Copyright
  • © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Montbrison
  • Commune Savigneux
  • Lieu-dit Merlieu
  • Cadastre [180  ?] A 304 ; 1986 A1 106, 113, 114
  • Dénominations
    communs, ferme
  • Parties constituantes non étudiées
    écurie, étable à chevaux

Les communs du château de Merlieux sont représentés sur le plan cadastral de 1809 avec un plan-masse totalement différent (parcelle A 304 : maison et bâtiments ruraux). Ils ont été reconstruits au milieu ou dans le 3e quart du 19e siècle. Le Registre des augmentations indique à l'année 1872 la transformation d'un bâtiment rural en maison, achevée en 1869 (travaux effectués pour Camille de Meaux), mais il est difficile de savoir à quoi se rapporte exactement cette mention. Le bâtiment nord-est est peut-être un peu postérieur au bâtiment sud-est. Dans la 2e moitié du 20e siècle, une habitation est aménagée dans la continuité du logis (bâtiment sud-est), et des étables ont sans doute été réaménagées en écuries.

  • Période(s)
    • Principale : milieu 19e siècle
    • Principale : 2e moitié 19e siècle
    • Secondaire : milieu 19e siècle

Les communs et la ferme du château de Merlieux s'organisent autour de trois cours, au nord de l'enceinte du parc du château. La première cour (1986 A1 113), située devant l'avant-cour du château, est fermée à l'est par un portail dans l'axe de celui du château (piles en granite, de section carrée, à chapiteaux moulurés supportant des vases en fonte, vantaux à barreaux en fer forgé avec frise de cercle au milieu, dormant supérieur à frise de fers de lance), avec porte piéronne latérale. Elle est bordée au nord et à l'est par le bâtiment des communs, et par une remise à arcades en plein-cintre. La deuxième cour (1986 A1 114) est située au nord de la précédente. Elle est délimitée par le bâtiment des communs, formé d'un corps à l'est, avec deux pavillons aux extrémités, un corps perpendiculaire au milieu du précédent, côté ouest, et un corps en retour au nord à l'estrémité ouest du précédent. Le corps de bâtiment est présente une façade symétrique de sept travées, avec rez-de-chaussée et comble, encadrée de deux pavillons de deux travées qui ont un étage carré et un comble à surcroît. Le portail d'entrée de la cour est situé dans le prolongement au nord. Le pavillon nord contient le logis, agrandi dans la partie nord du bâtiment est. Ce dernier est aménagé en box pour chevaux (ainsi que dans le pavillon sud), avec fenil au-dessus. Le bâtiment perpendiculaire était sans doute une grange-étable remaniée en écurie et fenil. Le bâtiment ouest contient des box à chevaux. La troisième cour (1986 A1 106) est située au nord de la précédente. Elle est délimitée par une grange grange-étable à l'est (transformée en étable à chevaux), avec un bâtiment en retour au nord-ouest (dont il ne reste qu'une partie) et des remises en retour au nord-ouest. Les bâtiments sont en pisé enduit (soubassement en moellon de granite ; bâtiment ouest en parpaing de ciment). Les encadrements d'ouverture sont en granite (fenêtres en demi-lune sur le bâtiment est des communs ; encadrements en brique, avec fenêtres en demi-lune, sur la grange-étable nord-est, remaniés). Les toits sont à longs pans (en pavillon sur les pavillons), en tuile plate mécanique.

  • Murs
    • pisé
    • granite
    • enduit
    • moellon
  • Toits
    tuile plate mécanique
  • Étages
    1 étage carré, comble à surcroît
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • toit en pavillon
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • AC Savigneux. Cadastre. Registre présentant les augmentations et les diminutions survenues dans les contenances et les revenus portés sur les matrices cadastrales [1830-1885].

Bibliographie

  • Savigneux hier et aujourd'hui. LATTA, Claude (dir.). Malesherbes : Maury imprimeur SAS, 2005

    p. 120
Date d'enquête 2007 ; Dernière mise à jour en 2013
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
© Conseil général de la Loire
Articulation des dossiers