Logo ={0} - Retour à l'accueil

Entrepôt agricole Nombret puis ébénisterie Bouvard puis cinéma Bouvard puis cinéma Venise et Dubost acier en gros puis Caméo cinéma et comptoir anglais des aciers spéciaux puis le Richerand cinéma et Mécanico dépôt actuellement atelier non identifié

Dossier IA69001281 réalisé en 2009

Fiche

Destinationsactivité non identifiée
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication
Dénominationsentrepôt agricole, cinéma
Aire d'étude et cantonLyon patrimoine industriel - Lyon
AdresseCommune : Lyon 3e
Adresse : 83-85 rue, Etienne-Richerand , Paul-Bert 241-243
Cadastre : 1999 DS 26, 27

En 1903, le site est occupé par monsieur Nombret, producteur de grains et farines qui dispose de plusieurs entrepôts. An début des années 1910, monsieur, Pugeaut, mécanicien ajusteur et monsieur Bouvard, ébéniste à façon, s'installent sur le site. L'atelier de monsieur Bouvard se situe alors en fond de cour au n° 83 rue Etienne Richerand. C'est au début des années 1920 que le cinéma Bouvard voit le jour à côté de l'ébénisterie. Vers 1935, le cinéma Bouvard devient cinéma Venise, dirigé par monsieur Chambion et madame Duclot. L'ébéniste laisse sa place à monsieur Dubost, fabricant d'acier en gros qui fonde le comptoir anglais des aciers spéciaux. A la fin des années 1940, le cinéma prend le nom de Caméo cinéma S.R.L. Il côtoie toujours le comptoir anglais des aciers spéciaux, jusqu'au années 1950. Ensuite le cinéma Le Richerand cohabite avec le dépôt des mécaniciens Mécanico. En 1970, Mécanico occupe tout le site. Aujourd'hui l'activité n'est pas identifiée (locaux fermés, stockage ?).

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle

Le parcellaire à l'angle de la rue Etienne Richerand et de la rue Paul Bert est assez complexe, entremêlé. Le n° 83 Etienne Richerand communique avec le n° 243 de la rue Paul Bert. Alors que le n°85 partage la cour avec le n°241. Au 83 rue Etienne Richerand, se dresse encore la façade de l'ancien cinéma des années 1920. Le mur pignon a été remanié mais la partie haute permet encore d'identifier l'ancien cinéma. Ce mur en béton est donc orné de deux pilastres, dont il ne reste aujourd'hui que les parties hautes. Ils marquent sans doute la présence de l'entrée principale aujourd'hui disparue derrière la nouvelle façade de la banque. Un bandeau plat marque la séparation avec le pignon brisé rectangulaire. Ce dernier est couronné d'une corniche. Les tables moulurées marquent la présence de l'ancienne enseigne. A l'arrière au nord est de la parcelle, se situe un entrepôt, il n'est visible que du 241 rue Paul Bert. Cet entrepôt singulier présente un plan rectangulaire dont la façade principale est en pans de bois. Une vaste arcade en anse de panier s'ouvre sur un préau puis sur un large portail rectangulaire coulissant permet d'accéder à l'intérieur de l'entrepôt. La charpente à deux pans de bois supporte une couverture de tuiles.

Mursbéton
bois
Toittuile mécanique
Étagesen rez-de-chaussée
Couverturestoit à longs pans
toit à deux pans
États conservationsinégal suivant les parties
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • Indicateur Henry. 1903. AM Lyon (accès libre)

    p. 843, 678, 1586, 2100
  • Indicateur Henry. 1910. AM Lyon (accès libre)

    p. 877, 714, 1198, 1702, 2085, 2255
  • Indicateur Henry. 1920. AM Lyon (accès libre)

    p. 867, 716, 1195, 2079, 2226
  • Indicateur Henry. 1922. AM Lyon (accès libre)

    p. 707, 857, 1191, 1581
  • Indicateur Henry. 1935. AM Lyon (accès libre)

    p. 478, 527, 839, 918, 1494, 1676
  • Indicateur Henry. 1948. AM Lyon (accès libre)

    p. 471, 263, 750, 1090, 1763, 159
  • Indicateur Fournier. 1956. AM Lyon (accès libre)

    p. 635, 393, 1222, 1392, 1583, 1763
  • Indicateur Henry. 1964. AM Lyon (accès libre)

    p. 595, 292, 1420, 2548, 2728
  • Indicateur Henry. 1970. AM Lyon (accès libre)

    p. 603, 295, 1234
  • BAZIN, Goerges. Montchat 3ème, un ancien lieu-dit de la rive gauche du Rhône. Ed. Lyon G. BAZIN, 1956

  • CHAUVY, Gérard. Les quartiers de Lyon au fil des rues.Toulouse, Ed. Privat, 1993

  • DOMENGIE, Henri., ALQUAT, Yves., MOULIN, Marc., ROZE, Bernard. Le chemin de fer de l'est de Lyon.Italie, Ed. du Cabri, 1996

  • VANARIO, Maurice. HOURS, Henri (sous la direction de). Les rues de Lyon à travers les siècles (XIVe au XXe). Lyon : Éditions Lyonnaises d'art et d'histoire, 1990. 283 p. ; 24 cm.

  • LAFERRERE, Michel. Lyon ville industrielle, essai d'une géographie urbaine des techniques et des entreprises. Paris, Presses Universitaires de France, 1960

  • LONG, Guetty., CHAUVY Gérard. Montchat, regard sur l'histoire d'un quartier lyonnais, des origines à nos jours. Lyon, Ed. Bellier, 2008

  • MENAIS, Georges-Paul. Géographie industrielle de Lyon. Tome 1. France, Edition Bibliothèque des Guides Bleus - Librairie Hachette, 1958

  • MENAIS, Georges-Paul. Géographie industrielle de Lyon, Tome 2. France, Edition Bibliothèque des Guides Bleus - Librairie Hachette, 1958

  • PELLETIER, Jean. Connaître son arrondissement, Le 3ème de la Guillotière à la Part Dieu, de Montchat à Monplaisir. C.E. Ed Lyonnaises d'art et d'histoire, 2000

  • Préfecture du Rhône. Lyon 3ème arrondissement : opération de déveleppement social urbain 1991-1993. Ville de Lyon, Grand Lyon, préfecture du Rhône, 1993

  • Chambre du commerce et de l'industrie. Lyon 3ème arrondissement : service de l'information économique. Lyon, C.C.I., 2001

  • PAULOZ, David.Les enjeux de la construction d'une ligne de chemin de fer d'intérêt local : la compagnie de l'Est de Lyon 1881-1947. Bulletin du centre Pierre Léon d'histoire économique et sociale., 1996, N°1-2.

  • FURIA, Daniel. Du chemin de fer de l'est au tramways Léa et Leslys. Revue Rive Gauche, société d'étude d'histoire de Lyon Rive Gauche., décembre 2007, N°183.

  • CHOMIENNE, Gilbert. De l'Est de Lyon à Léa. Revue Rive Gauche, société d'étude d'histoire de Lyon Rive Gauche., mars 2008, N°184.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Lanniaux Marion - Halitim-Dubois Nadine