Logo ={0} - Retour à l'accueil

Bureau des Finances dit Hôtel des Fermes

Dossier IA01000072 réalisé en 1991

Fiche

  • Elévation sur le quai.
    Elévation sur le quai.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • grenier à sel
    • cour
    • terrasse en terre-plein
    • ensemble fortifié
    • logement
AppellationsHôtel des Fermes
Destinationscouvent
Parties constituantes non étudiéesgrenier à sel, cour, terrasse en terre-plein, ensemble fortifié, logement
Dénominationsbureau des finances
Aire d'étude et cantonTrévoux
AdresseCommune : Trévoux
Adresse : 7, 9 rue du
Gouvernement de Dombes
Cadastre : 1823 B 494 ; 1984 AD 96

On ne connaît pas la date d'établissement de l'hôtel des fermes dans cet immeuble, cité seulement à partir du 18e siècle. L'élévation sud du bâtiment, moins élevée qu'aujourd'hui, figure sur la vue de Trévoux, de la carte de Neuvéglise, gravée en 1695, avec le passage latéral conduisant au grenier à sel : cette partie (vestiges) conserve les éléments les plus anciens, de la fin du 16e ou du début du 17e siècle (fenêtre à meneau et porte en plein-cintre en pierre dorée, entrepôts voûtés) . Une visite des domaines de 1706 indique que le grenier à sel est en bon état. Des réparations sont effectuées en 1715 par Pierre Barral, maçon et charpentier : peut-être la construction de l'escalier principal et la surélévation de l'hôtel (corps sud) . Selon l'état des lieux de 1770, l'hôtel abritait plusieurs appartements et nécessitait de grosses réparations. En 1783, l'hôtel est concédé au receveur des gabelles qui ferme un passage communiquant avec la Saône, provoquant la protestation des habitants. Des transformations notables s'effectuent dans le plan du bâtiment entre 1777 et 1823. Plusieurs propriétaires se succèdent au 19e siècle, et depuis 1919 des religieuses dominicaines ont installé un couvent et ouvert un centre de soins. Démolition de boutiques dans la cour en 1927 (renseignement oral) . Site classé le 16 janvier 1935.

Période(s)Principale : 18e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : limite 16e siècle 17e siècle
Secondaire : 1er quart 18e siècle
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Edifice intra muros, de plan grossièrement carré contenant deux cours, implanté sur un terrain à forte déclivité, soutenu par le mur d'enceinte de la ville (cf. dossier fortifications) , sur lequel s'élève le corps inférieur ; ce corps est de plain pied à l'est avec le jardin en terrasse au dessus de la Saône, qui se prolonge jusqu'à la Tournache ; à l'ouest, un escalier extérieur droit en pierre, ménagé dans un passage étroit, longe le bâtiment et aboutit à une petite cour sur laquelle s'ouvre la porte de l'ancien grenier à sel, ainsi que de grands arcs ; les corps, de niveaux décalés, sont disposés autour de la cour intérieure, ou jaillit une source ; dans le corps est, porte couverte d'un arc en accolade ; corps supérieur en rez-de-chaussée surélevé, parallèle à la rue : l'étage de soubassement contient deux vaisseaux parallèles voutés en plein-cintre ; corps inférieur (sud) flanqué de pavillons latéraux carrés, 5 niveaux, élévation à travées du côté de la Saône ; escalier principal en pierre dans le corps ouest, escaliers secondaires en bois, l'un suspendu, dans le corps inférieur

Murscalcaire
enduit
moellon
Toittuile creuse, tuile plate mécanique
Étages2 étages de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, comble à surcroît
Couvrementsvoûte en berceau plein-cintre
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
appentis
croupe
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier en équerre en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier tournant suspendu, en charpente
États conservationsvestiges
Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Sites de protectionsite classé
Précisions sur la protection

ensemble urbain, rue du gouvernement (sol, façades et toitures)

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Jourdan Geneviève