Centres de loisirs Balcons de Maurienne et Arc-en-Ciel : Villages de vacances Les Balcons de Maurienne et Arc-en-Ciel
Auteur
Lyon-Caen Jean-François
Lyon-Caen Jean-François

Enseignant à l'école nationale supérieure d'architecture de Grenoble

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Les Karellis - Saint-Michel-de-Maurienne
  • Commune Montricher-Albanne
  • Lieu-dit Plan de la Tana
  • Cadastre 2009 C03 853, 938 à 940, 946
  • Dénominations
    centre de loisirs
  • Appellations
    Villages de vacances Les Balcons de Maurienne et Arc-en-Ciel
  • Parties constituantes non étudiées
    immeuble

Le village de vacances « Les Balcons de Maurienne » et « Arc-en-Ciel » est le troisième centre de vacances construit dans la station des Karellis. Le projet est étudié en 1975 par l´Atelier d´Architecture en Montagne. Le permis de construire est délivré en décembre 1976. Le chantier se déroule sur deux saisons et le village de vacances ouvre à Noël 1977. Le village de vacances est d´abord imaginé par Renouveau pour être exploité par un seul organisme, le projet sera en définitive porté par deux associations - la Fédération Léo Lagrange et la Fédération des Maisons Familiales de Vacances - qui exploiteront en commun l´ensemble de la structure. Puis chaque village de vacance est rendu indépendant, conduisant à une séparation physique des locaux affectés à chaque association. Le village comprend 700 lits, dont 400 affectés au centre « Les Balcons de Maurienne » et 300 au centre « Arc-en-Ciel ». Tous les mobiliers de toutes les chambres ont été renouvelés.

Le village de vacances « Les Balcons de Maurienne » et « Arc-en-Ciel » est composé de trois constructions mitoyennes formant un ensemble fonctionnel. Placé au coeur de la composition, le bâtiment des parties communes est encastré partiellement dans la pente. Il relie et dessert les deux ailes abritant chacune les chambres. Ces deux constructions sont mitoyennes de part et d´autre et conçues comme des constructions linéaires implantées perpendiculairement aux courbes de niveaux. L´ensemble est édifié en limite nord-ouest de la station et placé en bordure amont de la route de desserte.

  • Murs
    • ardoise
    • essentage de planches
    • béton armé
  • Toits
    tôle nervurée
  • Couvertures
    • terrasse
    • toit à longs pans inversés
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre : escalier droit en maçonnerie
    • escalier dans-oeuvre : escalier en vis en maçonnerie
  • Autres organes de circulation
    ascenseur
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • AD Savoie. 6J 1649-1666 (1975-1977), 6J 2227-2228 (1982-1986)

Documents figurés

  • Savoie. Commune de Montricher Albanne. Fédération Léo Lagrange, Association Arc-en-Ciel. Les Karellis. Villages Léo Lagrange + Arc-en-Ciel. Atelier d'architecture en Montagne, Jean Gustav Orth, 1976. Tirage ozalyd (AM Montricher-Albanne) Situation et plan masse. 5 juin 1976. 1 : 20000, 1 : 500 Niveaux 0 & -1. 20 mai, 5 juin 1976. 1 : 100 Niveau 1. 20 mai, 5 juin 1976. 1 : 100 Niveau 2. 20 mai, 5 juin 1976. 1 : 100 Niveau 3. 20 mai, 5 juin 1976. 1 : 100 Niveau 4. 20 mai, 5 juin 1976. 1 : 100 Niveaux 5, 6, 7. 20 mai, 5 juin 1976. 1 : 100 Niveau 8. 20 mai, 5 juin 1976. 1 : 100 Coupe A.A.. 20 mai, 5 juin 1976. 1 : 100 Coupe B.B.. 20 mai, 5 juin 1976. 1 : 100 Coupe C.C.. 20 mai, 5 juin 1976. 1 : 100 Coupe T.T.. 20 mai, 5 juin 1976. 1 : 100 Façade sud. 20 mai, 5 juin 1976. 1 : 100 Façade nord. 20 mai, 5 juin 1976. 1 : 100 Façade est. 20 mai, 5 juin 1976. 1 : 100 Façade ouest. 20 mai, 5 juin 1976. 1 : 100

Date d'enquête 2009 ; Dernière mise à jour en 2012
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
© Ecole d'architecture de Grenoble