Logo ={0} - Retour à l'accueil

Cimetière

Dossier IA42002006 réalisé en 2005

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • croix monumentale

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiéescroix monumentale
Dénominationscimetière
Aire d'étude et cantonMontbrison - Montbrison
AdresseCommune : Bard
Lieu-dit : Flavellière
Cadastre : 1809 C 156 ; 1986 D 55

Au bourg de Bard, l'ancien cimetière n'a pas toujours été placé au nord de l'église. Lors de la construction de l'école du Perron, en 1910, les fouilles des fondations ont mis à jour des restes d'ossements humains, selon la tradition orale, les moines enterraient leurs défunts en ce lieu. Selon une autre transmission orale, le terrain dit "du Marthuret" aurait aussi servi de cimetière pour les habitants de Contéol, victimes d'une grande épidémie de peste à une date inconnue, ce terrain aurait été distrait de la paroisse d'Essertines (E. Meunier). Le cadastre ancien localise l´ancien cimetière (1809 C 156) au chevet de l´église, où demeure l´ancienne croix du dit lieu (étudiée). Celui-ci est, à la fin du 19e siècle, jugé insuffisant car sa superficie est de 300 m² pour une population de 630 habitants ; il est également trop proche des habitations. Sa translation est envisagée dès 1899, et pour cela une commission municipale propose deux terrains susceptibles de le recevoir, lieux qui ne seront pas retenus. En 1904, le projet est repris par le conseil municipal et la commune, le 1er février 1908, est autorisée par la préfecture à acquérir de M. Pallay Pierre-Marie deux parcelles (D 297 et D299) au lieu-dit la Clavière. Benoît Thévenet, déjà choisi comme architecte du projet, décède le 8 septembre 1907, son fils Johanny, architecte, lui succède et ses plans et devis sont approuvés par le conseil municipal de Bard le 5 avril 1908. La translation est autorisée par arrêté préfectoral le 1er février 1908, et le 5 juillet 1908 un traité de gré à gré est conclu avec M. Galand Jean, entrepreneur à Essertines-en-Châtelneuf, pour la réalisation du cimetière. Le 1er juin 1909, la réception provisoire du chantier est réalisée, et le décompte définitif est arrêté le 21 novembre de la même année. Les premières inhumations ont lieu en 1910.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1909, daté par source
Auteur(s)Auteur : Thévenet Johanny architecte attribution par source
Auteur : Chaland Jean maçon attribution par source

Cimetière de plan rectangulaire, clos d´un mur maçonné en moellon de granite, avec un chaînage d´angle en pierre de taille, et une couverture en tuile plate, à un pan, au sommet du mur. L´accès au cimetière s´effectue par l´intermédiaire d´un portail double accolé à une porte piétonne. La première ouverture, monumentale, consiste en deux vantaux en fer forgé et métal, avec un décor rapporté en bronze sur la partie basse (l´alpha et l´oméga dans une couronne de laurier), et un décor de volutes en fer forgé en partie haute. Deux massifs piliers en pierre de taille encadrent le portail, ils ont un décor de tablettes superposées sur chacune de leurs faces, un chapiteau au décor géométrique et une urne au sommet. La seconde entrée, un portail métallique encadré de pierres de taille, semble avoir été rajoutée postérieurement à l´établissement du double portail. La croix de cimetière (étudiée) est au fond de l´espace occupé par de récentes tombes et quelques croix en fonte du début du 20e siècle.

Mursgranite
moellon
Toittuile plate
Couverturestoit à un pan
Techniquesferronnerie
fonderie
Précision représentations

Deux décors en bronze, rapportés à la base du portail double : l'alpha et l'oméga dans une couronne de laurier. Volutes en fer forgé en partie haute des portes du portail.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Loire. Série O : 858. Bard. Délibérations du conseil municipal / Dossier de construction du cimetière. 2 décembre 1906 (délibération) : « Le conseil... considérant que le cimetière actuel est insuffisant, sa superficie est en effet de 300m² pour une population de 630 habitants, qu´il est situé au bourg, joint à l´église...que sa translation est devenue indispensable... Les fossoyeurs ne peuvent creuser des fosses sans extraire des débris de cercueil insuffisamment fusés, il n´est pas rare de trouver des restes humains encore en putréfaction. Considérant que le terrain n´est pas défoncé à la profondeur suffisante, on trouve le rocher à bien moins d´un mètre de profondeur et il n´existe au-dessus des cercueils qu´une hauteur d´environ 50 centimètres de terre. Considérant que le cimetière est limité au midi par un bâtiment d´habitation, où après une pluie, l´eau suinte à travers les murs de la cuisine qui se trouve en contrebas que l´eau d´un puits, situé à une dizaine de mètres environ n´est pas potable par suite d´infiltration...» 1er février 1908 (courrier Préfecture de la Loire) : La commune de Bard est autorisée à acquérir de M. Pierre-Marie Pallay, aux conditions stipulées dans la promesse de vente souscrite par ce dernier le 15 octobre 1906, et moyennant le prix principal de 1250 F, deux parcelles situées au lieu-dit « la Clavière » (parcelles D 297 et D 299) d´une contenance de 20 ares pour servir d´emplacement d´un nouveau cimetière. 5 avril 1908 (délibération) : Considérant qu´après les sondages exécutés à une profondeur de 2 m dans l´emplacement du cimetière projeté ; approuve le bordereau des prix et l´ensemble du détail estimatif dudit cimetière et présentés par M. Joanny Thévenet, architecte. 12 juillet 1908 (délibération) : M. le président soumet au conseil municipal le traité de gré à gré qu´il a conclu avec M. Jean Chaland, entrepreneur à Essertines-en-Châtelneuf le 05 juillet 1908 (2 adjudications auparavant sans résultat, les 22 mars 1908 et 05 avril 1908). Le délai d´exécution des travaux est fixé à un an. 23 décembre 1908 (lettre de préfet de la Loire au sous-préfet de Montbrison) : « La commune de Bard autorisée à accepter le legs de 2000F fait en sa faveur par M. Jean Masson pour l´établissement d´un nouveau cimetière. Translation autorisée par l´arrêté préfectoral du 1er février 1908.

Documents figurés
  • AD 42. Série O 258, Bard. [Plan de situation des ancien et nouveau cimetières, Section D du Plan cadastral). / [Thévenet Johanny (architecte)], 1 plan : encre noire et rouge sur papier. Echelle 1:2500. 1908.

  • AD 42. Série O 258, Bard. Plan des lieux [du cimetière projeté] / Echelle de 1:2500 / Section D du Plan cadastral. / Thévenet Johanny (architecte), 1 plan : encre noire sur papier blanc. 1908.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry