Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA73003729 inclus dans Écart du Rocheret réalisé en 2013

Fiche

Parties constituantes non étudiéespressoir
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais
AdresseCommune : Saint-Offenge-Dessous
Lieu-dit : Rocheret (le), Adresse : 1ère ferme, route du
Rocheret
Cadastre : 1732 Su 1195 Incertitude. ; 1880 C1 45 ; 2013 C1 101

Sur le cadastre de 1732, une construction est présente à l'emplacement de la ferme étudiée, divisée en trois parcelles différentes. Cependant les caractéristiques architecturales de la ferme ne semblent pas dater du 18e siècle, mais plus du 19e siècle. De fait celle-ci est présente sur le cadastre de 1880 sous le numéro parcellaire 45, mais le bâtiment doit dater plus vraisemblablement de la première moitié du 19e siècle. La présence d'une chaîne d'angle à gauche du logis semble indiquer que la grange-étable a été construite postérieurement à celui-ci. La grange-étable devait auparavant être établie dans une autre construction disparue (un bâtiment sur cour, présent sur le cadastre de 1880, n'existe plus aujourd'hui). La grange-étable a peut-être été construite à la suite d'un partage : la grange-étable originelle aurait été partiellement transformée en logis, et l'ancien logis se serait pourvu d'une grange-étable (?). Le logis a une cheminée datée 1888, qui ne correspond pas à la date de construction mais plus à celle d'un réaménagement. La ferme n'est plus habitée.

Période(s)Principale : 1ère moitié 19e siècle

Ferme à juxtaposition de plan rectangulaire. Elle est constituée de quatre espaces distincts qui, d'ouest en est, correspondent à l'étable (porte double basse et fenêtre latérale), grange (haute porte double à linteau droit en bois), logis et remise. Le logis comporte deux espaces au rez-de-chaussée : une cuisine à droite qui abrite une cheminée datée 1888 (sur le mur latéral droit), et un escalier en bois tournant, dans l'angle droit en entrant. Une porte, dans la cloison gauche de ce premier espace, ouvre sur une cave, accessible également par la façade, via une porte, située en contrebas de celle du logis, et accessible à l'aide de quelques marches descendantes maçonnées. Deux jours ouvrent sur la cave, percés dans les deux murs gouttereaux. Au-dessus de la cave, une porte, encadrée d'une fenêtre sur sa droite, et atteignable par un escalier en bois adossé à une petite galerie, ouvre dans une chambre. Au-dessus de la cuisine, se trouve une chambre (ou deux) éclairée par une fenêtre ouverte dans les façades avant et arrière de la ferme. Par conséquent les niveaux de plancher de la cave et de la cuisine, et ceux des deux chambres hautes, sont différents.

Le matériau de construction du gros œuvre est le moellon de calcaire, et les murs sont enduits à pierre-vue. Les baies ont un encadrement en pierre de taille (calcaire). les deux pignons sont recouverts d'un bardage bois. La toiture, à longs pans et demi-croupe, est couverte de fibrociment, avec un large débord latéral côté remise.

En face de la ferme, un hangar, dont les poteaux soutenant la charpente reposent sur des murets bas, est couvert d'un toit à longs pans avec fibrociment ; un pressoir en ciment s'y trouve abrité.

Au-devant de la ferme se trouve également la meule dormante d'un moulin à huile.

Murscalcaire moellon enduit
bois pan de bois
Toitciment amiante en couverture
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît
Couvrements
Couverturestoit à longs pans demi-croupe
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en charpente
escalier dans-oeuvre : escalier tournant en charpente
escalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
Typologiesferme à juxtaposition
Statut de la propriétépropriété privée
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Monnet Thierry - Monnet Thierry - Guibaud Caroline