Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme d'estive, dite jasserie

Dossier IA42002305 réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesabreuvoir
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Roche
Lieu-dit : le Chambon
Cadastre : 1818 (?) A 72 ; 1986 AB 2

Cette jasserie est l'une des premières citées par la documentation pour la commune de Roche, en 1436 : vadum del Chambon ou ga delx Chambons (le lieu du Chambon est mentionné dès le 13e siècle, de même que d'autres lieux de pâturage commun, mais sans être accompagnés du termejas ou vadum ou ga). L'édifice est représenté sur le cadastre levé avant 1818 et reporté sur la matrice de 1818 comme "loge" du Jas Chambon (parcelle A 72 ; la lecture du numéro est rendue difficile sur le plan par la renumérotation des parcelles en rouge). Les parcelles dessinées devant la loge (A 74 et/ou A 75 ?) sont sans doute le pré fumé accompagnant l'édifice. Le propriétaire est alors Pierre Durand, qui possède également deux "maisons" dans la commune (1818 F 66, aux Amaruts (IA42002365), et 1818 H 73, à la Griotte) et une autre "loge" au Clos (1818 G 208, avec les parcelles 205, pré, 206, pâture et 207, terre). L'angle nord-ouest et le mur pignon nord d'un premier édifice (limite 18e siècle 19e siècle ?), en maçonnerie de moellon ponctuée de boutisses saillantes, ont été intégrés dans la construction du bâtiment actuel (2e quart ou milieu 19e siècle ? date portée fragmentaire 18...), agrandi par avancement de la façade est, par surélévation et sans doute alongement au sud. Une chambre a été aménagée après-coup dans le fenil (fenêtre à encdrement en bois repercée dans le mur). Le toit a été refait (avec ajout de quelques assises supplémentaires au faite des murs). Au 20e siècle, la jasserie a appartenu aux familles Sol, de la Feuillat (Verrières-en-Forez), puis Masson, de Roche, avant d'être acheté en 1988 (renseignements oraux) par une famille établie à Courreau (commune de Saint-Bonnet-le-Courreau ; la limite communale avec Roche passe à quelques dizaines de mètres), qui l'utilise encore pour y mener un troupeau de vaches laitières pendant l'été. La présence d'une route carossable permet à l'éleveur d'effectuer les traites quotidiennes (avec machine à traire et groupe électrogène) et de rapporter le lait à sa ferme. La partie habitation a été modifiée en 1996 (remplacement de la cloison de planches entre l'étable et l'habitation par une cloison en maçonnerie, enduit sur les murs ; renseignement oral).

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle , (?)
Principale : milieu 19e siècle , (?)
Secondaire : limite 18e siècle 19e siècle , (?)
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

Jasserie à entrées séparées et cave dans-oeuvre. L'habitation comprend une cuisine avec cheminée à piédroits et consoles (très frustes) en granite, linteau en bois ; sur l'arrière se trouve la cave à fourme. Une porte donne accès de la cuisine dans l'étable. Une chambre est prise dans le fenil, au-dessus de la cuisine ; l'escalier (échelle de meunier) est appuyé contre la cloison de la cuisine, côté étable. La porte de l'étable est sur le mur pignon sud. Le fenil a une porte haute, avec un petit montoir, sur le mur arrière. Les murs sont en moellon de granite enduits à pierres vues, avec des joints tirés à la pointe ; les encadrements sont en pierre de taille (en bois pour la fenêtre de la chambre). Le toit est à longs pans, en tuile creuse. Un appentis en parpaings de ciment, appuyé au pignon sud, abrite le groupe électrogène. L'eau d'une source circule encore dans l'édifice : elle alimente un abreuvoir au nord-ouest de l'édifice, puis un bac en ciment dans la cave, avant de traverser l'étable. Date fragmentaire : 18...

Mursgranite
moellon
Toittuile creuse
Étagescomble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier intérieur : échelle
TypologiesType D3: jasserie à entrées séparées et cave dans-oeuvre
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • DUFOUR, J.-E. Dictionnaire topographique du Forez et des paroisses du Lyonnais et du Beaujolais formant le département de la Loire. Mâcon : imprimerie Protat frères, 1946.

    col. 461
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry