Logo ={0} - Retour à l'accueil

Carrosserie Ottin puis Usine de construction mécanique Reinhart actuellement espace de bureaux dit atelier 43

Dossier IA69001121 réalisé en 2004

Fiche

Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication
Dénominationsusine de construction mécanique
Aire d'étude et cantonLyon patrimoine industriel - Lyon
AdresseCommune : Lyon 8e
Adresse : 43 rue des
Hérideaux
Cadastre : 1999 BL 17

En 1926, la carrosserie Ottin qui existe depuis 1863, réputée pour ses carrosseries qui ont habillé les grandes marques lyonnaises de construction automobile (la sans-secousse de Cottin-Desgouttes), est installée 4 et 5 rue de la Rosière. Elle réalise une extension de ses ateliers au 43 rue des Hérideaux (ancien n° 25) parcelle mitoyenne du 5 rue de la Rosière. C'est l'ingénieur de Chantemèle qui va concevoir le bâtiment. A partir de 1935, le fabricant de machines-outils bois et métaux Reinhart s'installe dans les lieux. La maison d'habitation (ou de bureaux ?) localisée à l'entrée du site date certainement de cette époque. Cette société restera à cette adresse jusqu'en 1965. Depuis 2000, le lieu est devenu l'atelier 43, il est occupé par plusieurs entreprises. La réhabilitation du site a été réalisée par l'architecte Hélène Duhoo avec la collaboration du paysagiste Frédéric Reynaud pour les plantations, à partir de 2003. Le site a conservé les structures d'origine ainsi que son ascenseur monte-charge de charge maximale de 2000 kilos. Il est de la marque de fabrication Pontille (F. Gervais constructeur, 11 bis à 17 rue des Tournelles).

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1926, daté par source
2003
Auteur(s)Auteur : Chantemèle de ingénieur attribution par source
Auteur : Duhoo Hélène architecte attribution par source

L'atelier est de plan restangulaire, en rez-de-chaussée et sous-sol couvert d'une charpente métallique agrémentée d'une verrière favorisant un parfait éclairage zénithal et de bac alu en couverture. Lors de la réhabilitation en 2004, le choix d'isoler par l'extérieur le bâtiment s'est imposé : la façade a été recomposée et traitée avec isolation par l'extérieur et bardage bois de mélèze 3 plis (sans traitement). En 2008, un studio de danse (répétition) est créé au sous-sol. Un escalier est réalisé en béton à l'entrée du bâtiment en 2008. En 2006, 70 m² de capteurs solaires photovoltaïques sont installés en toiture. La maison est en rez-de-chaussée, avec une couverture en tuile et toit à longs pans.

Mursrésidu industriel en gros oeuvre
béton
pan de bois
Toittuile mécanique, métal en couverture
Étagesen rez-de-chaussée, 1 étage carré, sous-sol
Couverturesverrière
toit à longs pans
États conservationsbon état

Zone URM dite zone péri-centrale en tissu mixte : il s'agit d'une zone située dans la périphérie immédiate de la zone centrale et donc le tissu est peu ordonné et caractérisé par l'hétérogénéité des fonctions, des volumes et des architectures. Le PLU doit permettre la restructuration progressive de ces quartiers péri-centraux dans le respect des traits dominant de cette urbanisation (mixité logements-emplois, moyennes densités, trame viaire urbaine.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Bibliographie
  • Indicateur Henry. 1929. AM Lyon (accès libre)

  • Indicateur Fournier. 1935. AM Lyon (accès libre sans cote) p. 570

    p. 289
  • Indicateur Henry. 1965. AM Lyon (accès libre)

  • Indicateur Henry. 1968. AM Lyon (accès libre)

  • CHAMBON, Catherine. Lyon 8e arrondissement, Histoire et métamorphoses. Edition Lyonnaise d'Arts et d'histoire. 2009

    p. 144 Région Rhône-Alpes, SRI, Lyon
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Halitim-Dubois Nadine