Logo ={0} - Retour à l'accueil

Centrale hydroélectrique dite chute des Portes du Fier puis centrale hydroélectrique de Motz actuellement EdF

Dossier IA73002636 réalisé en 2010
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication
Dénominationscentrale hydroélectrique
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Ruffieux
HydrographiesBassin-versant du Fier inférieur; Rivière le Fier
AdresseCommune : Motz
Lieu-dit : La Boucle Nord
Adresse : La
Boucle Nord
Cadastre : 2007 0A 860, 861, 862, 863 ; 0B 1 31

L´aménagement hydroélectrique de Motz est à l´origine un projet de la Société anonyme des forces motrices du Fier moyen et inférieur, représenté par M. Ripert administrateur délégué. En 1908, la commune de Motz vend des terrains communaux pour la construction d´un barrage et d´une centrale hydroélectrique. L´aménagement de la chute des Portes du Fier est autorisé par arrêté préfectoral du 10 juillet 1909. En 1912, les droits sont concédés à la Société Hydroélectrique de Lyon qui modifie, notamment, l´emplacement du barrage par rapport à celui présenté par Société anonyme des forces motrices du Fier moyen et inférieur dans l´arrêté préfectoral du 10 juillet 1909. Les modifications sont actées par le décret présidentiel du 31 août 1913. Les travaux débutent à la fin des années 1910 avec la construction du barrage et de la salle des machines. Cette période voit un conflit d'intérêt entre la commune de Motz et la Société Hydroélectrique de Lyon sur la construction de la galerie d´amenée entre le barrage et la centrale en raison du rehaussement du barrage. Les travaux sont achevés en 1920 et la centrale est mise en service la même année. A l'origine, la centrale est équipée de quatre turbines d´une puissance de 3110 KW chacune. En 1924, une cinquième turbine de 4230 KW est installée. La Société Hydroélectrique de Lyon exploite la centrale jusqu´en 1934, date de sa fusion avec la Société « l´Energie Industrielle ». Cette dernière a exploité la centrale jusqu' en 1946 date à laquelle, en vertu de la loi de nationalisation de l´électricité (loi n° 46-628 du 8 avril 1946) et du décret d´application (n°46-1136 du 21 mai 1946), elle est transférée à EdF. Le 1er août 1987, la centrale cesse de fonctionner. Une nouvelle centrale est, alors, mise en service le 1er mars1988. Elle utilise des installations modernisées. Les travaux ont débuté en 1983 avec, notamment, le percement d´une nouvelle galerie d´amenée et la construction d´une nouvelle centrale équipée de deux groupes. L´ancienne centrale n'est pas conservée, elle a été démolie. En 2005, un renouvellement de concession a été autorisé pour une durée de cinq années. Actuellement travaux sur le barrage et la prise d´eau.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1920, daté par source
Énergiesénergie hydraulique
États conservationsbon état

(visite prévue avec EDF en 2011, en cours)

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • ADDEA Savoie : Centrale hydroélectrique de Motz, dossier de concession, mise à jour 2005

    Dossier de concession, mise à jour 2005
  • FR.AD073 sous-série 81S52, Service hydraulique. Motz, Affaires diverses,1865-1937

    Centrale hydroélectrique
Documents figurés
  • Cadastre actuel, consulté en 2007 (Accès internet :

Bibliographie
  • En Chautagne, Paroles & images, Comp'Act, 1984

    p. 321
  • PAILLARD, Philippe (dir.), Histoire des communes savoyardes. Tome 2 : Aix-les-Bains et ses environs. Les Bauges - La Chartreuse - La Combe de Savoie - Montmélian, Roanne, Le Coteau : éditions Horvath, 1984.

    p. 368
  • J. Néré, La concentration des entreprises : un cas particulier : l'industrie hydro-électrique des Alpes, Mélanges d'histoire sociale, n°6, 1944

    p.61
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Milleret Yannick