Logo ={0} - Retour à l'accueil

Croix de poutre de gloire

Dossier IM42002141 réalisé en 2006

Fiche

Voir

Dénominationscroix
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Saint-Thomas-la-Garde
Lieu-dit : le bourg

P.-L. Gras mentionne l'existence d'une poutre de gloire à l'emplacement de la clôture de l'ancienne tribune des religieuses, dans le 3e quart du 19e siècle : 'un crucifix soutenu par des consoles à enroulements comme on en voyait naguère à l´entrée du choeur de la plupart de nos églises rurales' (Obituaire..., p. 98, note 4). Le prieuré ayant été supprimé en 1755, on a peut-être abattu assez rapidement cette tribune, qui assombrissait la nef (AD Loire, visite de 1751). La poutre de gloire, dont Gras ne précise pas si elle était en bois ou, plus probablement, en fer forgé, a pu être installée dans la 2e moitié du 18e siècle ou au début du 19e.

Période(s)Principale : limite 18e siècle 19e siècle , (?)
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

Statue du Christ fixé sur une croix formée de deux planches (planchette rapportée pour le titulus). Les bras du Christ sont rapportés (assemblage par de grosses chevilles rondes bien visibles sous la polychromie au niveau des épaules). Des épines en bois sont rapportées sur sa couronne. La polychromie est un repeint à l'huile. Le titulus est peint avec des lettres dorées.

Catégoriessculpture
Structuresrevers sculpté
Matériauxbois, en plusieurs éléments peint, polychrome
Précision dimensions

Iconographiescrucifix
la couronne d'épines
Précision représentations

Le Christ est représenté mort, la tête affaissée sur la gauche et les yeux clos. La couronne d'épines est figurée par une torsade de deux brins. Le Christ porte un périzonium court avec un pan formant une boucle sur sa hanche droite et un pan retombant du côté gauche. Ses deux pieds sont transpercés par le même clou. Le titulus est en forme de phylactère.

État de conservationoeuvre incomplète
Précision état de conservation

Le Christ était autrefois placé à l'entrée du choeur, sur une poutre de gloire. Le repeint a placé la blessure du côté à droite, alors qu'elle se trouvait à gauche (elle est encore visible sous la peinture).

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry