Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA42002319 réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesabreuvoir
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Roche
Lieu-dit : les Cognières
Cadastre : 1818 (?) C 36 ; 1986 AE 207, 208

Le bâtiment est représenté dans une emprise proche de l'actuelle sur le cadastre de 1818 (parcelle C 36, maison d'Etienne Gourou). La partie la plus ancienne du bâtiment semble être la partie centrale : partie sud-est de l'étable puis (chaîne d'angle en partie basse) logis de deux travées ; l'élévation nord-est de cette partie présente des encadrements d'ouvertures chanfreinés datables du 16e siècle, en remploi (fenêtres du comble), et le linteau de la porte de l'étable est en arc segmentaire (monolithe). L'extrémité nord-ouest de l'étable a sans doute été construite après (rupture dans les maçonneries, sans chaîne d'angle ; les portes ont été transformée en fenêtres). Enfin, le logis et la grange sud-est ont été édifiés en dernier, en 1830 (date portée, avec le nom du propriétaire, le même que sur la matrice de 1818). Etienne Gourou possédait également une jasserie (1818 A 34, loge à Sagne Coneste). A. Lugnier signale aux Cognières une communauté de parsonniers, celle des Goure-Moulin, encore existante au début du 20e siècle ; cette ferme était peut-être la leur. Les bâtiments sont désaffectés.

Période(s)Principale : 16e siècle , (?)
Principale : 1ère moitié 19e siècle
Dates1830, porte la date

Ferme à juxtaposition en profondeur, à cour fermée (portail). Le bâtiment est adossé latéralement à la pente qui crée un étage de soubassement. Celui-ci comprend une partie logis, au sud-est (non visité) et une étable surmontée d'une grange et d'un fenil (accès haut par le mur arrière). Le logis situé au sud-est, de trois travées, a sa cuisine au niveau du rez-de-chaussée surélevé (accès de plain-pied par la cour) ; la cuisine contient une cheminée d'angle et l'escalier d'accès à l'étage (droit, en dois) ; elle dessert deux pièces en enfilade côté nord-est, et a une porte de communication vers le premier logis. Ce second logis est flanqué d'une grange (accès de plain-pied grâce à la pente). Les murs sont en moellon de granite (enduit à pierres vues, avec joints tirés à la pointe sur le mur nord-ouest), les encadrements en pierre de taille (arcs de décharge avec deux planches en mitre au-dessus de certaines ouvertures) ; niche à statuette à la place de la fenêtre centrale du comble du second logis (linteau en arc segmentaire monolithe, intérieur peint en bleu). Les toits sont à longs pans et croupes, en tuile creuse (partie en tôle ondulée au-dessus du second logis). Un abreuvoir (bac en pierre) alimenté par une source est implanté dans la cour. Inscription gravée sur le linteau de la porte d'entrée du second logis : ETIENNE GOUR... 1830.

Mursgranite
moellon
Toittuile creuse, tôle ondulée
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
croupe
TypologiesType A1: ferme à juxtaposition ; Type A2: ferme à juxtaposition en profondeur
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • LUGNIER, Antoine. Cinq siècles de vie paysanne à Roche-en-Forez, Loire (1440-1940). Réimpression de l'édition de l'Imprimerie Dumas de 1962

    p. 174
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry