Copyright
  • © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Montbrison
  • Commune Roche
  • Lieu-dit le Bourg
  • Cadastre 1818 (?) E 546, 549 ; 1986 AM 38
  • Dénominations
    ferme
  • Destinations
    maison
  • Parties constituantes non étudiées
    four à pain, cuvage

La ferme occupe l'emprise de plusieurs parcelles du premier plan cadastral dressé avant 1818 : E 549 (maison appartenant à François Béal) et E 546, sans doute un bâtiment de dépendance (non répertorié comme maison). L'état actuel des bâtiments est datable de la fin du 19e siècle : le logis a sans doute été reconstruit en 1882 (date portée), avec des remplois d'encadrements anciens (baies de la travée centrale : encadrements chanfreinés, linteau à accolade pour la fenêtre du 2e étage) ; l'avancée des murs latéraux peut faire penser à l'existence d'un aître disparu, mais le logis n'en garde aucune autre trace. La partie orientale des bâtiments (pressoir et grange) présente un appareillage ancien et une corniche en granite, qui situent leur construction avant le 18e siècle. Le garage à voiture qui jouxte le logis à l'est a sans doute été construit après l'enlèvement de l'ancien cimetière, qui longeait la maison. La propriété comprenait une vigne (sans loge) à Montbrison, lieu-dit Pierre-à-Chaux (renseignements oraux).

  • Période(s)
    • Principale : 4e quart 19e siècle
    • Secondaire : 16e siècle
  • Dates
    • 1882, porte la date

Ferme à juxtaposition en profondeur, sans cour, édifiée contre l'ancien cimetière. Le logis a trois travées, avec deux étages et un grenier dans le comble. Selon un témoignage oral portant sur le milieu du 20e siècle, le rez-de-chaussée était divisé en deux par un couloir central traversant, avec au fond une porte vers la grange-étable ; le couloir desservait deux pièces en façade (cuisine et chambre) et deux pièces sur l'arrière (pièce dite "évier" destinée à la fabrication du beurre et du fromage, derrière la cuisine, et fournil avec four à pain et chaudière pour la cuisson des aliments du bétail de l'autre côté) ; l´escalier (droit, en bois) était entre la chambre et le fournil. Un garage à voiture est construit à côté du logis. Derrière le logis se trouve la grange-étable, qui comprend une étable en étage de soubassement, à l'ouest (accès côté nord) et au-dessus une grange à foin (accès à l'ouest), un cuvage et une grange à paille (accès au nord, protégés par un hangar : petit montoir pour l'accès au cuvage et grange à paille, porte en contrebas pour l'étable). Les murs sont en moellon de granite, avec des encadrements en pierre de taille ; niche à statuette sur la façade principale du logis (linteau monolithe en arc segmentaire ; statuette en plâtre de saint Joseph et l'Enfant, encadrée de deux vases). Les toits sont à longs pans et croupes, en tuile creuse (corniche en granite sur les parties anciennes). Poirier en espalier planté devant la façade du logis. Inscription gravée sur le linteau de la porte d'entrée : B . 1882 . M (la lecture de la date est incertaine : 1882 ou 1932 ?). Inscription peinte au pochoir sur le linteau de la fenêtre centrale du 2e étage : NB & BJ BG.

  • Murs
    • granite
    • moellon
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    2 étages carrés, comble à surcroît
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • croupe
  • Typologies
    Type A2: ferme à juxtaposition en profondeur
  • Statut de la propriété
    propriété privée
Date d'enquête 2005 ; Dernière mise à jour en 2012
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
© Conseil général de la Loire
Articulation des dossiers