Copyright
  • © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Montbrison - Montbrison
  • Commune Lérigneux
  • Lieu-dit Mondiant
  • Cadastre 1987 AN 211
  • Dénominations
    cimetière
  • Parties constituantes non étudiées
    croix de cimetière, étudié

L´ancien cimetière de Lérigneux était situé autour de l´église (parcelle 1809 A 397), et doté d´une belle croix en granite du 16e siècle (étudiée, réf : IA42002009). Le 1er dimanche de juillet 1902 le conseil de fabrique a pour projet d´élever une grande croix en pierre dans le nouveau cimetière de la commune, sur la tombe des prêtres. Une demande d´autorisation spéciale est adressée à l´archevêque pour budgéter la somme de 400 F. L´ancien cimetière est dès lors fermé. Le 30 août 1948 l´ancien cimetière est désaffecté et en février 1949 l´enlèvement du cimetière est décidé : transport et enlèvement de la terre, minage et démolition du mur de clôture par trois « artisans cultivateurs de la commune ; les pierres du mur d´enceinte sont utilisées pour construire des murets de soutènement.

Cimetière de plan rectangulaire, clos d'un mur maçonné en moellon de granite avec couverture à pan incliné en tuile creuse. Entrée principale côté sud-est : portail et porte piétonne en pierre de taille (partie haute moulurée avec sommet en pointe de diamant et faux acrotères aux angles). Les vantaux en fer forgé ont un décor de tige ondulée en partie haute, et de croix grecques aux extrémités à trois pointes sur le plein des vantaux ; une autre, latine, figure au sommet du portail. F. GARAND / SERRURIER / MONTBRISON (inscription sur plaquette vissée sur le portail du cimetière)

  • Murs
    • granite
    • moellon
  • Toits
    tuile plate
  • Plans
    plan rectangulaire symétrique
  • Techniques
    • ferronnerie
    • fonderie
  • Représentations
    • croix
    • rosace
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • AP Lérigneux. Procès-verbaux des séances de la fabrique. Commencé le 6 janvier 1881. Fini le [octobre 1949]. Délibérations concernant le cimetière. 1er dimanche de juillet 1902. projet d´élever une grande croix en pierre dans le nouveau cimetière, sur la tombe des prêtres. Demande d´autorisation spéciale à l´archevêque pour budgéter 400 F. 25 janvier-3 février 1949. Enlèvement du vieux cimetière. Les pierres du mur d´enceinte sont utilisées pour construire des murets de soutènement. Cercueils en zinc presque intacts de la comtesse d´Argis et de Pierre Pallay.

  • AC Lérigneux. Registres des délibérations du conseil municipal concernant le cimetière : 6 décembre 1848-9 avril 1894 / 20 mai 1900-24 février 1924 / 15 juin 1924-26 juin 1979 (clos le 18 octobre 1979) / Recueil d´arrêtés du maire : 28 juillet 1902-31 mars 1996.. 7 septembre 1851 : Jean Gaurand entrepreneur pour réparations et constructions urgentes au cimetière. 15 février 1903 (arrêté) : les travaux du cimetière sont entièrement terminés (plus tard dans une autre délib. On lit que sa création remonte à 1902). L´ancien est donc fermé, les exhumations sont autorisées le matin tôt. 30 août 1948 : désaffection de l´ancien cimetière. 6 février 1949 : enlèvement de l´ancien cimetière : transport et enlèvement de la terre, minage et démolition du mur de clôture, par trois « artisans cultivateurs de la commune ».

Date d'enquête 2006 ; Dernière mise à jour en 2012
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
© Conseil général de la Loire
Articulation des dossiers