Logo ={0} - Retour à l'accueil

Couvent d'Ursulines, Pensionnat dit Couvent de la Sidoine, actuellement Collège Saint-Joseph

Dossier IA01000059 réalisé en 1991

Fiche

Genred'ursulines
AppellationsCouvent de la Sidoine, actuellement Collège Saint Joseph
Destinationsécole, collège
Parties constituantes non étudiéesenclos, cour, chapelle, cimetière, ferme, orangerie, puits
Dénominationscouvent, pensionnat
Aire d'étude et cantonTrévoux
AdresseCommune : Trévoux
Adresse : 12 rue de la
Sidoine
Cadastre : 1823 C 337 A 339 ; 1984 AM 15, 16, 50, 51

En 1851, installation, dans le château de la Sidoine (18e siècle ?) , d'une communauté d'ursulines, destinées à l'éducation des jeunes filles. Démolition progressive du château, sauf un corps de dépendances, pour élever au même emplacement un couvent et pensionnat, dont le projet de l'architecte diocésain Louis Dupasquier n'est pas réalisé. Plusieurs étapes de reconstruction : bâtiments cadastrés en 1853 et 1866 (aile nord) . Les campagnes principales sont dues à l'architecte diocésain Louis Journoud, élève de Dupasquier : la chapelle en 1860-1861, de 1871 à 1875 le grand bâtiment central du couvent, aumônerie, cuisine, parloir, puis en 1891, l'aile antérieure gauche qui abrite l'entrée principale. En 1897, l'architecte François Genéty ajoute à la chapelle un corps avec sacristie. Au début du 20e siècle, surélévation de la galerie qui relie le couvent à la chapelle, et de l'orangerie. Dans le parc (réduit) , cimetière des religieuses détruit par des constructions récentes. Départ des ursulines en 1947, remplacées par les frères du Sacré-Coeur jusque vers 1970. L'édifice reste cependant un établissement scolaire privé, aujourd'hui école et collège mixte Saint-Joseph. Adjonction de bâtiments en 1974 et 1988-1989 (sanitaires, préau, tennis etc.) . Restauration des façades après inventaire, en 1992

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Dates1861, daté par source, daté par travaux historiques
1866
1891
1897
1989
Auteur(s)Auteur : Journoud Louis Etienne architecte diocésain attribution par source
Auteur : Genéty François architecte attribution par source

Bâtiment de plan assez régulier, comprenant une chapelle au N.O. flanquée d'une sacristie à droite, un corps principal rectangulaire avec ailes antérieures en retour d'équerre et orangerie au S.E., des dépendances (cuisines, annexes) bordant la rue, en retour sur cour intérieure communiquant avec la cour d'entrée ; construction en moellons de calcaire, sauf l'orangerie et la galerie reliant la chapelle au couvent, en brique et pierre, et la ferme au S.E., en pisé sur solin de calcaire ; élévations à travées, façade principale symétrique à avant corps latéraux, donnant sur l'ancien parc (vestiges) au S.O. ; côté cour, galerie au rez-de-chaussée voûtée d'arêtes, doubleaux plein-cintre, chapelle voûtée d'arêtes

Murscalcaire
brique
pisé
enduit partiel
enduit
moellon
Toittuile plate
Plansplan régulier, plan allongé
Étages1 vaisseau, sous-sol, étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés, étage en surcroît
Couvrementsvoûte d'arêtes
voûte d'ogives
voûte en berceau segmentaire
Élévations extérieuresélévation ordonnancée, élévation à travées
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
appentis
croupe
croupe polygonale
pignon découvert
lanterneau
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie, sur voûte
escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie, suspendu
escalier dans-oeuvre : escalier en vis avec jour en charpente, suspendu
États conservationsrestauré
Techniquessculpture
sculpture
vitrail
menuiserie
mosaïque
Précision représentations

Vierge ; saint Joseph" § "sujet : statue de la Vierge enceinte (?) dans une niche couronnant la façade de la chapelle ; sujet : statue de saint Joseph dans une niche au centre de l'élévation sur cour antérieure

Statut de la propriétépropriété privée
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Jourdan Geneviève