Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ecart des Prés Allouétan

Dossier IA74002605 réalisé en 2016

Fiche

Œuvres contenues

  • Ferme
    Chainaz-les-Frasses, Prés Allouétan
Parties constituantes non étudiéesfontaine
Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais
AdresseCommune : Chainaz-les-Frasses
Lieu-dit : Prés Allouétan
Cadastre : 1732 ; 1891 A3 ; 2016 A3

Sur la mappe sarde (1732), l'implantation des bâtiments est assez proche de celle du 1er cadastre français (1891) ; ce dernier est presque identique au cadastre de 2016, mise à part l'implantation d'un petit lotissement de six maisons ou petits immeubles à l'entrée du chemin, au nord.

La plupart des anciennes fermes ont été transformées ou dénaturées ; celle située le plus au sud (1891 A3 210) a été détruite.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle, 20e siècle

L'écart présente un bâti lâche implanté le long du chemin des Monts, sur un terrain relativement plat. Il comprenait 14 parcelles bâties en 1732 (mappe sarde) et cinq fermes (dont une avec un four) en 1891. Les bâtiments sont parallèles ou perpendiculaires au chemin. Un bassin en béton (fontaine, abreuvoir et lavoir), encore en eau, est édifié à l'extrémité sud du hameau.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile plate mécanique, ardoise
Couvrements

F-JDT-Villages et Ecarts-Bauges

Disposition majoritaire par rapport à la pentereplat
Trame urbaine dominantevillage rue
Matériau dominantcalcaire
Habitat permanentsite d'habitat permanent
Environnement du village ou écartpavillons
Intérêt patrimonialfaible

Annexes

  • Edifices non repérés de l'écart des Prés Allouétan

    - 2016 A3 1075 (1891 A3 197), Ferme à juxtaposition. Proche d'une parcelle de la mappe sarde (n°369). Partie grange-étable transformée en habitation. Toit à croupe en tuile plate mécanique. Sur la partie habitation d'origine : fenêtre à cavet, linteau de porte avec la date 1682.

    - 2016 A3 1075 (1891 A3 295), Ferme à juxtaposition. Entrée protégée par un passage couvert par un grand débord de toiture. Niveau en soubassement avec cave ou étable. Toit à croupe en tuile plate mécanique.

    - 2016 A6 558 (non cadastré). Bassin (fontaine, abreuvoir, lavoir).

    Le bassin est en ciment moulé, de plan rectangulaire, avec une cuve divisée en deux bacs de taille inégale (petit bac en amont) ; élévation en tronc de pyramide, bordure à mouluration torique, tables en creux sur les faces. Le grand bac est pourvu de barres métalliques latérales (pour caler les planches à laver). La borne fontaine est située à l'extrémité d'un long côté, elle est en forme de pilier de section carrée couvert d'un tailloir à filets ; l'eau s'écoule d'un tuyau en bronze à extrémité en forme de mufle de lion. Les barres transversales pour poser les récipients à remplir sont toujours présentes. Le bassin est en eau.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Guibaud Caroline - Guibaud Caroline