Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA42002301 réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéescuvage, abreuvoir
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Roche
Lieu-dit : le Montet
Cadastre : 1818 (?) F 180, 181 ; 1986 AM 91

La ferme occupe pour partie l'emprise de deux parcelles du premier plan cadastral : 1818 (?) F 180 (emplacement de la grange à foin, remise et cuvage), qui appartient alors à Jean Griot, et F 181 (emplagement du logis et de l'étable), qui appartient alors à Jacques Masson (la lecture des numéros de parcelle sur le plan est difficile). Des encadrements chanfreinés sont remployés dans les murs de l'étable. Les bâtiments ont sans doute été remaniés, en particulier le logis, qui a sans doute été reconstruit en 1892 (la date 1932 signalant peut-être le rejointoyage de la façade au béton avec un effet d'appareil polygonal, et la construction du logement derrière le logis). A. Lugnier cite une ferme Masson, au Montet, comme "maison élémentaire" (maison de journalier ou petit propriétaire, avec un logis de 2 ou 3 pièces et une petite étable ou grange, souvent inoccupées ou démolies à son époque). La ferme possédait deux vignes, dans les communes de Champdieu et Ecotay-l'Olme (renseignement oral).

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates1892, porte la date
1932

Ferme à juxtaposition, à cour ouverte. Le logis a trois travées, avec un étage et un comble à surcroît (niche à statuette à la place de la fenêtre centrale du comble ; étages desservis par un escalier droit, en bois) ; un logement indépendant est adossé à l'arrière. L'étable (20 vaches, renseignement oral) est accolée au nord du logis, en retrait, avec en retour une grange à foin puis une remise pour les tonneaux (ou cave), délimitant une petite cour entre l'étable et le chemin. En retour de la grange et de la remise à tonneaux est construit un corps de bâtiment contenant un cuvage (avec pressoir et cuve, ouvert sur la cour) et une loge à porc. Dans l'angle entre le logis et l'étable est construite une chaudière pour la cuisson des aliments du bétail. Contre le mur sud du logis est appuyé un abreuvoir (bachat) couvert à deux bacs. Les murs sont en moellon de granite (enduit à pierres vues à effet réticulé sur le logis), avec des encadrements en pierre de taille. Les toits sont à longs pans, en tuile creuse. Inscription gravée sur un linteau de fenêtre : M 1892 B (le M peut correspondre au nom de famille Masson, voir historique). Date peinte sur le linteau de la porte du logis : 1932.

Mursgranite
moellon
Toittuile creuse
Étages1 étage carré, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier intérieur : escalier droit en charpente
TypologiesType A1: ferme à juxtaposition
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • LUGNIER, Antoine. Cinq siècles de vie paysanne à Roche-en-Forez, Loire (1440-1940). Réimpression de l'édition de l'Imprimerie Dumas de 1962

    p. 95
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry