au presbytère... et à ses dépendances, par voie de régie. Reconstruction du petit bâtiment à usage de dépôt et lieux d'aisances ; construction de deux piliers dans la cave, sous la salle et le corridor ; "ouverture dans la même cave et d'une fenêtre en pierre de taille" ; reconstruction d'une partie du mur du jardin et de sa porte en pierre de taille ; crépissage et couverture ; mention d'un petit grenier et charnier. Artisans : Favier maçon à Montbrison, Benoît Suchet maître carrier à Moingt, Joannard mineur à Moingt, Montet charpentier à Lézigneux, Dupré charpentier à Moingt, Joseph Alberty maître plâtrier à Montbrison, Jacques Marnat maréchal à Lézigneux et Murat maréchal à Moingt. Comptes de travaux : 1838-1839.

Documents figurés
  • [Vue générale du bourg de Lézigneux depuis l'ouest : ancienne église paroissiale, presbytère]. / Justin Dusser (photographe). 1 photogr. pos. : plaque de verre, limite 19e siècle 20e siècle (avant 1937). Coll. Part. G. Fougerouse.

  • [Vue générale de LESIGNEUX]. Vue depuis le sud-est. / 1er quart 20e siècle (tampon : 1908 ?). 1 impr. photoméc (carte postale) : N&B. Coll. Part. L. Tissier.

Périodiques
  • FERRET, Francisque. La vente des biens nationaux dans l'arrondissement de Montbrison. In Bulletin de la Diana. 1988, t. L, n°7

    p. 387
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry