Logo ={0} - Retour à l'accueil

Chalet de Praz-Gelaz (n°2)

Dossier IA73004326 inclus dans Les alpages du Colombier (Aillon-le-Jeune, Aillon-le-Vieux, École, Le Châtelard) réalisé en 2016

Fiche

Précision dénominationchalet d'alpage
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCoeur des Bauges - Saint-Alban-Leysse
AdresseCommune : Aillon-le-Jeune
Lieu-dit : Praz-Gelaz
Adresse : Cadastre : 1876 A2 132 Parcelle bâtie non cadastrée ; 2008 A2 143 Parcelle bâtie non cadastrée

Aucun bâtiment ne figure sur la mappe sarde, en revanche un chalet est représenté sur la carte d'état major du royaume de Sardaigne de 1816. Si le chalet voisin (IA73004534) est représenté sur le premier cadastre français établi en 1876, comme sur le cadastre actuel, le bâtiment étudié n'est présent sur aucun cadastre. Les dates inscrites sur les portes ou les cloisons indiquent une occupation du bâtiment entre 1924 et 1988. On peut supposer que la chambre a été aménagée en prenant sur l'étable. Deux familles se partagent l'alpage de Praz-Gelaz. Le chalet voisin a été exploité comme alpage laitier jusqu'en 2012.

Période(s)Principale : limite 19e siècle 20e siècle , (?)

Chalet à juxtaposition, implanté parallèlement à la pente, avec la façade principale à l'ouest ; la face est est bordée de frênes. Le bâtiment comprend, du nord au sud, un freidi, une cuisine et salle de fabrication, une chambre et une étable à deux rangs. Contre la façade principale sont adossés trois réduits (à usage de remise, poulailler ou petite étable pour un cochon ou un mulet). Le comble sous toiture est occupé par un fenil, avec un couchage au-dessus de la chambre. Les murs sont en charpente et bardage de planches de bois, fixées dans le sens vertical sur la façade ouest (mais horizontal et avec chevauchement, sauf au niveau de la cuisine où elles sont verticales, côté est). Les planches du mur nord du freidi sont percées de trous d'aération rectangulaires que l'on peut fermer par un volet coulissant. Le foyer a un sol en ciment et des parois montées en blocs de calcaire ; l'angle dans lequel il se trouve est protégé par des plaques de tôle, le conduit est en planche. L'étable est dotée de planchers avec rigole centrale. Le toit est à longs pans avec croupes, en appentis sur le freidi (prolongation de la croupe nord) et les réduits en façade, en tôle ondulée.

Relevé des inscriptions gravées :

- sur la porte d'entrée : BP / BE / MR / 87-88 / PBZ / MAL / MA / TISSOT EDMOND / 20-8-47

- sur la porte du freidi : FF et une croisette

- sur la cloison séparant la cuisine de la chambre ou la chambre de l'étable : ME / 1924 / 25 - 26 / 27 entre deux rameaux entrecroisés ; FF ; C M un triangle avec un fil à plomb stylisé

Mursbois
Toittôle ondulée
Couverturestoit à longs pans croupe
appentis
Typologiesferme d'alpage à juxtaposition
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée
© Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges ; © Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Daviet Jérôme - Daviet Jérôme - Guibaud Caroline - Guibaud Caroline