Logo ={0} - Retour à l'accueil

Chocolaterie Thomas F. et Pelen chocolat Révillon actuellement Usine Cofathec (Danto Rogeat)

Dossier IA69000090 réalisé en 2001

Fiche

AppellationsChacolaterie Thomas F. et Pelen chocolat Révillon
Destinationsusine
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, bureau
Dénominationschocolaterie
Aire d'étude et cantonLyon patrimoine industriel - Lyon
AdresseCommune : Lyon 7e
Lieu-dit : Gerland
Adresse : 26 rue, Victor-Lagrange , rue, Desaugier , boulevard, Yves-Farges , rue
Nadaud
Cadastre : 1999 BO 16

Créée en 1898 à Lyon, Révillon est spécialisée dans la fabrication des papillotes de Noël. Cette entreprise créée par Jean-Baptiste Thomas et Claudius Pelen, va rapidement se développer entre les deux guerres pour employer une centaine de personnes. Les deux créateurs de la société sont respectivement comptable et voyageur de commerce pour la chocolaterie lyonnaise de l'Union où ils travaillent depuis une dizaine d'années. La chocolaterie Thomas Pelen fabricant de chocolat de la marque Révillon apparaît dans les annuaires de commerce lyonnais dès 1903 avenue Leclerc et en 1904 ils s'agrandissent en achetant la parcelle à côté. Le site atteint sa taille actuelle, localisé entre la rue Lagrange, la rue Desaugier, la rue Nadaud et le boulevard Yves Farges. Antérieurement on la trouve localisée au 38 quai Claude-Bernard. La marque Révillon est bien connue à Lyon pour les papillotes. Dans les années 1960, en négligeant l'arrivée de la grande distribution et en produisant des chocolats de moins bonne qualité, l'entreprise va se trouver au bord de la faillite et va être vendue à Soparind, le holding du groupe alimentaire Bongrain qui va fusionner cette société avec la confiserie roannaise Favier et Milliat, avant de relancer la marque Révillon dans les années 1980. La décoration du portail du site est constituée de représentations végétales, référence constante au cacaoyer : feuilles et cabosses. Le site est réutilisé aujourd'hui par la société Cofathec, qui a été rachetée par ses salariés en 1990, puis par GDF-Paribas-Agip en 1993, avant d'intégrer Cofathec services, le pôle services de Gaz de France en 1999, dont l'activité principale est la maintenance technique en climatisation, chauffage et ventilation.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1904, daté par source

Le site occupe un parcellaire de forme carrée et se développe autour. En alignement sur le boulevard Yves Farges (façade est) se situe une série d'ateliers d'un étage carré avec des pignons nord à redents, nous retrouvons cette distribution sur la façade ouest (rue Desaugier) avec pour exception une série de sheds en fin de rue donnant sur la rue Nadaud. L'entrée principale est localisée sur la rue Lagrange avec un portail axial qui est constitué d'une porte cochère accostée de deux portes piétonnes rectangulaires. L'entrée se coordonne en deux pavillons rectangulaires, élévation symétrique, couvert d'un arc segmentaire à refends, cette entrée donne accès à une cour couverte d'une verrière recouverte de bois aujourd'hui. Le portail a des vantaux en ferronnerie, de la fonte dans les parties supérieures, sur les panneaux se dessine un décor en ronde bosse de feuilles de cacaoyer et de cabosses (fruits du cacaoyer).

Mursrésidu industriel en gros oeuvre
Toittuile mécanique
Étages2 étages carrés
Couverturestoit à longs pans
shed
États conservationsbon état

L'entrée principale du site est à signaler (PLU) : un portail en ferronnerie représentant des feuilles et cabosses de cacaoyer encadré de deux pavillons et d'une verrière. Zone UB dite zone centrale ordonnée : il s'agit d'une partie du tissu central de Lyon, caractérisé notamment par l'imbrication des fonctions, et situé en limite des quartiers historiques ou des centres secondaires. Le tissu est généralement organisé en ordre continu et à l'alignement des voies. Ce zonage concerne essentiellement la rive gauche du Rhône mais trouve également son application dans d'autres secteurs centraux bien ordonnés le long des voies.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Bibliographie
  • Indicateur Henry. 1901. AM Lyon (accès libre)

    p. 1931
  • Indicateur Lyonnais. 1903. AM Lyon (accès libre)

    p. 1948
  • Indicateur Henry. 1920. AM Lyon (accès libre)

    p. 2076
  • Indicateur Fournier. 1935. AM Lyon (accès libre sans cote) p. 570

    p. 619
  • Indicateur Fournier. 1947. AM Lyon (accès libre)

    p. 1254
  • Indicateur Fournier. 1953. AM Lyon (accès libre)

    p. 786
  • Indicateur Henry. 1967. AM Lyon (accès libre)

    p. 1900
  • Indicateur Henry. 1970. AM Lyon (accès libre)

    p. 839
  • Objectifs Rhône-Alpes, le magasine de l'aventure économique. 1er décembre 2002

    p.12 à 14
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Halitim-Dubois Nadine