Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA73004308 réalisé en 2014

Fiche

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesfour à pain, fontaine, remise agricole, poulailler, porcherie
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais
AdresseCommune : Trévignin
Lieu-dit : A Bayard
Cadastre :

Le bâtiment principal occupe l'emplacement d'une parcelle bâtie de la mappe sarde (1732 n°1566, grange), puis d'une "maison" en 1880. Avant 1936 (cadastre rénové) ce bâtiment est divisé en deux parcelles, séparant sans doute l'habitation, à l'ouest, de la grange-étable, à l'est. Une grange-étable est construite dans un bâtiment indépendant pour la partie ouest, alors que la partie est est reconstruite (au moins surélevée) et comprend une habitation et une grange-étable. Une dépendance est édifiée face à cette partie du bâtiment, et un four à pain construit au sud vers 1908 (oral). Le balcon de la partie ouest aurait été refait dans le 2e quart du 20e siècle (oral).

Selon un témoignage oral, l'exploitation comptait 23 ha, dont des bois et de la vigne, à Rubin (Grésy-sur-Aix), dont le vin était vendu à Chambéry (grâce au transport ferroviaire) jusqu'au début du 20e siècle (il y avait également des treilles sur les terres situées à Trévignin, dont le vin était destiné à la consommation de la ferme). Au début du 20e siècle, avec la création de la fruitière, la ferme réoriente ses productions, des céréales et du vin vers le lait. Au 20e siècle, le cheptel compte une trentaine de vaches et une dizaine de génisses. Le personnel de ferme comprenait un commis et une bonne, plus des saisonniers (logés dans l'étable). Le premier tracteur (un Fergusson) a été acquis en 1948.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle

Ferme à juxtaposition, puis à bâtiments distincts, édifiée perpendiculairement à la pente. Les deux habitations ont un sous-sol (cave voûtée) et un étage carré desservi par un balcon (escalier d'origine extérieur, renseignement oral). Une partie du rez-de-chaussée de l'habitation aval était un cuvage avec pressoir et cuve. La partie amont du bâtiment est une grange-étable. Une seconde grange-étable est édifiée à l'ouest. Une dépendance est édifiée face au bâtiment principal, qui regroupe un poulailler, une loge à porc, une étable à moutons, un atelier, le coffre à grain et un pressoir (modifié), et un four à pain construit au sud, comprenant une travée de four et une travée de poulailler et loge à porc.

Le bâtiment principal est en moellon de calcaire, enduit (récent) sur les habitations (le pignon amont est remonté en parpaing de ciment aggloméré), avec des encadrements en calcaire ; niche à statuette sur le mur pignon de l'habitation aval. Toit à demi-croupe, en ardoise et tôle. La 2e grange-étable est en moellon de calcaire, avec des linteaux en arc segmentaire et en brique (piédroits en molasse à l'étage). Le four est en moellon de calcaire : la partie fournil est ouverte sur l'extérieur ; la tablette du four est en molasse, le linteau en IPN et la hotte en brique. Le four est couvert d'un toit à deux pans en tôle, le pignon est fermé par des planches.

Murscalcaire moellon enduit
Toitardoise, tôle ondulée
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvrements
Couverturestoit à longs pans demi-croupe
Typologiesferme à juxtaposition, logis et grange-étable dans des bâtiments distincts, sur cour
Statut de la propriétépropriété privée
Protections
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Monnet Thierry - Guibaud Caroline - Guibaud Caroline