Logo ={0} - Retour à l'accueil

Centrale hydroélectrique, scierie et pressoir du château de Cerise actuellement sans affectation

Dossier IA73002826 inclus dans Paysage du bassin-versant du Chéran réalisé en 2013

Fiche

Parties constituantes non étudiéesporcherie, four à pain, ferme, château
Dénominationscentrale hydroélectrique, scierie, pressoir
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Châtelard (Le)
HydrographiesSource ; bassin-versant du Chéran
AdresseCommune : La Motte-en-Bauges
Lieu-dit : Chef-lieu
Adresse : La Ferme
Cadastre : 2013 A 676, 680

La centrale est construite en 1896 par Ambroise Chauland propriétaire du château de Cerise. Elle servait à éclairer le château et la maison fermière et à faire fonctionner diverses machines agricoles. Actuellement, elle est toujours en place mais sans affectation.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1896, daté par source

Le bâtiment se trouve à proximité du château de Cerise, non loin de l'église de la Motte-en-Bauge. Il était alimenté par une source située sur la propriété du château. L'eau pouvait être stockée dans un bassin maçonné qui est toujours en place. Une conduite souterraine amenait l'eau jusqu'à la centrale. Une partie de la conduite métallique s'engageant sous le bâtiment est visible.

Le bâtiment présente un plan rectangulaire sur trois niveaux : un rez-de-chaussé, un étage et un étage de combles. L'édifice est construit sur une base de pierre supportant une structure en bois et en planches. Le bâtiment est peint et présente des motifs de brique en trompe l'oeil au niveau des ouvertures et des angles de murs. Le toit est en tôle ondulée.

A l'origine, la centrale était équipée d'une turbine de deux chevaux et d'une dynamo destinée à assurer l'éclairage du château et de la maison fermière se trouvant à proximité. La turbine située au rez-de-chaussée, animait également une scie circulaire, une batteuse à blé et un pressoir installés au premier étage du bâtiment. L'édifice disposait également d'un grenier et d'une cave. Actuellement, la centrale est toujours en place. La turbine est toujours visible ainsi qu'une partie du pressoir. Le monogramme d'Ambroise Chauland et l'inscription "Fussit anno XCCCCXCVI" sont gravés dans le sol du bâtiment.

Murspierre
bois
Toittôle ondulée
Plansplan rectangulaire régulier
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à longs pans
Énergiesénergie électrique produite sur place
État de conservationinégal suivant les parties
Techniques

Le site se trouve dans le PNR des Bauges. A priori, il s'agit du premier site électrifié dans les Bauges (source orale).

Statut de la propriétépropriété privée
Sites de protectionparc naturel régional

Références documentaires

Documents d'archives
  • FR.AD073, 80S1, Fonds de la Préfecture : Transports, Énergie, Service hydraulique, Instructions (organisation du service hydraulique, etc.), correspondance et affaires générales (travaux d'intérêt général, vœux du Conseil général), 1860-1930.

    AD Savoie : 80S1
  • FR.AD073, 3P 7181, Cadastre rénové, Motte-en-Bauges (la), Section A, feuille 4, 1958.

    AD Savoie : 3P 7181
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Bérelle Clara