Logo ={0} - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Maurice

Cloche

Dossier IM73000392 réalisé en 2015

Fiche

Historique

Les documents de la série O des Archives départementales de Savoie (Épersy. 2O 1331. Fabrique Cultes 1862-1880) permettent de retracer l'histoire de la cloche de l'église dans la 2e moitié du 19e siècle. Ces documents ne mentionnent qu'une cloche (à la fois) dans le clocher.

Durant cette période, la cloche a connu plusieurs fontes. En effet, une lettre du cardinal-archevêque Alexis Billiet au préfet de Savoie, datée de 1864, indique que trois cloches neuves ont été successivement cassées à Épersy dans les dix dernières années, du fait d'abus dans les sonneries de cloches (on sonne trop fort, trop longtemps pour les baptêmes, décès, orages..., on fait faire un tour complet à la cloche) qui sont nombreux dans le diocèse ; Mgr Billiet réclame l'établissement d'un règlement des sonneries.

La fonte de 1853

Une lettre de l’archevêque Alexis à l’intendant général, en novembre 1852, indique que la seule cloche d’Épersy est cassée depuis quelques mois. Une convention pour sa refonte est passée le 14 octobre 1852 avec Nicolas Beauquis, fondeur de cloches domicilié à Quintal, qui s'engage à refondre la vieille cloche à raison de 0,75 livres le kg et de l’augmenter de 80 kg à raison de 3,40 livres le kg. La somme due sera payée par la fabrique (100 livres) et par la paroisse pour le surplus, en deux termes, à concurrence de 200 livres. La cloche est livrée début mars 1853, pour un prix de 621 livres. Le peseur public de la ville d’Annecy a effectué la pesée de l'ancienne cloche le 11 janvier 1853 (221 kg) et de la nouvelle le 18 février 1853 (334 kg) ; en effet Beauquis a ajouté 33 kg de métal à la nouvelle cloche en plus des 80 prévus par la convention. Le curé a payé les 100 livres promis par la fabrique à la délivrance de la cloche, mais les paroissiens se plaignent du son "affreux et désagréable" qu'elle produit : Beauquis la refond à ses frais, mais réclame 98,60 livres de plus, valeur de 29 kg de métal ajoutés, ainsi que des intérêts sur les sommes qui lui sont dues. Le conseil municipal trouve un accord en proposant de payer 62,90 livres en plus des 558,10 livres encore dues.

La fonte de 1863

Comme l'indique le courrier du cardinal Billiet de 1864, cette cloche est de nouveau cassée en 1863 : le 10 mai 1863, une convention est passée entre Charles Farnier, Claude-Marie Besson, Joseph Bouquin, François Besson-Nivet, Jean Besson-Néraud, Marie Besson-Néraud, Bonaventure Besson, Joseph Durand, Louis Durand, Jean-Louis Fenouil et Joseph Reisset, propriétaires à Epersy, qui s'engagent solidairement au paiement, et Victor Paccard et frères, fondeurs de cloche à Annecy-le-Vieux, pour la refonte de la cloche cassée de l'église, au prix de 80 F les 100 kg sans déchet. Les frères Paccard s’engagent à augmenter le poids de cette cloche afin qu’elle pèse environ 500 Kg (à 4 F le kg) et feront les ferrures (battant, ferrures du joug, coussinets articulés avec grenouilles en cuivre) pour 1,20 F le kg. Ils reprennent l’ancien battant pour 0,50 F le kg et fournissent le joug en chêne gratis. La cloche est garantie deux ans et "aura un très beau son".

La cloche a été remontée sur un beffroi métallique dans le 4e quart du 20e siècle.

Décor et inscriptions

- Boucles : visages

- Cerveau : frise de feuilles d'acanthes et palmettes. Inscription sur quatre lignes encadrées de filets. Le début de chaque ligne est marqué par un motif de palmette sur une feuille. Frise d'enroulements, feuilles et coquilles.

Relevé de l'inscription :

1) RD MORAND ANSELME CURE MR FARNIER CHARLES MAIRE

2) RD BESSON JACQUES CURE DE CLARAFOND PARRAIN DELLE CLER RENAUD MARIE MARRAINE

3) ST MAURICE PATRON DE LA PAROISSE

4) QUAND TU M ENTENDS CHRETIEN PENSE QUEL EST TON SORT JE CHANTE A TA NAISSANCE & JE PLEURE A TA MORT

- Panse : draperie frangée, festonnée, ornée d'un liseron et attachée par un cordonnet à pompons. Décor figuré : au-dessous du départ de l'inscription, Vierge à l'Enfant ; de l'autre côté, Christ en croix (crâne au pied de la croix).

- Bord : Inscription sur une ligne bordée de filets, avec une palmette sur une feuille au départ et à la fin : PACCARD FRERES FONDEURS A ANNECY LE VIEUX HAUTE SAVOIE 1863. Dessous : rinceau de vigne. Frise de palmettes, fleurs et volutes.

Dénominationscloche
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais
AdresseCommune : Épersy
Lieu-dit : chef-lieu

Cloches fondues en 1863 par les Frères Paccard (Georges, Francisque et Victor) d'Annecy-le-Vieux.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1863, porte la date
Lieu d'exécutionCommune : Annecy-le-Vieux
Auteur(s)Auteur : Paccard Frères
Paccard Frères

Georges, Francisque et Victor Paccard, fils de Jean-Pierre Paccard, fondeurs à Annecy-le-Vieux dans la 2e moitié du 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches
Auteur : Paccard Georges
Georges Paccard

Georges, Francisque et Victor Paccard, fils de Jean-Pierre Paccard, sont fondeurs à Annecy-le-Vieux dans la 2e moitié du 19e siècle. Ils utilisent la marque Paccard Frères.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches signature

Cloche en bronze fondu au sable et à la cire perdue. Joug en bois.

Catégoriesfonderie de cloches
Matériauxbronze, fondu à la cire perdue
Mesuresh : 90.0 cm ((avec boucles))
d : 94.0 cm
pds : 500.0 kg
:
Précision dimensions

Poids approximatif attendu pour la cloche, indiqué dans la convention passée avec le fondeur.

IconographiesCrucifixion
Vierge à l'Enfant
ornement à forme végétale
palmette
draperie
acanthe
Précision représentations

Voir texte libre.

Inscriptions & marquesinscription concernant le commanditaire, fondu, en relief, sur l'oeuvre
signature, fondu, en relief, sur l'oeuvre
date, fondu, en relief, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

(voir Présentation)

1) RD MORAND ANSELME CURE MR FARNIER CHARLES MAIRE / 2) RD BESSON JACQUES CURE DE CLARAFOND PARRAIN DELLE CLER RENAUD MARIE MARRAINE / 3) ST MAURICE PATRON DE LA PAROISSE / 4) QUAND TU M ENTENDS CHRETIEN PENSE QUEL EST TON SORT JE CHANTE A TA NAISSANCE & JE PLEURE A TA MORT

PACCARD FRERES FONDEURS A ANNECY LE VIEUX HAUTE SAVOIE 1863

États conservationssalissure
bon état
Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Savoie. Série 2O : 1331. Épersy. Fabrique Cultes 1862-1880. Reconstruction de l’église 1862-1866.

    AD Savoie : 2O : 1331
© Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Guibaud Caroline - Monnet Thierry - Guibaud Caroline - Arnault Alice