Logo ={0} - Retour à l'accueil

Cimetière

Dossier IA42002944 réalisé en 2006

Fiche

Parties constituantes non étudiéescroix monumentale
Dénominationscimetière
Aire d'étude et cantonMontbrison - Montbrison
AdresseCommune : Essertines-en-Châtelneuf
Lieu-dit : le Bourg
Cadastre : 1986 H 218

Le projet de déplacer le cimetière d'Essertines-en-Châtelneuf débute en 1893 mais se concrétise en 1907. Il est d'abord confié à l'architecte Benoît Thévenet, puis, suite à son décès, à Jacon, agent voyer cantonal à Montbrison. Les travaux se limitent à la maçonnerie des murs de clôture des parties rocheuses devant servir aux inhumations, le site étant un versant abrupt en contrebas du bourg ; un traité de gré à gré est passé pour cela entre la commune et Jean Chaland, entrepreneur en maçonnerie à Essertines-en-Châtelneuf. Le transfert de l'ancien cimetière vers le nouveau est réalisé en 1920.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1907, daté par source
Auteur(s)Auteur : Thévenet Benoit architecte attribution par source
Auteur : Jacon agent voyer attribution par source
Auteur : Chalan Jean entrepreneur attribution par source

Le cimetière est de plan rectangulaire, clos d'un mur maçonné en moellon de granite. Portail avec porte cochère et porte piétonne, en pierre de taille (pierre calcaire blanche bouchardée ; piliers en bossage), vantaux en fer forgé (décor en bas-relief).

Mursgranite
moellon
Toittuile plate
Techniquesferronnerie
fonderie
Précision représentations

Décor des vantaux du portail : partie basse pleine, décor rapporté de couronnes végétales contenant deux flambeaux entrecroisés, flamme vers le bas ; partie haute à barreaux droits, décor de volutes, croix sommitale (extrémités à volutes, rayons à la croisée).

Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Loire. Série O : 974. Essertines-en-Châtelneuf. - Délibération du conseil municipal du 30 mai 1893. Le conseil, vu l´exiguïté et la mauvaise situation du cimetière actuel, nomme une commission qui doit s´occuper d´étudier l´établissement d´un nouveau cimetière. - Délibération du conseil municipal du 10 novembre 1907. M. Jacon, agent voyer cantonal à Montbrison, est chargé du projet de construction du cimetière communal comme architecte en remplacement de M. Thévenet Benoit, décédé. Les travaux de construction d´un cimetière consistent simplement en maçonnerie pour murs de clôture des parties rocheuses devant servir aux inhumations. - 20 mai 1908. Lettre de la sous-préfecture de Montbrison. La commune d´Essertines a voté par la délibération du 29 mars 1908 l´acquisition d´une parcelle de terrain d´une contenance de 30 ares environ (N° 289, section H du plan cadastral) destinée à servir d´emplacement au nouveau cimetière. - Projet de construction d´un cimetière communal. Plan de l´état des lieux dressé par l´Agent voyer cantonal à montbrison le 20 mars 1908 ; échelle 1/2400. 1 dess. : encre noire et rouge, lavis bleu, jaune et rouge sur calque. 31,3x41 cm. - Traité de gré à gré entre la commune et M. Chaland Jean, entrepreneur en maçonnerie à Essertines-en-Châtelneuf, qui s´engage à exécuter les travaux de construction d´un nouveau cimetière. - 30 décembre 1920. Transport de la terre de l´ancien cimetière dans le nouveau, étant donné qu´il n´y a pas eu d´inhumation dans l´ancien cimetière depuis le 11 octobre 1909, par Joannin, entrepreneur.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry