Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ecole primaire (école de filles, actuellement groupe scolaire mixte)

Dossier IA42001257 réalisé en 2001

Fiche

Genrede filles
Destinationsgroupe scolaire
Parties constituantes non étudiéesjardin, cour, préau
Dénominationsécole primaire
Aire d'étude et cantonBoën - Sail-sous-Couzan
AdresseCommune : Saint-Étienne-le-Molard
Lieu-dit : le bourg
Cadastre : 1826 B3 972 ; 1986 B3 1033, 2179 à 2181

Une religieuse de l'Enfant-Jésus de Claveisolles est nommée institutrice communale pour tenir l'école de filles en 1867. Elle exerce "depuis longtemps ses fonctions dans notre commune". Cette première école était certainement située dans la maison dite des religieuses (bâtiment, cour et jardin, 1826 B 778 et 779), appartenant à la famille Puy de la Bastie, puis au duc de Cadore à partir de 1839. A la fin des années 1870, la préfecture exige la création d'une école spéciale pour les filles. La commune pense d'abord pouvoir bénéficier du don de la maison des religieuses, envisagé par les héritiers du duc de Cadore. Ce projet ayant été abandonné, plusieurs emplacements successifs sont envisagés avant l'achat du terrain finalement choisi, en 1882. Les plans et devis sont donnés la même année par Stéphane Boulin, architecte du département, qui doit cependant proposer un projet réduit l'année suivante, la commune manquant de fonds. Les travaux, adjugés à l'entrepreneur Galland, sont réceptionnés en 1886. Ils ne sont achevés qu'en 1889 (préau exécuté par Gaspard Lugné, maître charpentier à Boën, sous la direction de Girardier, agent voyer cantonal à Boën). Une institutrice adjointe est installée en 1889 pour diriger la classe enfantine que l'on vient de créer. L'école est officiellement laïcisée en 1890. La mairie est installée avant 1920 dans une pièce des appartements, puis dans un local aménagé dans le préau, jusqu'en 1962. En 1927, la deuxième classe est supprimée par manque d'effectif, et la classe de maternelle (supprimée en 1907) recréée. L'école devient mixte en 1977 (les appartements sont aménagés en salle de classe).

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1882, daté par source
Auteur(s)Auteur : Boulin Stéphane architecte départemental attribution par source
Auteur : Galland entrepreneur attribution par source
Auteur : Girardier agent voyer attribution par source
Auteur : Lugné Gaspard maçon, maître charpentier attribution par source

L'école est construite en retrait sur la parcelle afin de ménager une cour sur le devant. Elle possède deux entrées : l'une donne dans un vestibule " dépôt des paniers " puis dessert les deux salles de classe prévues pour 40 élèves, et une galerie couverte donnant dans le préau couvert ; l'autre ouvre sur l'escalier qui dessert les logements à l'étage (quatre pièces pour l'institutrice, deux pour l'adjointe). Les murs sont en pisé (ou en maçonnerie de moellons ?) enduit. Les encadrements de baies et les chaînes d'angle présentent une alternance de brique rouge et briques beige clair (les encadrements sont harpés). Le toit est à longs pans et en tuiles creuses mécaniques. Le préau est couvert en tuiles plates mécaniques ; la partie aménagée pour la mairie a des encadrements harpés, en brique.

Murspisé (?)
enduit
Toittuile creuse mécanique, tuile plate mécanique
Étages1 étage carré
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
Statut de la propriétépropriété de la commune
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Guibaud Caroline - Monnet Thierry